Calendrier UCI 2023 : Nos propositions

Dans la continuité de notre article sur le barème UCI, nous avons souhaité vous présenter le calendrier que l'on imaginerait afin d'améliorer les trajets et regrouper certaines courses par régions ou pays.

Afin de vous présenter notre calendrier et vous expliquer nos choix, nous allons aborder cette présentation en la scindant par trimestre. Avant de lire cette article, vous pouvez vous rafraichir la mémoire avec la classification des courses en cyclisme , qui pourrait vous être utile avant de vous faciliter la lecture.


Janvier - Mars : Préparation au soleil


Le mois de janvier marque la reprise des compétitions de cyclisme. L'occasion de mettre en valeur le continent africain. Le rapprochement du Tour du Rwanda, auparavant fin février et désormais deux jours après la Tropicale Amissa Bongo, permet aux coureurs d'enchainer deux courses à étapes de styles différents - la première pour sprinteurs, la seconde pour grimpeurs. Si la reprise européenne se fera comme d'habitude en Espagne, le calendrier Asiatique dans la région du Moyen Orient permet aussi d'offrir des conditions agréables pour reprise. Le Tour d'Antalya a notamment été rapproché du Saudi Tour et du Tour d'Oman, pour offrir une continuité aux équipes continentales. Pour le reste, peu de changement jusqu'à la fin du mois de mars.


Avril à Juin : calendrier chargé en WT


Le mois d'avril est le plus rempli en termes de courses World Tour. Pas de changement toutefois en ce qui le concerne, à l'exception de la classique Rund Um Köln, qui sera dorénavant placée en préparation du GP de Franckfurt. Probablement que la première citée gagnera en adversité grâce à sa nouvelle position stratégique au calendrier, encore plus dans une période pauvre en occasion pour les sprinteurs.


Bien plus de nouveautés en revanche durant le mois de mai. Avec une météo agréable à cette période, l'Amérique du Sud est un lieu idéal pour courir dans de bonnes conditions, et une bonne alternative au Giro pour les grimpeurs. L'enchainement San Juan / Tour de Colombie permet au coureurs de justifier le déplacement, et les équipes peuvent marquer de gros points dans la lutte pour le maintien en WT. Comme pour chaque calendrier continental, les championnats nationaux des différents pays dudit continent auront lieu juste après. Le Tour de Norvège a quant à lui été maintenu à cette période car il sert de bonne préparation aux épreuves WT à venir.


Un seul changement a été opéré en juin avec le Tour de Slovénie - épreuve plus typée grimpeurs - avancé pour offrir une variante au ZLM tour, réservé aux sprinteurs. Cela permet aussi au Tour de Belgique et à la Route d'Occitanie d'avoir moins de concurrence. Qui sait, Pogacar enchainerait peut être la Slovénie avec la course française pour préparer le Tour de France ?


Juillet à octobre, grands bouleversements

Le mois de juillet était jusque-là quasi réservé au Tour de France mais mettait au repos forcé de nombreux coureurs durant l'un des mois les plus agréable pour courir. Nous en avons donc profité pour regrouper la majeure partie des courses d'Europe de l'Est. Le Tour de Hongrie, habituellement placé en mai, prend désormais place juste après le Sibiu Tour et récompenserait un grimpeur. Pas de quoi concurrencer donc le Tour de Wallonie, destiné aux puncheurs. Le Tour de Slovaquie est lui avancé début juillet (actuellement mi-septembre) et sera suivi du Sazka Tour, en République Tchèque. Peut-être avec la même startlist ?


Août marque l'arrivée du Tour d'Espagne, dernier Grand Tour de la saison. Le Tour d'Allemagne, que nous souhaiterions voir en WT avec 7 étapes, viendrait se positionner en début de mois, en préparation de la Vuelta à l'instar du Tour des Alpes pour le Giro et du Dauphiné pour le Tour, proposant des étapes pour sprinteurs et pour grimpeurs. Cela permettrait d'enchaîner avec la Sparkassen Munsterland - elle aussi avancée - et la Bemer Cyclassics, pour un programme allemand sur deux semaines qui n'empêcherait pas de participer au Tour d'Espagne. Enfin, la Veenendal Classic, normalement prévue en juin, viendrait en amont du Benelux Tour.


La saison se rapprochant de la fin, c'est l'opportunité de placer un gros bloc de courses nord-américaine, à l'occasion des GP de Québec et de Montréal. La première épreuve de ce périple serait le Larry Tour of Utah fin août, suivi de la Maryland Classic, quelques jours après, pour que les coureurs ne fassent pas le déplacement aux Etats-Unis pour rien. Cinq jours plus tard auraient lieu les deux (bientôt trois, avec une course le mercredi ?) classiques canadiennes, qui seront le point d'orgue de ce calendrier nord-américain. Cette période américaine se conclurait avec le Tour de Beauce, que nous classerions dans la catégorie 2.1. De quoi offrir des points à EF, Trek et toute autre équipe aimant être engagée sur le continent nord-américain.

A noter que le Tour de Sicile, en préparation des classiques italiennes, remplace au jour près la Cro Race, qui est avancée pour suivre le Tour de Roumanie. L'enchainement croato-roumain offre ainsi une alternative au duo Tour de Grande-Bretagne - Tour du Luxembourg.


Pour conclure la saison, le calendrier d'Asie orientale est mis à l'honneur avec trois épreuves Pro Séries. Toutes les courses de cette région sont regroupées en 20 jours, offrant diverses opportunités. La première semaine d'octobre est d'ailleurs très chargée, sorte de sprint final avant la fin de la saison.


Ces changements que nous avons imaginés ont pour objectif de réduire l'impact carbone dans monde du vélo en réduisant les distances et le nombres de voyages, comme nous l'évoquions dans notre article "cyclisme et environnement". Par ailleurs, c'est aussi une réduction potentielle des coûts de déplacements pour les équipes. Enfin, l'idée de regrouper les courses par région permet aussi de réduire la frustration en cas de course unique à l'autre bout du monde. Si le mondial est en Australie, mettre le Tour Down Under quelques jours avant serait une bonne idée afin d'offrir plus de temps aux coureurs pour s'acclimater aux conditions locales et réduire l'impact du Jet Lag.


La répartition des courses par région / pays :



794 vues

Posts similaires

Voir tout