Tour du Rwanda - Perle d'Afrique

Avant 2008, le Tour du Rwanda n'accueillait que des coureurs locaux et des pays voisins : Burundi, Tanzanie, Ouganda. En moins de cinq ans, les organisateurs ont réussi leur pari : faire partie du top 3 des courses africaines. Grâce à sa couverture médiatique internationale, ce Tour est devenu une réussite sur tous les aspects (organisation, spectacle, paysages) au point de contribuer grandement à l'attribution des mondiaux UCI 2025 dans la capitale, Kigali. Quelle est son histoire ? Comment s'est il développé ? On vous décrypte cette course magnifique du continent Africain.


Cette épreuve est avant tout une formidable promotion pour le cyclisme rwandais et pour l'afrique subsaharienne à l'instar des autres épreuves du continent (Tour du Faso). Elle permet aux coureurs locaux de se distinguer en se mêlant aux coureurs professionnels des grosses écuries présentes (Total Direct Energie, B&B Hôtel, Orica). Chaque année, la bataille nous embarque à travers les forêts luxuriantes mais également à travers une foule en furie qui n'a rien à envier à la folie de Leuven lors des derniers mondiaux ou aux fanatiques Néerlandais de l'Alpe d'Huez.


Histoire


Né en 1988, le Tour du Rwanda n'était qu'une "simple" course à étapes amateur qui se disputait entre locaux. Petit à petit, la course s'est développée et des coureurs des pays voisins ont commencé à participer jusqu'au point d'attirer des coureurs de l'Afrique entière. Ce n'est qu'en 2006 qu'un "non Rwandais" remportait le trophée, le Kényan Peter Kamau.


Il a fallu attendre 2009, suite à un gros travail du Directeur Technique National Jock Boyer, et grâce à l'impulsion du Président de la Fédération Rwandaise de cyclisme Aimable Bayingawa, pour que la course intègre le prestigieux UCI Africa Tour. Le bond en notoriété fut impressionnant et a amené des investisseurs privés importants. Plus de fonds ont permis d'améliorer l'organisation, de meilleures primes, et donc un meilleur plateau. Il ne manquait que ça pour que le pays des milles collines bénéficie lui aussi d'un redondant Tour national.


Côté palmarès, beaucoup d'inconnus forcément mais à coup sûr, d'incroyables coureurs. On retrouve essentiellement des coureurs africains dont les plus connus, les Erythréens Daniel Teklehaimanot, Nathanel Tesfatsion et Merhawi Kudus. Tous aujourd'hui sont professionnels. Côté européens, un seul homme a ajouté cette ligne à son palmarès : l'espagnol Cristian Rodriguez en 2021. On note d'ailleurs que c'est la première fois qu'aucun africain n'est monté sur le podium. Encorr une preuve de l'internalisation de la course et de la progression de sa réputation.


Parcours


Le Rwanda étant appelé le pays des milles collines, vous vous doutez bien que le parcours est relativement vallonné.

Depuis trois ans, il y a huit étapes au lieu de sept. Les parcours varient d'année en année mais il n'est pas rare d'avoir une épreuve concoctée seulement avec des étapes accidentées. Il y a souvent un chrono assez court. Cette année en 2022, nous aurons droit à un prologue inaugural corsé et des étapes accidentées. On ne retrouvera pas moins de cinq arrivées en bosse avec notamment les deux dernières étapes très costauds.


  • 1ère étape : Kigali Arena-Kigali Arena (4 km contre-la-montre individuel)

  • 2e étape : Kigali-Rwamagana (148,3 km)

  • 3e étape : Kigali-Rubavu (152 km)

  • 4e étape : Kigali-Gicumbi (124,3 km)

  • 5e étape : Muhanga-Musanze (124,7 km)

  • 6e étape : Musanze-Kigali Convention Center (152 km)

  • 7e étape : Kigali-Mont Kigali (152,6 km)


8e étape : Kigali Canal Olympia-Kigali Canal Olympia (75,3 km)


Les équipes invitées

  • World Tour : Israel Start-Up Nation (Israël)

  • Equipes Continental Pro UCI : Total-Direct Energie (France), B&B Hotels (France),Team Novo Nordisk (USA), Androni-Giocatolli (Italie), Burgos-BH (Espagne)

  • Equipes Continentales : Benediction Cycling Team (Rwanda), Pro Touch Team (Afrique du Sud), Bike Aid (Allemagne), TSG Terengganu (Malaisie), Team Coop (Norvège), Wildlife Generation Pro (USA), Team SKS Sauerland NRW (Allemagne), Tarteletto-Isorex (Belgique)

  • Equipes nationales : Rwanda, Algérie, Erythrée, Maroc, Grande-Bretagne


Météo


Le climat lourd et humide ne favorise pas les coureurs européens et permet de mettre sur un même pied d'égalité (ou presque) les cyclistes pros avec les coureurs semi pros ou locaux.


Edition 2021


L'Espagnol Cristian Rodriguez de la Total Energies a remporté le Tour du Rwanda 2021 après une lutte admirable avec les B&B Hôtels de Jérôme Pineau et la Israël Start Up Nation du Canadien James Picolli, deuxième à 12 secondes au classement général. Le jeune Alan Boileau, de l'équipe bretonne, en a profité pour se révéler au grand public et remportait ses trois premières victoires chez les pros grâce à un punch admirable. A noter que Pierre Rolland a lui aussi inscrit son nom au palmarès, d'une étape, celle de la dantesque étape avec son arrivée au Mont Kigali.


Malheureusement, pour la première fois depuis sa création, il n'y a eu aucune victoire africaine mais on peut saluer la magnifique performance de l'Erythréen Naom Zerai qui termina 7ème devant des coureurs comme Alexis Vuillermoz, Alexandre Geniez, Pierre Rolland, Cyril Gautier et... Oscar Sevilla (45ans).


Favoris


*** Geniez, Boileau,

** Restrepo, Rolland, Main

* Zerai, Hayter, Mulubrhan, Madrazo, Lagab


225 vues

Posts similaires

Voir tout