Découverte de Col H.C : Col de l'Iseran

Rare, mythique et majestueux. 3 termes pour un col unique. Niché à 2770 mètres d'altitude, le col de l'Iseran est un géant. Plus haut col routier des Alpes, il a construit sa légende par ses passages remarqués sur le Tour de France, qui n'a fait appel à ses services qu'à 8 reprises seulement. Les cyclistes, professionnels ou amateurs, ne pourraient trouver meilleur écrin. L'Iseran est un monument, tout simplement.


Versant nord - Indice de difficulté 316


Situé en Savoie dans le parc national de la Vanoise, le col de l'Iseran relie les vallées de Maurienne et de la Tarentaise.

Niché à 2770 mètres d'altitude, C’est le plus haut col routier de toutes les Alpes.

Depuis Bourg-Saint-Maurice, l'ascension est longue de 48km pour une pente moyenne de 4%. Sur une distance aussi longue, le col proposé est évidemment irrégulier et peut se décomposer de la sorte :

  • Les 8/9 premiers km , sans difficulté, vous permettront de sortir des zones urbaines

  • Jusqu'au au barrage de Tignes, vous évoluez sur des pentes assez roulantes avec quelques "coups de cul" mais la route oscille entre 5 et 7%.

  • Du barrage de Tignes jusqu'à Val-d'Isère, vous trouverez une section pratiquement plane

  • De Val-d'Isère jusqu'au sommet, il vous restera 17km sur une route de montagne fantastique à plus de 2000 mètres d'altitude, avec une pente variant entre 5 et 7%, sauf les 2 derniers km un peu plus ardus !

Les initiés vous le diront, l'ascension est plutôt "désagréable" jusqu'à Val-d'Isère en raison d'une forte circulation, de tunnels non éclairés et d'un décor assez banal... La transformation s'opère à la station de ski . Là, vous entrez dans une ambiance de haute-montagne et le panorama au sommet est assez unique ! Avec un indice de difficulté de 316, il fait parti de notre top10 de cols et ascensions les plus difficiles de France.



Versant Sud - Indice de difficulté 312


Le versant sud, depuis Lanslebourg, s'étale sur 32km avec une pente moyenne de 4,1%. Comme le versant nord, il faudra parcourir 20 km dans la vallée de la Maurienne, jusqu'à l'atypique village de Bonneval-sur-Arc pour débuter la "véritable" ascension du col.

Il restera 13km de montée à parcourir. Bien qu'il comporte des portions permettant de reprendre son souffle, cette partie finale est plus éreintante que son autre versant. Les paysages et la vue au sommet sont tout aussi sublimes !






Pourquoi cette ascension est mythique


"L'Iseran a été très peu emprunté mais il fait partie du mythe, qui naît souvent de la rareté" soulignait Christian Prudhomme lors de la présentation du parcours du Tour de France 2019. "Il y a aussi son altitude, on est quasiment à l'altitude des sommets environnants, les paysages, toutes les couleurs du ciel. C'est magnifique".


Tout est dit dans ces quelques mots du directeur du Tour. L'Iseran est majestueux, mais rare. Ce col fait partie intégrante de la légende centenaire du Tour, tout en n'ayant été utilisée qu'avec parcimonie : 8 passages en 109 éditions seulement. Des passages souvent restés dans la mémoire des amoureux du vélo, de l'abandon de Louison Bobet au sommet du col en 1959 au raid victorieux de Claudio Chiappucci en 1992, en passant par l'étape dantesque de 2019 et dans laquelle les coureurs avaient appris la neutralisation de la course dans la descente vers Val-d'Isère. Des moments de légende pour un minimum d'apparition !


Enfin, par son altitude et sa beauté, le col d'Iseran entre bien évidemment dans le cercle très fermés des cols de plus de 2500 mètres d'altitude. Sa route, absolument sublime, lui confère une place unique dans le classement des cols hors catégorie de France.


861 vues

Posts similaires

Voir tout