top of page

Les équipes de développement : La Conti Groupama FDJ au sommet !

L'intersaison 2022 -2023 a permis à la Groupama FDJ de prendre la tête de notre classement des équipes de formation et de développement, grâce notamment à la signature de 8 néo pros. Ils devancent Lotto Dstny U23. Analyse.

Lotto, maitre en matière de formation, a été détrôné par Groupama FDJ. Nicolas Boisson, qui nous parlait des raisons de la réussite de la formation au sein de son équipe, ne boudait pas son plaisir. Si 8 coureurs ont signé en 2023, 25 ont rejoint l'équipe depuis 2019, ce qui fait d'eux un leader solide de notre classement sur les cinq dernières saisons.


2023, l'envol des équipes de développement


Cette saison, plusieurs nouvelles équipes de formation ont rejoint les rangs. Soudal Quick Step a maintenant sa propre équipe de développement, tout comme Alpecin Deceuninck. L'an dernier, c'est Astana qui lançait la sienne. Forcément, la réussite de certaines équipes motivent les autres à en faire de même, si bien qu'une guerre dans le recrutement s'est lancée chez les jeunes, qui signent de plus en plus tôt. La raison est notamment qu'ils sont prêts plus rapidement, aussi parce qu'ils sont mieux encadrés grâce aux équipes de développement . Brenner à 18 ans chez DSM, Uijtdebroeks à 18 ans chez Bora et on en passe : "Aujourd’hui, on voit que les coureurs sont performants de plus en plus jeunes et c’est vrai que c’est très important pour nous d’être prêt, de savoir que quand ils arriveront à l’échelon supérieur, ils seront de suite prêts. Il n’y a plus ces une ou deux années que l’on pouvait avoir par le passé à former des coureurs", nous expliquait Nicolas Boisson, entraineur de la Conti FDJ. Plus les coureurs sont performants jeunes, plus une équipe de développement devient importante pour assurer une continuité avec le monde pro. C'est l'avis de Sebastian Deckert, entraîneur chez DSM : « L’objectif de notre Development Team est de fournir des ressources supplémentaires à notre effectif professionnel, en formant et préparant nos coureurs à tous les aspects fondamentaux de la course de haut niveau ».


2023 tend donc encore plus à montrer que les équipes de développement sont l'avenir du cyclisme. Il suffit de regarder les équipes qui ont le plus formé pour comprendre qu'il s'agit d'un cap dans l'histoire qu'il ne faut pas rater. Aujourd'hui, pas moins de 17 équipes pros ont leur équipe de développement. Sans compter les nombreux partenariats signés avec des équipes continentales ou nationales comme Bora hansgrohe avec Tirol Cycling tout récemment.



Groupama FDJ, maître en la matière


En dépassant Lotto Dstny, la Continental Groupama FDJ a mis en lumière la qualité de sa formation, avec notamment un hiver 2023 exceptionnel qui a vu l'arrivée de huit néo pros dont Romain Grégoire et Lenny Martinez, deux des plus grands talents de leur génération. En tout, l'équipe de formation a signé 25 néo pro sur les cinq dernière années soit entre 2019 et 2023. Elle devance Lotto Dstny U23 et Developpement Team DSM. A noter que dans le classement VF des équipes de formation, qui ne prend pas en compte que les équipes de développement, la regretté SEG Racing Academy, désormais abandonnée, est toujours 3e, elle qui a révélé des coureurs comme Jakobsen ou Dainese.



Parmi les noms les plus connus chez Groupama FDJ, on retrouve Hugo Page, Van den Berg, vainqueur sur le challenge de Majorque, ou encore Kévin Geniets en plus des pépites de 2023, Watson, Martinez et Grégoire. Pour le moment, les noms ne semblent pas aussi ronflants que ceux de SEG Racing Academy mais n'oublions pas que l'équipe a été créée en 2019.


Hagens Berman Aexon, l'exemple des équipes continentales


Sans être une équipe de développement, HBA mise pourtant sur la jeunesse, d'où la qualification d'équipe de formation. Une stratégie non sans difficulté comme le confiait Axel Merxck à L'équipe : « C'est le problème d'une équipe de formation, le coureur part, tu n'as rien en retour. J'aime travailler avec les jeunes mais je me rends compte que c'est très difficile d'attirer les sponsors. On est un peu les oubliés du cyclisme. Moins de gars (sponsors) sont passionnés par les Espoirs ». Malgré cela, l'équipe américaine existe toujours et ce depuis 2009 et continue de promouvoir la jeunesse. Le dernier grand talent en date, Joao Almeida, fait aujourd'hui le bonheur d'UAE Team Emirates. En 2023, elle a permis à Leo Hayter ou encore Ivan Romeo d'intégrer une équipe World Tour.


Côté classement, Hagen Berman est 5e, juste devant une équipe à la même philosophie, le Team Colpack Ballan, qui a fait exploser au grand jour Juan Ayuso chez les Espoirs. On peut aussi citer Lizarte, ou encore les équipes scandinaves Riwal Cycling et ColoQuick, qui nourrissent Uno-X Pro Cycling, l'équipe vitrine de la Scandinavie que nous a présenté Jens Haugland dans son interview à Vélofuté.


Classement des meilleures équipes de formation :

5e - Hagens Berman Aexon

6e - Team Colpack Ballan

9e - Lizarte

13e - ColoQuick

14e - Riwal Cycling

16e - Tirol Cycling

17e - Trinity Racing




515 vues0 commentaire

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page