top of page

Nos 10 coureurs à suivre sur le Tour de France 2024

Alors que la bataille pour une victoire d'étape sera rude, notamment du côté des baroudeurs, on a décidé de vous présenter nos 10 coureurs à suivre pour une victoire d'étape sur le Tour de France 2024.

Sur le Tour plus que sur toutes autres courses, il faut faire partie du top 100 mondial pour espérer remporter une victoire d'étape. La liste des engagés est si riche en qualité qu'il n'y a pas de place pour les coureurs de "seconde zone".


Nos 10 coureurs à suivre sur le Tour de France 2024

Alberto Bettiol - EF Education

Si Alberto Bettiol n'est pas connu pour sa régularité, il l'est bien plus pour sa capacité à se mettre au niveau des meilleurs sur une courte période. En grande forme sur les routes du Tour de Suisse, nul doute que l'Italien sera en jambes sur le Tour de France. Plusieurs étapes correspondent parfaitement à ses aptitudes de puncheur baroudeur. On pense notamment aux étapes 2 - 8 - 9 - 18, qui sont idéales pour lui. Rapide au sprint, il est capable de régler un petit groupe comme de gagner en solitaire, surtout si il a la socquette légère, comme c'est parfois le cas.


Alexey Lutsenko - Astana

Soyons clair, on attendait mieux d'Alexey Lutsenko sur le Tour de Suisse, malgré son abandon sur le Giro. Loin du compte pour le général, le Kazakhstanais s'est contenté de jouer les baroudeurs, sans grand succès. Il n'a jamais été en capacité ne serait-ce que d'éfleurer la victoire. Il faudra donc qu'il élève son niveau de performance pour le Tour de France, ce qu'il a souvent été capable de faire par le passé. Il ne devrait pas viser le général et sera d'ailleurs un candidat au maillot à pois. Une victoire et un maillot, voilà un résultat qui le comblerait lui et son équipe, très en difficulté depuis plusieurs saisons.


Santiago Buitrago - Bahrain Victorious

A 24 ans, Santiago Buitrago est devenu un coureur confirmé. Même si il n'a pas beaucoup gagné (5 victoires), ces succès sont de grandes qualités. Deux victoires sur le Giro, en montagne, ont fait de lui l'un des coureurs les plus intéressants à suivre pour une victoire d'étape sur le Tour de France. On ne croit pas vraiment en lui pour le général, même si il semble avoir atteint une certaine régularité en 2024. Avant son abandon sur Paris-Nice, il était en lutte pour le podium et il a fini 11e du Dauphiné. Mais cela semble insuffisant pour obtenir un top 10 à la pédale. Mais pourquoi pas grâce à des échappées et une victoire d'étape. L'arrivée au Lioran ou encore celle de Superdévoly semblent être deux opportunités parfaites de remporter un succès de prestige, le plus beau de sa carrière.


Ben Healy - EF Education Easy Post

Dans cette équipe EF, il y a de sacrés baroudeurs, à commencer par Ben Healy qui, après un printemps décevant, a retrouvé le chemin de la victoire sur le Tour de Slovénie, après un numéro en solitaire dont il a le secret. Son endurance et sa résistance sont ses atouts les plus efficaces pour viser une victoire d'étape, même face à des coureurs qui sont de meilleurs grimpeurs sur le papier. Trois étapes lui conviennent tout particulièrement : La 9e à Colombey-les-deux-églises, l'arrivée au Lioran lors de la 11e étape et l'étape de Barcelonnette. Trois grosses chances de victoire pour l'Irlandais, pour son premier Tour de France.


Warren Barguil - Team DSM Firmenisch

Plus le temps passe, plus Warren Barguil semble perdre en qualité de grimpeurs au profit de qualités de classicman. Malgré tout, il a fait une bonne prépa sur le Dauphiné avec une 22e place au général alors qu'il manquait de rythme comme il l'a indiqué. Par ailleurs, il nous avait expliqué en début d'année que son objectif majeur était une victoire sur le Tour de France et qu'il formerait un duo de choc avec Romain Bardet. Espérons pour DSM que l'un d'entre eux y parvienne. Globalement, Barguil sera à suivre dès que la route s'élève. A lui de bien choisir son moment.


Maxim Van Gils - Lotto Dstny

En 2024, Van Gils réalise une saison exceptionnelle. L'année de l'explosion pour le Belge qui n'en finit plus d'impressionner, notamment sur les courses d'un jour. Son profil de classicman fait de lui un redoutable baroudeur et les opportunités pour lui seront nombreuses. Il pourrait déjà jouer la gagne au sprint lors de la 1ere étape, selon la taille du groupe restant, mais aussi être un adversaire coriace sur l'étape du Lioran et de Superdevoly. Il a aussi prouvé par le passé qu'il savait grimper donc nous pourrions très bien le voir à l'oeuvre sur les étapes de montagne.


Tobias Halland Johannessen - Uno X Pro Cycling

Mal préparé en 2023, Tobias Halland Johannessen sera en meilleure condition en 2024, même si il a connu une nouvelle fois des blessures en début de saison. 10e en Slovénie, il a été correct sans plus mais devrait monter en puissance alors que c'était sa course de reprise. Grimpeur puncheur explosif, le parcours du Tour de France 2024 lui convient bien. Beaucoup d'étapes de montagne et moyenne montagne qui pourraient lui permettre de s'imposer. On pense à l'étape de Superdevoly et du Lioran mais aussi les deux étapes des Alpes et des Pyrénées, où il pourra tenter de s'échapper. Si l'objectif d'un bon classement général est précipité, le voir jouer le maillot à pois est un objectif réalisable. Cela serait une belle récompense pour lui et son équipe Uno-X.


Magnus Cort Nielsen - Uno-X Pro Cycling

En plus de Johannessen, Magnus Cort Nielsen a une vraie carte à jouer sur ce Tour de France. Au sein d'une équipe Uno-X taillée pour les échappées, le Danois présente lui la particularité de pouvoir viser le maillot jaune le premier jour. Très solide en montée, comme le prouve sa victoire récente sur le Dauphiné, il est capable de rester dans le peloton ou à proximité avant les 20 derniers kilomètres, plats. Et donc jouer la victoire d'étape dans un sprint réduit. Sur le papier, il sera l'un des outsiders du jour. En plus de l'étape 1, il peut aussi espérer quelques belles échappées comme à Colombey-les-deux-églises ou Barcelonnette lors de la 18e étape. Un Tour prometteur s'annonce pour lui.


Derek Gee - Israel Premier Tech

Bon, Derek Gee, c'est la surprise du mois de juin. Un niveau incroyable sur le Dauphiné, bien meilleur que celui du Giro 2023, qui était déjà sa meilleure performance en carrière. En deux ans, le Canadien a franchi un énorme cap, en partie dû aussi au fait qu'il ait participé à son premier stage en altitude au mois de mai dernier. Une expérience qui l'a visiblement fait exploser et qui annonce de belles promesses pour la suite de sa carrière. S’il reste au niveau du Dauphiné, alors que son objectif est une victoire d'étape, difficile d'imaginer Gee ne pas y parvenir. Courage à ses adversaires, particulièrement dans les cols Alpins.


Guillaume Martin - Cofidis

Depuis plusieurs années, Guillaume Martin est d'une régularité exemplaire sur le Tour de France. Jamais au-delà de la 12e place au général quand il a fini la course, il a malgré tout la liberté de pouvoir prendre les échappées et donc de viser une victoire d'étape. Une performance qu'il n'a pas encore réussi à faire mais avec les nombreuses arrivées au sommet en 2024, peut-être est-ce enfin l'année pour le Français. Et cela viendrait récompenser une carrière exemplaire, avant peut-être un départ de chez Cofidis en fin de saison.

6 871 vues0 commentaire

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page