top of page

Pierre Rolland : 5 moments MARQUANTS de sa carrière

On n’entendra plus le célèbre adage "attaque de Pierre Rolland". Le grimpeur français, laissé libre par B&B Hotels suite au dépôt de bilan de l’équipe bretonne, a choisi de prendre finalement sa retraite, à 36 ans. Celui qui incarnait les rêves tricolores sur les Grands Tours dans les années 2010 ne regrette rien de ses 16 ans disputés au Crédit Agricole, Bbox Bouygues Telecom, Europcar, Cannondale et donc B&B Hotels. Voici les 5 dates marquantes de sa carrière.


17 janvier 2007


A tout juste 20 ans, Pierre Rolland est un jeune néo-pro lorsqu’il est aligné sur la Tropicale Amissa Bongo, avec le Crédit Agricole. Il ne compte que deux petits jours de courses chez les professionnels, lorsqu’il remporte la 1re étape de l’épreuve gabonaise, dans un sprint à deux avec Frédéric Guesdon, futur vainqueur de l’épreuve. La première victoire de sa carrière, la première victoire la plus rapide pour un néo-pro cette saison-là. Le Français a toujours apprécié débuter sa saison sur les terres africaines. C’est d’ailleurs sur le Tour du Rwanda en février 2021 qu’il a décroché la dernière victoire de sa carrière. Sur une arrivée au sommet d’une étape de montagne, bien sûr.


26 juillet 2009


Pour sa troisième saison, Pierre Rolland profite de son transfert à la Bbox Bouygues Telecom pour enfin disputer le Tour de France. Et ses débuts sont pour le moins convaincants. Malgré un début de Grande Boucle compliqué (il rate son chrono à Monaco, est piégé dans les bordures à la Grande-Motte et perd 4min dans le chrono par équipes), le natif de Gien se montre intéressant dans chaque étape de montagne et sa régularité lui permet finalement d’intégrer le top 20 du classement général. A seulement 22 ans. Des débuts prometteurs qu’il confirmera par la suite puisqu’il finira à trois reprises dans le top 10, dont une 8e place en 2012, son meilleur résultat sur le Tour.


22 juillet 2011


Tous les fans français de cyclisme connaissent ce jour, cruel pour beaucoup. C’est le jour où Thomas Voeckler, soutenu par la France entière qui se prenait à rêver, a perdu son maillot jaune à deux jours de l’arrivée à Paris. Mais c’est aussi le jour de la plus belle victoire de la carrière de Pierre Rolland, alors équipier du maillot jaune. Après avoir soutenu son leader les jours précédents, le grimpeur tricolore reste cette fois au contact des meilleurs dans le Galibier, quand Voeckler craque, puis s’échappe juste avant le retour de celui-ci, qui protège sa fuite.


Mais dans l’Alpe d’huez, Rolland voit le retour d’Alberto Contador et de Samuel Sanchez, déchainés depuis le départ de l’étape. Le Pistolero le distance même à 5km du sommet mais le Français recolle à 2,5 km grâce au travail du grimpeur d’Euskaltel-Euskadi. Prenant alors sa chance, Rolland passe à l’attaque et parvient à distancer les deux Espagnols pour remporter sa 1re victoire sur le Tour, devenant le premier Français à triompher à l’Alpe d’Huez depuis Hinault en 1986. Il triomphera de nouveau sur le Tour l’année suivante à la Toussuire, cette fois en partant dans l’échappée.


29 mai 2014


Succéder à Mottet, dernier Français à être monté à la pédale sur le podium du Giro (Gadret a fini 4e en 2011 avant de profiter du déclassement de Contador), Pierre Rolland a bien failli réussir. Au soir de la 18e étape de l'édition 2014, au sommet du Rifugio Panarotta, le Français d’Europcar pointe alors à la 3e place du classement général, à 3’29’’ de Nairo Quintana. Une performance - retrouver le podium d’un Grand Tour- que les Français attendent alors depuis Virenque et le Tour 1997 et qu’ils n’ont plus connu sur le Giro depuis vingt-neuf ans.




Malheureusement, les deux secondes d’avance de Rolland sur Fabio Aru sont balayées le lendemain lors du chrono du Monte Grappa. L’Italien reprend 1’40’’ au Français et le prive du podium. Pierre Rolland termine finalement à la 4e place, de loin le meilleur résultat de sa carrière. La belle histoire du Tricolore avec le Giro se poursuivra en 2017 avec une victoire sous le maillot de la Cannondale à Canazei, sur la 17e étape. La dernière des trois victoires du Français en World Tour. Toutes en Grand Tour.


12 juillet 2022


Il ne pensait alors pas que ça serait son dernier Tour de France. En 2022, Pierre Rolland a disputé sa 13e Grande Boucle, toutes terminées, la bouclant à la 69e place, le pire résultat de sa carrière sur l’épreuve. Un Tour marqué par deux nouvelles échappées, dont la dernière sera donc ce 12 juillet 2022, sur la route de Megève. Une échappée sur laquelle il ne pèsera finalement pas puisqu’il terminera dernier des échappés, à plus de 7 minutes du vainqueur, Magnus Cort Nielsen. Le Français s’échappera encore à quelques reprises, sur la Bretagne Classic et le Tour du Luxembourg, passera tout proche du succès sur le Tour de Croatie, avant de boucler la boucle à l’occasion de Paris-Bourges, épreuve qui s’élance depuis chez lui, à Gien. Comme un ultime clin d’œil.


521 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page