top of page

Les derniers doublés Tour des Flandres / Paris Roubaix, avant Van der Poel?

Performance notable et plutôt rare, le doublé Tour des Flandres / Paris Roubaix n'a plus eu lieu depuis 2013 et Fabian Cancellara ! Alors que Mathieu Van der Poel est en capacité d'y parvenir, retour sur les derniers doublés qui ont marqué l'histoire du cyclisme.


Les derniers doublés Tour des Flandres / Paris Roubaix, avant Van der Poel?

Pour les spécialistes des monts et pavés, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix sont les deux courses à ne pas manquer dans la saison. Leurs objectifs majeurs. Réaliser le doublé en une semaine est donc un exploit, rare, même si certains coureurs rendent les exploits plus "banale". Car à ne pas s'y tromper, la performance n'a été réussi que 12 fois dans l'histoire. Et avant le 21e siècle, il faut remonter à 1977 et Roger De Vlaeminck.



Onze ans, c'est la dernière fois qu'un coureur a réalisé le doublé et c'est tout simplement Spartacus, le meilleur rouleur du 21e siècle. Pour conclure son exploit, Cancellara a battu dans un sprint à deux le Belge Sep Vanmarcke. Un sprint impressionnant, assis sur sa selle. Mais c'est surtout lors du Tour des Flandres que le Suisse avait écrasé ses adversaires. Son attaque dans le Paterberg a eu raison des espoirs de l'étoile montante du cyclisme à l'époque, Peter Sagan, qui craqua sur le sommet. Il ne restait plus que 14 kilomètres pour Fabian Cancellara, en solitaire, pour venir remporter son 2e Tour des Flandres. Une quasi formalité pour lui. La suite, on la connaît.




Tom Boonen, puissance 4 ! L'année 2012 de Boonen est sans doute la saison la plus impressionnante pour un Flandrien. Tommeke réalise un véritable exploit en remportant d'abord l'E3, puis Gent-Wevelgem avant de décrocher le doublé Tour des Flandres / Paris Roubaix. Un quadruplé historique. Seule sa 2e place sur l'Omloop vient "ternir" une saison exceptionnelle. C'est d'ailleurs sa dernière victoire sur un Monument. Qui l'aurait cru à ce moment. Surtout que le leader emblématique de la QuickStep s'est imposé après une d'échappée de 53 km en solitaire grace à une terrible attaque dans le Carrefour de l'Arbre. Une conclusion en apothéose pour un mois inconique de la part de l'ancien champion du monde. Une semaine plus tôt, il remportait au sprint son 3e Tour des Flandres, battant sans difficulté Filippo Pozzato et Alessandro Ballan. Sa victoire sur l'Enfer du Nord était sans doute déjà écrite à l'avance. Comme une ligne droite vers sa destinée exceptionnelle.



  • 2010, un Cancellara de Gala


Oui, le Suisse a bien réalisé deux fois le doublé. Cette année-là, il défendait les couleurs de la Saxo Bank. C'est sans doute sa victoire la plus inconique sur le Tour des Flandres, avec sa monstrueuse attaque, dévastatrice pour le pauvre Tom Boonen qui l'accompagnait jusque là. 14 km plus tard, il remportait le Ronde avec quasi une minute trente d'avance sur son illustre adversaire. Une leçon qu'il infligeait à son meilleur ennemi pour une victoire qui fera grand bruit par la suite, même si elle n'a jamais révélé la moindre fraude au règlement. Après une telle démonstration, Spartacus était donc logiquement le favori pour Paris-Roubaix. Et il colla la même claque à ses adversaires. 46 kilomètres en solitaire et 3min 14 sur Tom Boonen, 5e ce jour là. De quoi écœurer ses rivaux, incapables de suivre le Suisse sur les secteurs pavés. Sans doute le meilleur Cancellara de l'histoire en 2010. Le plus puissant en tout cas.



  • 2005, l'éclosion de la Légende "Tommeke"


Oui ! Cancellara et Boonen auront réalisé le doublé deux fois. De quoi rendre habituel un exploit monumental. Et c'est l'année 2005 qui a lancé leurs hégémonies. A cette période, Tom Boonen n'a que 24 ans mais faisait déjà rêvé les supporters belges, impatient de voir ce jeune talent exploser. Sa première victoire, il la dessine de manière impressionnante. A l'attaque dans le dernier mont pavé, Boonen n'a que quelques mètres d'avance sur Van Petegem et ses compagnons du groupe de tête. Un mano-à-mano qui va durer quatre kilomètres, avant que le belge de la Lotto ne se relève et soit devancé finalement par Andreas Klier, parti en facteur à quelques kilomètres de l'arrivée. Le début de sa légende. Sur Paris-Roubaix, Boonen arrive donc en favori mais ne parvient pas à se détacher de ses adversaires. Cependant, en plus d'être un super Flandrien, le Belge était aussi le meilleur sprinteur du monde en 2005 et sa victoire, très nette au sprint, n'a laissé aucun doute sur l'identité du vainqueur. 24 ans et déjà dans l'histoire des Monuments.




Van Petegem est sans aucun doute l'un des hommes fort des années 90 - 2000. En 2003, année de son doublé, le leader de la Lotto était au top de sa forme, tout comme son équipe. « J'ai été ramené, puis placé avant Arenberg. Ensuite, je me suis débrouillé seul » déclarait-il après Paris-Roubaix. C'est en tout cas dans un petit groupe que Van Petegem a conclu chacun de ses deux Monuments, grâce à sa vitesse de pointe mais aussi sa fraîcheur. Il a écœuré Vandenbrouck dans un duel lors du Ronde Van Vlaanderen avant de battre Dario Pieri et Vladimir Ekimov sur l'Enfer du Nord, pour signer un doublé qui reste encore aujourd'hui une performance très rare. S'il a été moins dominateur que Cancellera et Boonen, son succès n'en reste pas moins historique.



1 445 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Kommentarer


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page