top of page

Nos 5 coureurs à suivre sur Paris-Roubaix 2024

Alors que l'Enfer du Nord va marquer la fin des classiques pavées, nous vous proposons nos cinq coureurs à suivre sur Paris Roubaix 2024, qui aura lieu ce dimanche 7 avril. A noter que la course sera à suivre sur France Tv ou Eurosport 1.


Cinq coureur à suivre sur Paris-Roubaix 2024

Voici une liste non-exhaustive de nos coureurs à suivre pour Paris-Roubaix 2024. Ils sont pour la plupart de gros rouleurs, et ont une capacité à matraquer les pédales. Une qualité importante mais pas suffisante pour briller sur l'Enfer du Nord.



  • Mikkel Bjerg - UAE Team Emirates


Connu pour ses qualités de rouleur, Mikkel Bjerg se découvre année après année sur les Flandriennes. Déjà dans le top 10 de Gent Wevelgem 2023 et 15e du Ronde la même année, le Danois a obtenu son meilleur résultat en 2024 avec cette 4e place sur le Tour des Flandres. Une progression constante. Toujours placé et capable d'accompagner Politt et Wellens durant la course, le coureur d'UAE a pris rendez-vous pour l'avenir, à 25 ans. En surfant sur sa forme, il peut clairement obtenir un bon résultat sur Paris-Roubaix, surtout que la course est plate et lui convient encore mieux. Il faudra cependant faire preuve d'encore plus d'adresse pour naviguer sur les pavés de l'Enfer du Nord.




  • Laurenz Rex - Intermarché Wanty


Surprise de 2023 avec sa 9e place, Laurenz Rex avait pris rendez-vous avec le futur. Et cette année, il continue de progresser, à son rythme. Il a été capable d'être à l'avant de la course, à la pédale, sur Gand-Wevelgem (15e) et sur le Ronde (21e) et s'est montré à son aise sur les pavés. Il revient donc sur Paris-Roubaix avec des ambitions. En intégrant l'échappée matinale, il pourrait réaliser une très belle performance, qui serait importante pour son équipe, en difficulté de résultats.




  • Joshua Tarling - Ineos Grenadier


Déjà parmi les meilleurs rouleurs du monde à tout juste 20 ans, Tarling semble à l'aise sur les classiques pavées. Si c'était une évolution que l'on imaginait dans le futur, à l'nstar de Ganna, on ne pensait peut-être pas que cela serait aussi rapide. Lui aussi est un gros candidat à l'échappée matinale et il aurait tout intérêt à essayer de la prendre. On le sait, c'est une opportunité de réaliser une très belle performance sur l'Enfer du Nord, si la course se lance de loin. 6e d'A Travers la Flandre et 17e du Ronde, le Brintannique a donc de quoi performer, même sans prendre l'échappée.




  • Stefan Bissegger - EF Education Easy Post


Si Bisseger n'a pas encore retrouvé son plein potentiel sur les chronos, c'est aussi parce qu'il est omnubilé par les classiques du Nord. Le Suisse est le leader d'EF depuis le début de saison sur ces courses et s'est montré à l'aise sur les pavés, et même dans les Monts. Plutôt pas mal pour un gros rouleur qui a souvent du mal avec les bosses. Le profil de Paris-Roubaix lui convient donc beaucoup mieux et il a déjà une 12e place à son actif. S'il a fini un peu plus loin sur le Ronde (36e), notamment après avoir mis pied à terre comme beaucoup dans le Koppenberg, il a globalement été souvent à l'avant. C'est donc un coureur que nous suivrons avec attention ce dimanche.



  • Tim Merlier - Quick Step


C'est la curiosité de notre Thibaud, nouveau membre de l'équipe VF, et on le comprend. Dans une équipe qui prend l'eau sur un terrain qu'elle dominait jadis, Merlier surnage en ce début de saison. Sept victoires, dont deux sur les classiques belges, certes dédiées aux sprinteurs. Mais le Belge a de quoi nourrir des ambitions. Impressionnant lors de son sprint sur les pavés du Nokere Koerse, il a devancé Philipsen à deux reprises déjà cette saison. Et son adversaire d'Alpecin est très a l'aise sur Roubaix. Alors pourquoi pas Tim Merlier ? Les sprinteurs y sont toujours plus à l'aise en tout cas que sur le Ronde, alors pourquoi pas. D'autant que ses habilités de crossman devraient lui donner un petit plus à ne pas mésestimer sur les pavés du Nord (si ceux-ci sont encore gras des semaines pluvieuses passées).


A suivre aussi : Soren Waerensjkold et Jonas Abrahmansen, tous les deux membres de l'équipe Uno-X Mobility et candidats crédibles à un top 20 voire mieux grâce à leur profil. Un des deux doit être dans l'échappée, ce qui pourrait offrir un top 10 à la formation norvégienne.


1 311 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page