Découverte Saint Gervais Mont Blanc - Le Bettex Sans complexe

C'est l'histoire d'une ascension courte et raide. Il en existe quelques unes à l'instar du Pla d'Adet, Menté ou les Glières. Mais rares sont celles mises à l'honneur pour l'arrivée d'une étape Tour de France. Au diable les cols hors catégories, le Bettex sort de nouveau ses muscles en 2023. Après deux arrivées au sommet en 1990 et en 2016, où deux français se sont imposés (Thierry Clairvoyant et Romain Bardet), l'ascension fait son retour pour le plus grand plaisir des afficionados de raidards. Décryptage.


Le Bettex - 6,8km à 7,9%


Le pied démentiel permet de poser les bases : cette "côte" est un vrai purgatoire. On comprend d'entrée qu'on n'est pas ici pour trier les lentilles. Un bon pétard pour démarrer avec une alternance de pourcentage allant de 10 à 14%. S'en suit des replats successifs et des légers raidards sur deux kilomètres avant de repartir sur du noir (couleur du profil). Moins irrégulier que le démarrage, on reste sur du 9% et du 11% histoire de continuer l'aventure. Noir c'est noir...

La fin repart dans ses travers avec une oscillation des pentes allant de 6% à 11% pour n'en plus finir jusqu'à la ligne d'arrivée. Votre salut vient de la longueur de l'ascension : courte. Sur le Tour en 2023, il faut compter environ 7km depuis le pied. Si vous souhaitez partir de Vervex, il faut compter presque 10km à 8,8% de moyenne (voir profil ci dessous). De quoi faire rentrer le Bettex dans nos cols les plus durs 1ères catégories avec son indice incroyable de 297. Un vrai défi ! Et en récompense, un vrai panorama sur le Mont Blanc :)



On peut rajouter à cette difficulté les 2,7km à 11,1% (!!!) que franchira le peloton dans la côte des Amerands... quelques mètres avant d'arriver sur St Gervais.

📸 Crédit Barnes Mont Blanc


Localisation



25 vues

Posts similaires

Voir tout