top of page

Tour de France 2024 : 10 cols et côtes à suivre

Après la présentation du guide complet et les favoris à suivre pour les maillots distinctifs, place à la montagne et aux cols à ne pas louper sur cette 111e édition du Tour de France. De Florence à Nice, les organisateurs proposent 6 étapes de montagne réparties sur 4 massifs montagneux. Voila la liste des ascensions à ne pas louper !


10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024

Etape 2 – Cesenatico / Bologne (200 km) – Côte de San Luca (1,9km à 10,6%)

La deuxième étape du Tour de France 2024 offrira un terrain piégeux en Emilie-Romagne, en incitant les puncheurs à passer à l'action. Bien connue des aficionados du Giro dell'Emilia, la côte de San Luca, longue de 2km à 10,6% sera une rampe parfaite pour les grimpeurs-puncheurs. Elle sera à escalader 2 fois et le 2ème passage devrait nous offrir un scénario palpitant puisque le sommet est situé à 13km de l’arrivée. Avec ses rampes à 15%, on devrait voir les favoris bouger mais attention, il faudra tenir sur les km restants !

10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024



Etape 4 – Pinerolo / Valloire – Col du Galibier ( 8,6km à 6.5%)


Une première explication en haute montagne qui intervient très tôt, avec 4 400 mètres de dénivelé à affronter dès le quatrième jour. Le peloton finira par le traditionnel et mythique col du Galibier ; certes par son côté le plus facile via le col du Lautaret, mais attention : placer un col aussi haut en altitude (2 642 mètres) alors que le scénario peut pousser Pogacar à vouloir éliminer très rapidement ses adversaires, titillent notre attention. Il faudra suivre cette étape avec interêt !


C'est à partir du col du Lautaret, à 2 000 mètres d'altitude, que les choses se corsent. 8,5 km à 6,5% à parcourir sur une route de haute-montagne et un bitume rugueux. Si la route y est relativement roulante, l’altitude associée à un rythme élevé peuvent faire de sérieux dégâts. On se souvient que c’est sur ces pentes que Bernal avait construit son succès sur le Tour en 2019. Attention à ce dernier kilomètre comportant des passages à 12%, les écarts peuvent se faire là avant d’attaquer la descente jusqu’à Valloire !


10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024




Etape 11 – Evaux-les-Bains / Le Lioran – Col du Puy-Mary (5,4km à 7,9%)

C'est le Massif Central qui est mis à l'honneur sur cette 11ème étape. Les 50 derniers km sont terribles et après avoir user les organismes avec le court mais difficile col de Néronne, le Puy Mary et ses énormes pourcentages vont faire exploser le peloton !

Le Puy Mary est court (5,4km), pas forcément haut (1 589m) mais il ne cesse de croître en difficulté à mesure que l'on se rapproche du sommet. Les deux derniers kilomètres montrent de biens vilaines canines (un kilomètre à 12.4 % suivi d'un autre à 12.1 %). Pogacar s'y était déja illustré en 2020 en décrochant tous les autres favoris (sauf Roglic). Si l'envie lui prend, il aura ensuite un formidable terrain de jeu pour creuser les écarts jusqu'au Lloran !


10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024




Etape 14 – Pau / Saint-Lary-Soulan Pla d’Adet – Pla d’Adet (10.6 kilomètres à 7.9 %)

Voila la première véritable arrivée en altitude, après 14 étapes ! Après avoir enchaîné les ascensions du Tourmalet et de la Hourquette d'Ancizan, place au Pla d'Adet, que les coureurs n'avaient plus escaladé depuis 2014. On y fêtera d'ailleurs les 50 ans de la victoire de Poulidor.

La montée se caractérise par de très forts pourcentages dès les premières rampes. La pente des 4 premiers km avoisine les 10-11% et le peu de virages empêche toute récupération. C'est ici, sur ces portions à fort pourcentage, que les favoris devront faire la différence car la route s'adoucit avant de se cabrer à nouveau sur le dernier km. Le Plat d'Adet ne pardonne pas, il faudra être fort pour prendre l'ascendant psychologique sur cette première arrivée en altitude (1 669m).

10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024



Etape 15 – Loudenvielle / Plateau de Beille – Col de Menté (9.3 kilomètres à 9.1 %)

Dès le lendemain, les grimpeurs baroudeurs auront de quoi s'illustrer avec un début d'étape idéal pour eux : apres avoir escaladé le col de Peyresourde d'entrée, ils enchaîneront avec le col de Menté au km 42. C'est sur Menté que l'échappée devrait se former et réussir à prendre le large. La bataille devrait y être intense.

Abordé par son versant le plus abrupte, le col de Menté (9.3 kilomètres à 9.1 %) est un col aux pourcentages exigeants. Alors certes, on n'ira pas très haut (1349m), mais le pourcentage moyen annonce la couleur : pour les téméraires, c'est là qu'il faudra porter son effort !


10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024
10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024

Etape 15 – Loudenvielle / Plateau de Beille – Plateau de Beille( 15,8kilomètres à 7,9% )

Cette 15ème étape se termine en beauté avec l'arrivée au sommet du Plateau de Beille ! Revoilà le Plateau de Beille sur le Tour après 9 ans d’absence ! Cette longue ascension de 16km va faire office de juge de paix de l'étape reine.


Avec ses 15,8km à 7,9% de moyenne, la bagarre entre favoris promet d'être belle et intense, surtout que l'ascension ne présente aucun répit et les portions à plus de 10% y sont nombreuses ! Les étapes se terminant au Plateau de Beille ont souvent donné lieu à des arrivées marquantes, celle de 2024 devrait nous régaler par son scénario !




Etape 17 – Saint-Paul-Trois-Châteaux / Superdévoluy – Col du Noyer (7.5 kilomètres à 8.1 %)

Dans un final similaire à l'étape du Lioran, l'arrivée à Superdévoluy récompensera probablement un baroudeur. Le final est rendu difficile par l'ascension du trop peu emprunté col du Noyer (4 ascensions depuis 1970 seulement).

Le Col du Noyer (7.5 kilomètres à 8.1 %) possède des pentes abruptes et soutenues. Esthétiquement magnifique, c'est bien ici que les favoris devraient se faire la bagarre s'ils en ont les jambes et l'envie, le final à Superdévoluy étant trop roulant. Si des écarts doivent se créer, c'est sur ce magnifique col du Noyer que cela se fera ! Aussi, bien que l'étape ait tous les ingrédients pour l'échappée triomphe, les secondes de bonification allouées au sommet du Noyer pourraient encourager des équipes de leaders à tenter le coup.

10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024
10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024

Etape 19 – Embrun / Isola 2000 – Cime de la Bonette (22.9 kilomètres à 6.9 %)

S'il y a bien une ascension à ne pas louper, c'est bien celle-ci ! Le bouquet final de ce Tour de France 2024 commence dans les Alpes avec le retour de la Cime de Bonnette, plus haute route d'Europe perchée à 2802 mètres d'altitude.

Petit bijou d'esthétisme, son enjeu sportif n'en est pas des moindes puisqu'il présente 22.9 kilomètres d'ascension à 6.9 % de moyenne. C'est une montée dans l'ensemble régulière mais attention : nous sommes en 3eme semaine, les coureurs n'ont aucune certitude quant à leur fatigue. Il faudra évidemment gérer l'altitude sur cette route vertigineuse. La dernière rampe à 800 mètres de la ligne du classement de la montagne, où les points seront doublés, est la plus redoutable (11.6 % de moyenne).

Les grimpeurs et autres favoris ont une occasion en or de faire la différence. On en salive d'avance.


10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024
10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024



Etape 19 – Embrun / Isola 2000 – Isola 2000 (16.1 kilomètres à 7.1 %)

Après la Cime de la Bonette, les coureurs devront se coltiner l'ascension d'Isola 2000, placé sur la route du col de la Lombarde.

Juge de paix de cette étape de légende (sur le papier), Isola 2000 (16.1 kilomètres à 7.1 %) verra les hommes forts triompher en son sommet (arrivée à 2024m). Après 40km de descente, les coureurs vont immédiatement taper dans les rampes d'Isola, les 9 premiers km étant les plus dures ! La transition risque d'être douloureuse et il faudra s'accrocher pour espérer se refaire sur les portions plus roulantes. Quoi qu'il arrive, les écarts seront importants à l'arrivée !






Etape 20 – Nice / Col de la Couillole – Col de la Couillole (15.7 kilomètres à 7.1%)


La 20e étape promet un feu d'artifice dans les Alpes du sud. L'enchainement Col de Turini, Col de la Colmiane et Col de la Couillole est optimal, sans vallée ou presque et peut nous offrir une dernière étape de montagne mythique.

Le Col de la Couillole (15.7 kilomètres à 7.1%) sera le juge de paix de cette dernière étape de montagne. Jonchant le parc naturel du Mercantour, le col n'a été que rarement emprunté par les routes de la Grande Boucle. Seules les éditions 1973 et 1975 ont traversé ses routes, sans pour autant être lieu d'arrivée.

Dans la fournaise estivale, le col de la Couillole offre aux coureurs un dernier espoir de gloire. L'ultime bataille épaule contre épaule devrait se dérouler là. A ne pas manquer sous aucun prétexte !


10 cols et côtes à suivre Tour de France 2024



744 vues0 commentaire

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page