top of page

Tour de France 2023 : Parcours détaillé et profil des étapes

Retrouvez le parcours détaillée avec le profil des étapes du Tour de France 2023, qui partira du Pays-Basque, du 1er juillet au 23 juillet 2023. Avec le retour du Puy de Dôme, pas moins de 8 étapes de montagne, et un seul chrono, l'édition 2023 promet d'être rythmée.

Parcours du Tour de France 2023
Parcours du Tour de France 2023

Le parcours du prochain Tour de France a été annoncé jeudi 27 octobre à Paris. Si les grandes lignes étaient plus ou moins connues, comme le retour du Puy de Dôme, une avant-dernière étapes dans les Vosges ou le départ du Pays-Basque, ASO a laissé quelques surprises, comme la présence d'un seul contre-la-montre de seulement 22 km, ou encore une grande variété d'étapes très montagneuses.


Profil des étapes du Tour de France 2023


Etape 1 (samedi 1er juillet) : Bilbao > Bilbao (185 km) - accidenté


La première de ce Tour de France nous plongera directement dans le bain. Les favoris du classement général se joueront probablement la victoire et devront être en forme dès le départ.



Etape 2 (dimanche 2 juillet) : Vitoria-Gasteiz > Saint-Sébastien (210 km) - accidenté


Là encore, nous pourrions voir les favoris du classement général se jouer la gagne grâce au Jaizkibel, qui servira de tremplin. Mais cela ne serait pas étonnant de voir une échappée l'emporter et voir un changement de maillot jaune.



Etape 3 (lundi 3 juillet) : Amorebieta-Etxano > Bayonne (185 km) - plaine


Les organisateurs de la grande boucle sont gentils mais pour une étape de plaine, elle sera très très dur. Là encore, les baroudeurs auront une chance de se jouer la gagne. Tous les sprinteurs ne seront pas à l'arrivée. Un coureur comme Wout Van Aert est un favori naturel pour cette étape, tout comme Mathieu Van der Poel.


Etape 4 (mardi 4 juillet) : Dax > Nogaro (182 km) - plaine


Enfin, les sprinteurs pourront se jouer la gagne dans une étape sans aucune difficulté.


Etape 5 (mercredi 5 juillet) : Pau > Laruns (165 km) - montagne


Première étape de haute montagne. Cette étape est la copie de celle de 2020, dans laquelle Marc Hirschi avait fait un numéro en solitaire. Les favoris s'attqueront dans Marie Blanque mais une échappée a de bonnes chances.



Etape 6 (jeudi 6 juillet) : Tarbes > Cauterets-Cambasque (145 km) - montagne


On aimerait vous dire qu'il y aura de la bagarre, mais on n'y croit pas. La montée vers Cauterets est beaucoup trop roulante. Un petit mur à 3 km de l'arrivée peut favoriser des attaques mais c'est trop peu pour espérer une grosse bataille.



Etape 7 (vendredi 7 juillet) : Mont-de-Marsan - Bordeaux (170 km) - plaine


Nouvelle chance pour les sprinteurs, qui n'ont que peu d'opportunité dans cette première semaine. C'est assez rare.



Etape 8 (samedi 8 juillet) : Libourne - Limoges (201 km) - accidenté


Catégorisé comme accidenté, cette étape n'est pas la plus difficile. Certains sprinteurs seront là. Attention cependant, le dernier kilomètre est en légère montée, favorisant un coureur comme Van Aert ou Ewan.


Etape 9 (dimanche 9 juillet) : Saint-Léonard-de-Noblat - Puy de Dôme (184 km) - montagne


C'est le grand retour du Puy de Dôme pour la seule vraie étape qui fera des différences dans cette première semaine. Les 5 derniers kilomètres sont à 11% de moyenne, sur une route très étroite. Ca va faire de gros dégâts.



Lundi 10 juillet : repos à Clermont-Ferrand


Etape 10 (mardi 11 juillet) : Vulcania (Saint-Ours-les-Roches) - Issoire (167 km) - accidenté


Etape parfaite pour les baroudeurs, avec un départ qui favorisera un costaud. Il faudra avoir bien récupéré du jour de repos. Attention, sur une étape assez similaire, Bardet et Ag2R avait attaqué il y a quelques années. Pourquoi pas une surprise cette année?


Etape 11 (mercredi 12 juillet) : Clermont-Ferrand - Moulins (180 km) - plaine


Même si le départ est difficile, l'étape devrait couronner un sprinteur à Moulins, ville d'arrivée de cette 11e étape.



Etape 12 (jeudi 13 juillet) : Roanne - Belleville-en-Beaujolais - accidenté


Quelle est belle cette étape. L'enchainement Casse Froide / Croix de Montmain / Croix Rosier est magnifique. On aura une bataille pour la victoire d'étape avec les baroudeurs et possiblement entre les leaders du général.



Etape 13 (vendredi 14 juillet) : Châtillon-sur-Chalaronne - Grand Colombier (138 km) - montagne


On espère que l'étape du Grand Colombier sera plus passionnante qu'en 2020, lors de la victoire de Roglic. Tout se jouera dans ce géant long de 18km à 7%. A noter que c'est le versant le plus facile en terme de pourcentages à cause du deux replats mais c'est aussi la plus longue. Cliquer ici pour en savoir plus.



Etape 14 (samedi 15 juillet) : Annemasse - Morzine Les portes du soleil (152 km) - montagne


Encore une étape de haute montagne qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celle de 2016 cette fois, avec la victoire de Ion Izagirre en échappée. Le Col de Joux Plane est un col HC très difficile et permet de faire des différences au classement général.



Etape 15 (dimanche 16 juillet) : Morzine Les portes du soleil - Saint-Gervais Mont-Blanc (180 km - montagne


Encore une opportunitée pour les grimpeurs, avec un enchainement d'étape très difficile. La journée de repos du lendemain fera du bien et les leaders pourront se lâcher. Cependant, rien ne devrait se passer avant la montée vers Saint-Gervais.



Lundi 17 juillet : repos dans la vallée de l'Arve


Etape 16 (mardi 18 juillet) : Passy - Combloux (22 km) - contre-la-montre


Seul contre-la-montre de ce Tour, cet exercice solitaire ne va pas trop défavoriser les purs grimpeurs comme Gaudu ou Landa. 6 km de plat maximum sur l'ensemble du parcours avant la côte de Domancy. Un beau duel Vingegaard / Pogacar à venir.



Etape 17 (mercredi 19 juillet) : Saint-Gervais Mont Blanc - Courchevel (166 km) - montagne


C'est l'étape Reine de ce Tour de France avec le terrible col de la Loze (découverte ici). Quasi aucun kilomètre de plat et un passage à plus de 2000m, le seul d'ailleurs de ce TDF 2023.



Etape 18 (jeudi 20 juillet) : Moûtiers-Salins-les-Thermes-Brides-les-Bains - Bourg-en-Bresse (186 km) - accidenté


Etape 19 (vendredi 21 juillet) : Moirans-en-Montagne - Poligny - plaine



Etape 20 (samedi 22 juillet) : Belfort - Le Markstein (133 km) - montagne


Un final en feu d'artifice ! Une étape courte et dynamique qui permettra de tout faire péter et tout tenter pour remporter la victoire dès le départ avec le Ballon d'Alsace. L'enchainement Petit Ballon, Plazerwasel est magnifique et fera des dégâts.



Etape 21 (dimanche 23 juillet) : Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines - Paris-Champs-Elysées (115 km) - plaine


Analyse du parcours du Tour de France 2023 :


Cette année, la première semaine sera très difficile. Peut-être même l'une des plus difficile du 21e siècle. A la sortie des trois premières étapes au Pays-Basque, nous aurons déjà une idée précises des principaux antagonistes du classement général. Il devrait aussi il y avoir moins de tension dans le peloton, notamment à l'approche des points clés, à l'inverse des dernières années. Les Pyrénées arriveront dès la 5e étape avec deux étapes assez difficile, mais sans aucune originalité. Elles ne devraient d'ailleurs pas faire de réelles différences. La première semaine se clôturera par le Puy-de-Dôme, pour son grand retour après des dizaines d'années d'attente. Les poids plumes et purs grimpeurs auront forcément un avantage au vue des pentes qui feront face aux coureurs.


La 2e semaine sera aussi compliquée avec beaucoup d'étapes accidentées pour les baroudeurs et le début des Alpes lors des étapes 14 et 15. Là encore, les deux étapes ont un air familier puisqu'elles ressemblent à celles de précédents Tour de France. Dommage.


La bonne nouvelle, c'est que la 3e semaine débutera par un chrono, le seul effort solitaire de la course. Les coureurs n'auront donc pas peur de passer à l'attaque en fin de deuxième semaine et pourront se lâcher en troisième. Le col de la Loze est sans doute l'étape Reine de ce Tour de France et l'étape 20, dans les Vosges a tout pour proposer un feu d'artifice.


Pour conclure, la structure de cette Grande Boucle est vraiment originale et se différencie par rapport aux années précédentes. Cependant, certaines étapes, dans les Pyrénées et les Alpes, manquent franchement d'originalité dans leur tracé avec des profils connus et reconnus. Sur ce point, on vous invite à découvrir notre tracé fictif du Tour de France, avec quelques idées nouvelles. Enfin, on devrait assister à énormément de victoire pour les échappées. On table sur au moins 8-9 étapes minimum.

388 107 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

コメント


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page