• Titouan Lallemand

Top 10 du 21e siècle : Tom Boonen, roi des pavés

Victorieux de son premier Paris-Roubaix à 24 ans, Tom Boonen a fait des secteurs pavés son jardin et l'enfer du Nord sa maison. Le roi des pavés a terrorisé ses adversaires pendant 10 ans sur les classiques flandriennes grâce à sa faculté à gagner en solitaire ou au sprint. Tom Boonen n'était pas qu'un Classicman, il était aussi au début l'un des meilleurs sprinteurs du monde. Une double casquette rare et précieuse. Une légende.


"Tom Boonen était mon coureur préféré quand j'avais 16 ans. C'était vraiment mon idole". Ces mots sont de Peter Sagan après Paris-Roubaix 2017, jour de la fin de carrière du Roi des Flandres. Finissant 13e de sa course préférée, le Belge a dit adieu au peloton professionnel. Ce jour là, il n'a certes pas décroché de 5e titre sur l'enfer du Nord, mais il a marqué de son empreinte l'histoire des pavés et de son sport. Acclamé toute la journée, il raccroche "sans regret". Une page se tourne.


"Je me sens un peu comme un papa qui voit son fils partir de la maison pour un autre continent. Celui de Tom sera un continent sans cyclisme". Patrick Lefevere, DS Quick-Step

Pourquoi lui :


Comment ne pas inclure l'homme le plus titré en cumulé entre le Tour des Flandres et Paris-Roubaix (7). Maître des pavés, le Belge a marqué son époque dans le domaine et a fait des Flandriennes son terrain de chasse favori. En plus de co-détenir le record de victoires sur les deux Monuments, il est aussi le co-recordman du nombre de victoires sur Gend-Wevelgem (3) et recordman unique sur l'E3 (5), deux classiques flandriennes importantes qui précèdent les deux Monuments. Vous comprenez donc que Tom Boonen est l'homme de tous les records sur les pavés et qu'il est de ce fait le plus grand coureur de l'histoire dans ce domaine. D'autant plus qu'il a fait face à un autre maître de la discipline, Fabian Cancellara. Et c'est face à l'adversité que l'on mesure la valeur d'un champion.


En plus de cela, le Belge fut l'un des meilleurs sprinteurs du monde entre 2004 et 2008. Durant ces années, il remporte 6 victoires sur le Tour de France au sprint, à chaque fois par deux en 2004, 2005 et 2007. Durant cette dernière année, il ramène avec lui le maillot vert à Paris. On peut aussi ajouter ses deux victoires sur la Vuelta 2008 ou encore ses 22 succès sur les routes du Tour du Qatar, où chaque année les meilleurs sprinteurs se réunissaient comme Cipollini, McEwen ou plus récemment Mark Cavendish. Tom Boonen finit donc sa carrière avec 122 victoires chez les professionnels, ce qui fait de lui le 19e coureur le plus victorieux de l'histoire.


Ses plus grands exploits :


Sa victoire sur Paris-Roubaix 2012 est sûrement l'une des plus mémorables. Parti à 50 kilomètres de l'arrivée, Tommeke s'impose en solitaire avec 1'39" d'avance sur son dauphin. Ce jour-là, il devient co-recordman du nombre de victoires sur l'enfer du Nord, une semaine après avoir égalisé le record de succès sur le Ronde (3). Il réussit cette année là le doublé Flandres/Roubaix pour la deuxième fois, un autre record qu'il partage avec Fabian Cancellara, son grand rival.


Mais comment ne pas parler de son titre de champion du monde en 2005 et de son maillot irisé tant convoité. Il règle au sprint un groupe de 20 coureurs, majoritairement composé de puncheurs, sur un parcours relativement vallonné. Il devance notamment Alejandro Valverde, autre coureur de notre classement. Il portera dignement le maillot de champion du monde. Aucune malédiction pour lui puisqu'il remportera 21 victoires l'année suivante. Une sacrée performance à retrouver dans notre best of vidéo sur Youtube.


Ce qui lui manque :


Avril 2016, Tom Boonen rentre dans le vélodrome avec trois autres concurrents pour la victoire. On se dit alors que le Belge va remporter un 5e Paris-Roubaix et devenir le seul recordman de l'épreuve. Deux kilomètres plus loin, c'est d'un boyaux que Hayman remporte à la surprise générale l'enfer du Nord. Un échec cuisant pour Tommeke, qui souhaitait arrêter sa carrière sur une victoire à Roubaix, ce qui l'incitera à poursuivre encore une saison. Le coureur de la Quick-Step n'y parviendra pas...


Dans son palmarès monumental, on peut aussi regretter l'absence de victoire sur Milan-San Remo. Une victoire sur la via Roma aurait encore plus renforcé sa place dans l'histoire du cyclisme. Il finira à deux reprises sur le podium dont 2e en 2010 derrière Oscar Freire mais ne parviendra jamais à lever les bras en 13 participations.


Son palmarès (non exhaustif) :


1er Championnat du Monde : 2005

1er Paris-Roubaix : 2005-2008-2009-2012

1er Tour des Flandres : 2005-2006-2011

1er Gend-Wevelgem : 2004-2011-2012

1er E3 BinckBank Tour : 2004-2005-2006-2007-2012

1er Etape du Tour de France x6


Ses records :


Co-Recordman victoires Paris-Roubaix : 4

Co-Recordman victoires Tour des Flandres : 3

Co-Recordman victoires sur Gend-Wevelgem : 3

Record victoires sur Roubaix + Flandres : 7

Record victoires sur E3 : 5


N'hésitez pas à liker l'article afin de nous aider pour le référencement

500 vues

Posts similaires

Voir tout