top of page

Tour de France 2024 - Etape 17 : Parcours et des favoris

Présentation du parcours et des favoris de la 17e étape du Tour de France 2024 entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Superdévoluy, pour une étape difficile, longue de 178km et destinée aux baroudeurs.

Etape 17 - Tour de France 2024 : Analyse du parcours et des favoris

Date de l'étape 17 : mercredi 17 juillet

Horaire de l'étape : Départ à 12 h 35 et arrivée à 16 h 58 environ

Sœur jumelle de l'étape du Lioran, l'arrivée à Superdévoluy a tout de l'offrande pour les baroudeurs. Arrivée inédite sur le Tour de France, la montée finale vers la station du massif de Dévoluy a été empruntée par deux fois sur le Critérium du Dauphiné, au cours de la décennie passée.


Profil de l'étape 17 du Tour de France 2024 :

Vous pouvez retrouver le GPX de l'étape 17 retracé par nos soins

Etape 17 - Tour de France 2024
.gpx
Télécharger GPX • 1.32MB

Présentation 3D de la dix-septième étape du Tour de France 2024 :


Analyse du parcours de la 17ᵉ étape du Tour de France 2024 :

Si le profil d'étape suggère 140 kilomètres d'un calme olympien, la bataille promet d'être longue pour accrocher le wagon de tête. Les baroudeurs flaireront une occasion en or d'aller accrocher une étape du Tour de France à leur escarcelle. A 40 kilomètres de l'arrivée, les coureurs prendront, dans Gap, la direction du Nord. A ce point, le Col Bayard (6.8 kilomètres à 7.3 %) annoncera le début du final. Le premier kilomètre sera rectiligne, en empruntant l'artère principale. Avant d'être monté sur ressort pour les 3 kilomètres et demi qui suivront.


23.7 kilomètres de l'arrivée : pour récupérer le prochain col, les coureurs bifurqueront de la Nationale 85 à la Départementale 17.

Mais ne nous fions pas au visuel trompeur d'une route plus étroite après Poligny, via Streetview. En faisant le replay de l'étape du Dauphiné 2016, la voie est nettement plus large qu'elle ne semble.


Le Col du Noyer (7.5 kilomètres à 8.1 %) possède des pentes abruptes sur sa crête rocailleuse. Bien que l'étape ait tous les ingrédients pour l'échappée triomphe, les secondes de bonification allouées au sommet du Noyer pourraient encourager des équipes de leaders à tenter le coup. La montée est suffisamment difficile pour opérer une petite sélection. Ne restera qu'une petite dizaine de kilomètres au sommet avec notamment la descente le long du ravin des Chômeurs à dévaler.


Descriptif du final de la dix-septième étape du Tour de France 2024 :


La côte de Superdévoluy (3.8 kilomètres à 5.9 %), bien qu'elle en soit entourée, est une montée qui ne sent pas le sapin.


La montée est bien trop roulante pour faire quelque dommage que ce soit.


4.1 kilomètres de l'arrivée : Pour débuter la courte montée vers Superdévoluy, il faudra au Dévoluy bifurquer sur la droite, en direction de la station.


900 mètres de l'arrivée : faire un tout droit au rond-point, là où les coureurs du Dauphiné prenait la première sortie.


800 mètres de l'arrivée : longer les complexes hoteliers.

200 mètres de l'arrivée : récupérer la dernière ligne droite en empruntant la deuxième sortie du carrefour.


Descriptif des points distribués tout au long de la dix-septième étape du Tour de France 2024 :

Secteurs

Maillot du meilleur grimpeur

Maillot du meilleur sprinteur

Sprint intermédiaire de Veynes


20-17-15-13-11-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1

Col Bayard (Cat 2)

5-3-2-1


Col du Noyer (Cat 1)

10-8-6-4-2-1


Arrivée de Superdévoluy (Cat 3)

2-1

30-25-22-19-17-15-13-11-9-7-6-5-4-3-2

Total de points maximum atteignables

17 points

50 points


Point météorologique de la dix-septième étape du Tour de France 2024 :

Un soleil radieux, un vent presque inexistant, des températures estivales sans être insupportables (26 °C), rien n'empêchera les baroudeurs d'aller se disputer la gagne sur cette étape et se faire la guerre. Les fuyards devront choisir le moment adéquate pour s'extraire du peloton en remontant le cours de l'Eygues, où le vent ne sera guère amical. De trois quarts face de plus d'une vingtaine de km/h, le vent se cessera de baisser à l'approche des Baronnies.


Les favoris de la dix-septième étape du Tour de France 2024 :

En temps normal, le profil de l'étape du jour est profilé pour les échappées. Mais la tournure qu'a pris ce Tour de France 2024, nous oblige à un peu plus de prudence. Plusieurs scenarii sont envisageables.


Le premier, celui d'une grosse échappée qui prend, pour la première fois de cette 111e édition, plus de dix minutes. Le problème étant que cela risque de mettre énormément de temps à sortir, peut-être même trop. Pas certains qu'on ait une échappée déjà constituée après une heure de course. Il faudra pourtant ne pas trainer, car le final est plus difficile qu'il n'y paraît. On ne pense pas que les coéquipiers du maillot jaune iront saisir l'occasion. Quid de la Visma - Lease a Bike ? C'est précisément sur ce genre de terrain que Jonas Vingegaard a battu Tadej Pogacar, au Lioran. Alors qui sait. Pour autant, l'hypothèse de l'hypoglycémie subite ce jour-là par "Pogi" est à privilégier. Auquel cas, la nature du terrain est clairement en faveur de ce dernier.


Dans cette échappée, le coureur qu'on attend le plus, c'est Ben Healy. On ne voit pas qui pourrait le battre sur ce parcours à la pédale. Si l'irlandais de la EF Education Easy-Post n'est pas trop généreux dans l'effort, alors il s'envolera dans les pentes du col du Noyer. David Gaudu pourrait aussi tenter, avant de se reposer à Barcelonnette, pour attaquer les Alpes. Chez Groupama-FDJ, on jouera sûrement la carte Romain Grégoire. Tobias Halland Johannessen a aussi une belle tête de vainqueur ici. C'est en tout cas, la meilleure chance d'UNO-X. Laurens De Plus, à l'attaque dans les Pyrénées va peut-être aussi essayé. Du côté des Red Bull - Bora Hansgrohe, on s'attend avoir un Matteo Sobrero offensif qui était dans une forme éblouissante, dimanche, en travaillant pour Jay Hindley. Côté Israël Premier-Tech, les cartes sont nombreuses, Krist Neilands et Stephen Williams sont sans doute les hommes à privilégier. Bien que ces deux-là soient assez effacés sur ce Tour. L'une des équipes épouvantail du jour sera, sans doute, Movistar. Qui avec Javier Romo ou Oeir Lazkano, a deux grosses cartes pour la victoire d'étape. Chez DSM-Firmenich, on espère voir le duo Warren Barguil et Romain Bardet à l'avant.


⭐⭐⭐ Ben Healy

⭐⭐ T . H . Johannessen - Javier Romo - Romain Bardet

⭐ Oier Lazkano - David Gaudu - Laurens De Plus - Romain Grégoire


6 756 vues1 commentaire

1 Comment


Guest
il y a 4 jours

pas de petit Tejada?

Like
Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page