top of page

Classement UCI des Ardennaises 2024 : UAE et AG2R-Décathlon intouchables, Visma et Bora décevants

La page des classiques de printemps se referme avec le triomphe de Tadej Pogacar sur Liège-Bastogne-Liège. Moins dominante que l'an passé, son équipe UAE Emirates Team a récolté le plus de points UCI sur les classiques Ardennaises. Analyse du classement UCI des Ardennaises 2024.


classement uci post Ardennaises 2024

Après les Flandriennes, place au bilan des points UCI de la deuxième grande période de classiques : celles des Ardennaises. Elles ne sont que trois, avec l’Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, mais elles distribuent suffisamment de points pour que l’on s’y penche. Quelles équipes ont collecté le plus de points ? Lesquelles ont répondu, voire dépassé les attentes ? Lesquelles ont déçu ? Voici notre analyse.


Classement UCI Ardennaises 2024

Les équipes qui ont dépassé les attentes


C’est bien plus que le tube de l’hiver, mais c’est celui d’une année. Qui aurait misé sur Décathlon-AG2R pour talonner UAE sur le triptyque ardennais ? Certainement pas grand monde. Mais les Savoyards ont réussi l’exploit de se glisser dans le top 10 des trois courses. Même UAE n’y est pas parvenue. Avec près de 1 200 points, c’est une campagne plus que réussie, alors que Vincent Lavenu nous disait qu’il n’avait pas réussi à recruter suffisamment pour densifier son effectif de classiques. Imaginez s’il l’avait fait…


Autre équipe française en verve, Groupama-FDJ. Comme les Savoyards, les hommes de Marc Madiot ont placé au moins un coureur dans le top 10 de chaque course. Pourtant pas aussi en vue qu’attendu, Valentin Madouas a décroché deux top 10 sur l’Amstel et Liège. 831 points et une jolie 3e place pour les bleus. On notera également les très belles et surprenantes performances de DSM-firmenich PostNL, grâce à la magnifique 2e place de Romain Bardet sur la Doyenne, ainsi que les 386 points d’Arkéa, qui continue sa remontée au classement UCI, au profit de la belle 2e place de Kévin Vauquelin sur la Flèche. Enfin, grosse séquence d’Uno-X grâce à son coup de force sur la Flèche Wallonne, avec ses 7 coureurs dans les points. Les Scandinaves récoltent 300 points au total, et s’installent solidement à la place de 3e Pro Team.



Les équipes qui ont répondu aux attentes


Bien sûr, UAE finit en tête, et assez loin devant ses poursuivants. Mais on pouvait s’attendre à encore mieux compte tenu des équipes alignées, notamment sur la Flèche et sur Liège. Avec  succès contre 2 l’an passé, les Emiratis ont répondu aux attentes, sans tout exploser. On aimerait aussi souligner la performance de Lotto-Dstny, 4e meilleure équipe grâce à un Maxim Van Gils de gala, 4e à Liège et 3e sur la Flèche. Une performance de renom pour le puncheur belge, qui espérait performer à ce niveau.


Dans cette catégorie, on citera ensuite Ineos, qui termine 6e grâce surtout au succès de Pidcock sur l’Amstel, et Alpecin, qui figure encore en haut du classement. Un classement en trompe-l’œil cependant : sauvés par la 3e place de Van der Poel sur Liège, les Belges n’ont jamais réellement pesé sur les courses comme ils l’ont fait sur les Flandriennes. Enfin, Israel repart avec une Victoire de prestige sur la Flèche, tandis qu’Astana, grâce à un Lutsenko costaud à Liège, se classe 15e avec 288 points.


Les équipes qui ont déçu


4 ans sans victoire majeure sur les classiques, c’est le triste et étonnant bilan de Visma-Lease-a-Bike. Equipe surpuissante en Grand Tour, elle se classe seulement 9e sur ce triptyque, et peut remercier Tiejs Benoot, habituel lieutenant qui a amassé la majorité des 565 points sur les 3 courses. Insuffisant pour une équipe de ce standing. Idem pour Bora-hansgrohe, qui s’avançait avec un trio Roglic-Vlasov-Schachmann qui pouvait faire très mal. Mais en raison de sa chute en Catalogne, le Slovène a dû faire l’impasse, tout comme l’Allemand, pas dedans sur l’Amstel puis mis au repos. Seul Vlasov était présent mais a contre-performé. Au final, ce sont 141 petits points pour les Allemands, bien loin des attentes.


Enfin, on est aussi déçu de Lidl-Trek, qui affichait de grandes ambitions avec Skjelmose. Mais le Danois, en hypothermie sur la Flèche puis trop juste dans la Redoute sur la Flèche, n’a pas eu les résultats escomptés. Idem pour Jayco, qui ne pourra pas compter uniquement sur Matthews éternellement. Certainement un peu rincé après sa superbe campagne d’Italiennes puis de Flandriennes, l’Australien n’a pas pu réitérer ses exploits, tandis que Luke Plapp a déçu en Belgique.

6 132 vues1 commentaire

1 Comment


Guest
Apr 22

Grosse performance de Decathlon !

Like
Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page