Rétro saison 2010 : Duel de légende sujet à débat

La rédaction de Vélofuté vous propose de vous remémorer la saison 2010. Si vous vous souvenez bien, nous avons assisté à des dominations, des renversements de courses mais aussi à des révélations. De belles batailles comme sur le Tour avec un duel légendaire ou encore des débats sur des performances surprenantes.

En 2010, Armstrong lançait son équipe Radioshack, Mosquera luttait encore pour le général sur la Vuelta, Jeannie Longo est pour une énième fois championne de France du chrono, Thibaut Pinot passe professionnel au sein de la Française des Jeux… ce fût l’une des saisons les plus denses de ce siècle. Retour sur les moments qui ont marqué, à nos yeux, cette année 2010.

LE FAIT MARQUANT : RODRIGUEZ N°1 MONDIAL, GILBERT PREND SON ENVOL


Régulier durant toute la saison, Purito Rodriguez finit numéro 1 mondial au classement UCI. Une première pour lui à cet instant de sa carrière et le début de ses meilleurs années sous le maillot Katusha, équipe qu'il venait de rejoindre en 2010. En plus de sa victoire au CG du Tour de Catalogne, Purito termine sur le podium de la Flèche Wallonne (2e), du Tour du Pays Basque (3e) et de la Vuelta (3e). Sans oublier ses nombreux top 10 comme sur Paris-Nice (6e) ou encore le Tour de France (7e). Une saison charnière dans la carrière de Rodriguez après un rôle d'équipier chez Caisse d'Epargne.


Après un début de saison satisfaisant sur les courses d'un jour, Philippe Gilbert s’aligne sur les classiques de printemps. Son podium sur le Ronde est prometteur et il enchaîne avec les Ardennaises où il remporte l’Amstel Gold Race, le premier succès d’une longue série (4). Il surfe sur sa bonne forme en finissant 6ème au sommet du Mur de Huy et troisième de la Doyenne. Sa campagne est donc extrêmement concluante. Il fera des classiques son objectif numéro un en 2011, avec la réussite qu'on lui connaît. Il termine par ailleurs la saison en apothéose en remportant le Tour de Lombardie.


LE CREUX DU CYCLISME FRANÇAIS


On se rend compte de la chance qu’on a actuellement quand on étudie le passé du cyclisme français. En 2010, on peut le dire, la France était dans le creux de la vague. Certes, les tricolores lèvent les bras sur les Grands Tours (à neuf reprises cette saison, l’un des meilleurs crus de la décennie), grâce notamment à Sylvain Chavanel ou David Moncoutié, mais sur les courses d’un jour et les classements généraux, il faut souvent regarder en dehors du top 10 pour voir un premier nom français. Sur le Tour de France, le premier tricolore, John Gadret, finit 18e. Très loin de jouer les premiers rôles. Un autre temps, une autre époque.


LES CLASSIQUES, ENTRE PERFORMANCES ET SOUPÇONS


Fabian Cancellara, qui lutte sur les pavés depuis quelques saisons avec son rival Tom Boonen, réalise l’exploit de remporter la même saison le Het Volk, Paris-Roubaix et le Ronde. On se rappelle - avec son très beau maillot de champion de Suisse - le voir déposer tous ses rivaux sur une route plate lors de "l'Enfer du Nord" ou encore de la mine qu’il place dans les pourcentages les plus durs du Mur de Grammont. Tommeke s’en souvient encore. Cependant, ces succès restent entachés par des soupçons de dopage mécanique qui le suivront jusqu’à la fin de sa carrière.


Une autre course a fait débat : la Doyenne des Classiques remportée par Alexandre Vinokourov. Dominateur du Russe Kolobnev, le Kazakhstanais a été suspecté d’avoir versé une somme d’argent au Russe pour lui acheter la course. Finalement relaxé, la victoire est toujours au palmarès de l’actuel manager d’Astana Qazaqstan Team.


LES GRANDS TOURS


L’un des fils rouges de cette saison a été aussi le comeback de Lance Armstrong. Déjà dans le peloton en 2009 chez Astana (encore eux), il lance son équipe Radioschack en 2010 après les mésaventures avec Contador. Il s’aligne sur le Tour dernière fois et finit loin, à la 23ème place mais bat lors du prologue de Rotterdam son ancien rival espagnol. Concernant les Grands Tours, on retient également l’excellent Tour de France des Français niveau victoires d’étapes (9), qui contraste avec l’une des pires performances au général (meilleur Français 18ème, John Gadret).


Giro d'Italia

Cette édition 2010 a été marquée par une étape dantesque qui restera longtemps gravée dans nos mémoires : celle de L’Aquila. La pluie qui s'abat toute la journée transforme bien vite les chemins en torrents de boue. Des favoris vont à la chute, d’autres inconnus se font un nom, comme le jeune Richie Porte. Cette étape relance la course au général, finalement remportée dix jours plus tard par Ivan Basso, son dernier sacre sur un Grand Tour.

GC : Ivan Basso - Points : Cadel Evans - Montagne : Matthew Lloyd - Jeune : Richie Porte


Tour de France

Andy Schleck est officiellement vainqueur de cette édition du Tour, après le déclassement d’Alberto Contador suite à la décision du TAS concernant son contrôle au clenbutérol. Un feuilleton qui a duré de nombreux mois. Concernant la course, on assiste à une belle bataille entre le Luxembourgeois et El Pistolero avec un point d’orgue au sommet du Tourmalet où ils n’ont pas pu se départager. On retiendra également la grève du peloton, menée par le maillot jaune Fabian Cancellara lors de l’étape de Spa. Étape remportée par Chavanel qui a pu échapper à la neutralisation formulée par le peloton.

GC : Andy Schleck - Points : Alessandro Petacchi - Montagne : Anthony Charteau - Jeune : Andy Schleck


La Vuelta a Espana

Vincenzo Nibali, déjà troisième du Giro la même année, est aligné sur la Vuelta avec beaucoup d’ambition. Cependant il devra faire face à une belle armada espagnole menée par Igor Anton. Le Basque, alors leader au général, réussit réellement à lui tenir tête jusqu’à l’étape 12 durant laquelle il chute lourdement et abandonne. Le Requin de Messine ne devait plus se méfier que du vétéran Ezequiel Mosquera. Finalement vainqueur, le requin de Messine décroche là son premier Grand Tour.

GC : Vincenzo Nibali - Points : Mark Cavendish - Montagne : David Moncoutié - Combiné : Vincenzo Nibali


Par Renaud Breban

478 vues

Posts similaires

Voir tout