top of page

Top 10 du contre-la-montre : 6e, Tom Dumoulin

Vainqueur du Giro 2017 et sur le podium de plusieurs Grand Tours, Tom Dumoulin le doit notamment à ses qualités de rouleur. Lui, le spécialiste du contre-la-montre devenu grimpeur. Stable sur sa machine, le Néerlandais est réglé comme une horloge. Il mérite sa 6e place de notre top 10 du contre-la-montre. On vous dit pourquoi.

Tom dumoulin contre-la-montre

Equipes : Team Giant / Sunweb (2012-2019), Team Jumbo Visma (2020-2022)


Il y a des coureurs taillés pour le contre-la-montre et Tom Dumoulin en était un. Bien plus qu'un simple spécialiste du chrono, il a su exploiter les watts qu'il était capable de développer pour grimper et briller en Grand Tour. Il reste surtout l'un des meilleurs rouleurs de ce siècle et se retrouve logiquement 6e.


Pourquoi Tom Dumoulin :


Tout d'abord parce que le Néerlandais a remporté un titre mondial. Un passage obligatoire pour apparaître aussi haut dans notre classement. Son maillot arc-en-ciel, il est allé le chercher en 2017 en Norvège, lors d'une année incroyable pour lui qui l'a vu remporter le Giro d'Italia. Son unique GT qu'il est allé accrocher à son palmarès lors de l'ultime contre-la-montre entre Monza et Milan, comme un symbole. Cette année-là, il remportait trois chronos, dont le titre mondial et national. Globalement, le contre-la-montre lui a permis de remporter ses plus beaux succès, soit sur un chrono sec soit sur une course à étapes. En tout, il a établi le meilleur temps au chronomètre à 17 reprises. C'est un de moins que Primoz Roglic mais avec des succès plus importants. Il a notamment gagné deux contre-la-montre sur le Tour de France, en 2016 et 2018, les deux fois sur des chronos mélangeants plat et courtes côtes. Il a en réalité gagné des chronos sur les trois GTs, obtenant ainsi la collection complète avec trois victoires sur le Giro et une sur la Vuelta, en 2015. Il n'a d'ailleurs remporté que des contre-la-montre en World Tour, excepté ses titres nationaux, pour 16 succès en tout en carrière. 16 victoires étalées sur 7 ans seulement, soit au moins deux victoires par an dans l'effort solitaire.


Ses caractéristiques :


Dans notre article des "Styles en cyclisme", nous parlions de lui comme d'une horloge. Puissant, bien posé sur sa machine, avec un style parfait et immobile, Tom Dumoulin était aussi robotisé qu'une horloge lors des contre-la-montre. Sa grande taille et son physique longiligne lui offraient beaucoup de puissance. Devenu rouleur-grimpeur par la suite, il a conservé son style en montagne, montant à son rythme sans se mettre dans le rouge. Des courses de gestion qui prenaient l'apparence d'un chrono, à la manière de Joao Almeida aujourd'hui. Son style faisait qu'il était tout aussi efficace sur un chrono plat que sur un profil vallonné. Dans sa carrière, il a su gagner et dominer ces deux types de contre-la-montre.


Les statistiques de Tom Dumoulin en chrono :


Que ce soit sur des prologues, sur des chronos de 25km ou sur des longues distances (50km), Tom Dumoulin a toujours réussi à gagner. De son plus court succès sur le Giro (9.6km) au plus long (50 km), il a su conserver un très bon niveau peu importe la longueur. La distance moyenne de ses victoires est de 31,5 km, ce qui prouve qu'il a tout de même remporté beaucoup de chronos supérieurs à celle-ci. Par ailleurs, il a parfois gagné à l'arraché, comme sur la Vuelta où il finit dans le même temps que Roglic, mais il a aussi parfois ultra dominé, avec plus d'une minute d'avance sur le Tour de France 2016, ou lors de son titre mondial. Son avance moyenne est de 31,5 secondes et sa vitesse moyenne de 47 kmh, ce qui tend à démontrer qu'il aimait les contre-la-montre difficile.



619 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page