top of page

Tour de France 2024 - Etape 15 : Analyse du parcours et des favoris

Présentation de la 15e étape du Tour de France 2024 entre Loudenvielle et le Plateau de Beille, qui fait son grand retour après 13 ans d'absence. Une 2e étape de montagne dans les Pyrénées de quasi 200 kilomètres qui va faire mal aux jambes, avant le dernier jour de repos.

Etape 15 - Tour de France 2024 : Analyse du parcours et des favoris

Date de l'étape : 14 juillet

Horaire de l'étape : Départ à 11 h 55 et arrivée à 17 h 22 environ


Le départ au pied du Col de Peyresourde devrait donner des idées à certaines équipes pour placer des pions à l'avant. Un choix stratégique que les Visma - Lease a Bike ont utilisé maintes fois avec Wout van Aert pour mener des étapes tambours battants. Les 4 850 mètres de déclivité tendent à montrer au combien l'étape sera usante avant d'aborder la montée finale vers le Plateau de Beille.


Profil de l'étape 15 du Tour de France 2024 :

Profil de l'étape 15 du Tour de France 2024

Vous pouvez retrouver le GPX de l'étape 15 retracé par nos soins

Etape 15 - Tour de France 2024
.gpx
Télécharger GPX • 2.45MB

Présentation 3D de la quinzième étape du Tour de France 2024 :


Analyse du parcours de la 15ᵉ étape du Tour de France 2024 :

Avec un départ aussi musclé que le col de Peyresourde (6.9 kilomètres à 7.8 %), il faudra être un grimpeur patenté pour réussir à accrocher le bon wagon.


Abordé par son versant le plus abrupte, le col de Menté (9.3 kilomètres à 9.1 %) est un col aux pourcentages exigeants. L'occasion de faire une rétro sur le Tour de France 1972 et la chute de Luis Ocaña, où un mémorial lui est consacré.


Le col de Portet-d'Aspet (4.3 kilomètres à 9.6 %) n'est peut-être pas aussi long, mais il n'en demeure pas moins difficile et chargé d'histoire. Fort heureusement, dans le sens de la montée, personne ne devrait imiter Philippe Gilbert et passer par-dessus le parapet.


Les 65 premiers kilomètres sont, sans commune mesure, d'une exigence particulière. Le problème d'une opération Visma-Lease a Bike façon "Granon 2022" ou "Joux Plane 2023" est rendue suicidaire à cause des 65 kilomètres de vallée entre le sommet du Portet d'Aspet et le pied du col d'Agnes (10 kilomètres à 8.2 %).


Le Port de Lers sera une maigre transition dans une vallée de Vicdessos, où le peloton des leaders sera en attente de l'ascension qui clôturera la deuxième semaine.



Lieu d'arrivée de sept étapes du Tour de France, il faut néanmoins remonter à 2015 et la victoire de Joaquim Rodriguez pour retrouver un passage au sommet du Plateau de Beille (15.8 kilomètres à 7.9 %). Une montée promise à un véritable feu d'artifice, le jour de la fête nationale.


Descriptif du final de la quinzième étape du Tour de France 2024 :

4 kilomètres de l'arrivée : à partir de ce point, le sommet du col sera en prise au vent. Ce qui peut annihiler toute possibilité d'offensive.


Flamme rouge


Les 200 derniers mètres laissent poindre une courbe finale. Où en petit comité, il convient d'avoir du tonus et un certain punch, pour décrocher la victoire au sprint.

Vue depuis la ligne d'arrivée


Descriptif des points distribués tout au long de la quinzième étape du Tour de France 2024 :

Secteurs

Maillot du meilleur grimpeur

Maillot du meilleur sprinteur

Col de Peyresourde (Cat 1)

10-8-6-4-2-1


Sprint intermédiaire de Marignac


20-17-15-13-11-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1

Col de Menté (Cat 1)

10-8-6-4-2-1


Col de Portet-d'Aspet (Cat 1)

10-8-6-4-2-1


Col d'Agnes (Cat 1)

10-8-6-4-2-1


Plateau de Beille (HC)

20-15-12-10-8-6-4-2

20-17-15-13-11-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1

Total de points maximum atteignables

60 points

40 points

Point météorologique de la quinzième étape du Tour de France 2024 :

Encore une journée qui promet de battre des records de vitesse. Un départ musclé, une Visma - Lease a Bike un genou à terre qui pourrait se décider à lancer les hostilités et un vent portant toute la journée. Tous les ingrédients sont réunis pour une étape menée tambours battants.


Les favoris de la quinzième étape du Tour de France 2024 :

Pour cette 15e étape, la dernière dans Pyrénées, les coureurs vont affronter le Plateau de Beille. La dernière fois, c’était en 2011. Cela sera une découverte pour la quasi-totalité des baroudeurs et des leaders. Long et difficile, les favoris du Tour vont donc se livrer une grosse bataille et il y aura des écarts sur un tracé comprenant 4 800 mètres de dénivelé positif. Une montée taillée pour Jonas Vingegaard, qui est notre favori du jour chez les leaders. Du moins, il était. Mais après la raclée que lui ont mis Tadej Pogačar et ses équipiers émiratis, au Pla d'Adet, nous ne sommes plus aussi sûrs.


Pour l’étape, nous voyons bien une échappée. Le départ de la course est difficile avec le col de Peyresoude dès le kilomètre 0. Les grimpeurs patentés auront donc un terrain pour exploiter leurs qualités et faire la différence. Un territoire bien plus amical que les 70 kilomètres de plaine proposés la veille.

On devrait avoir une très grosse échappée de plus d'une vingtaine d'unités avec des :

-        Guillaume Martin, habitué à sa traditionnelle remontée au classement général ;

-        David Gaudu, en quête d’un objectif subsidiaire (maillot à pois) ;

-        Simon Yates, dont les qualités ne sont plus à énumérer ;

-        Derek Gee, peut-être encore sous-estimé ;

-        Santiago Buitrago dont l’équipe est décimée par la maladie ;

-        et autres leaders assez loin au CG.

Au départ de Pau, des bruits courraient que la Visma – Lease a Bike profiterait de ce week-end, pour mettre le maillot jaune dans les cordes. Dans la cacophonie du triomphe du slovène, les murmures disaient que le danois était touché, mais pas coulé. Et si les Killer Wasps, sur le territoire de leur Roi des Abeilles, cherchaient à rendre les coups pris, au cours des 14 premiers jours ? La quasi-totalité de leurs coureurs a étonnamment été mis au repos. Que cache ces surprenants lâcher-prises ? Jonas Vingegaard en zone mixte ne semblait pas abattu et sûr de sa force.

Wout van Aert pourrait être appelé à faire un départ tonitruant, dont lui seul a le secret. Une opération qui viserait à récupérer le Belge pour les 18 vallées du Couserans, entre le sommet du Portet-d’Aspet et le pied d’Agnes. Évidemment, les Émiratis ne laisseront pas faire. Mais cette fois, le sort du 14 juillet pourrait être entre les mains de leur adversaire. Un coup de force à envisager ? Nous ne l'éludons pas, si on suit ce qui se trame en coulisse. Dans un sens comme dans l'autre, le premier feu d'artifice ne sera pas au crépuscule.


⭐⭐⭐ Simon Yates -

⭐⭐ Richard Carapaz - Enric Mas - David Gaudu - Romain Bardet - Jai Hindley

⭐ Guillaume Martin - Egan Bernal - Tobias H. Johannessen - Oier Lazkano - Javier Romo

5 493 vues0 commentaire

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page