top of page

Les 10 favoris du Giro d'Italia 2024

Le Giro d'Italia 2024 débute le samedi 4 mai 2024, l'occasion de se pencher sur les favoris du premier Grand Tour de la saison. Tadej Pogacar fait figure d'immense favori et devra faire face à de nombreux outsiders qui rêvent d'empêcher le Slovène de dérocher son premier Tour d'Italie.


Les 10 favoris du Giro d'Italia 2024

A quelque jours du départ du Giro 2024, c'est l'heure de vous présenter nos 10 favoris. La liste des engagés est plus faible que par le passé, le parcours moins difficile qu'à l'accoutumé et le suspense devrait être pour le podium plutôt que pour la victoire, où Tadej Pogacar est l'immense favori.


Les 10 favoris du Giro 2024, du 4 au 26 mai :


10 - Lorenzo Fortunato 🇮🇹 - Astana Qazaqstan -  1%

Fraichement arrivé chez Astana, Fortunato a fait de ce Giro d'Italia son objectif majeur. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu’Astana mise énormément sur lui, elle qui est loin du compte. Décevant en 2023, alors qu'il était cité parmi les candidats au top 10, il a changé de préparation, en enchainant Tirreno- Catalogne - Stage comme tremplin pour le Giro. Un programme qui fonctionne bien ces dernières années. 14e en Italie et 10e en Catalogne, il s'est montré régulier et en progrès. Evidemment, les deux chronos lui sont défavorables mais la 10e place se joue rarement à la pédale. Une échappée peut lui permettre de récupérer ce retard pour intégrer enfin le top 10 de son tour national.



9 - Luke Plapp 🇦🇺 - Team Jayco ALula -  1%

L'Australien a lui aussi quitté son équipe, Ineos en l'occurrence, cet hiver. Bouché par de nombreux coureurs, Plapp est monté en grade chez Jayco Alula et endosse aujourd'hui le rôle de leader qu'il espérait. Comme à la maison dans une équipe australienne, Luke Plapp est heureux et performant. Sa 6e place sur Paris-Nice est jusque-là son meilleur résultat sur une course à étapes WT et la concurrence était au moins aussi forte que sur ce Giro 2024. Il devrait parvenir à prendre du temps sur certains de ses adversaires lors des chronos et avec une édition moins montagneuse que par le passé, il peut sûrement tenir trois semaines. Cela sera d'ailleurs la grande question de son côté, à savoir sa capacité à tenir 21 jours au top. Avec une Vuelta dans les jambes, il ne sera pas en terrain inconnu de ce côté là.



8 - Damiano Caruso 🇮🇹 - Bahrain Victorious -  1%

2e en 2021, 4e en 2023, Damiano Caruso est un homme du Giro mais le poids des années commence à se faire sentir. Moins performant qu'à l'accoutumée en début de saison, il a malgré tout l'expérience pour briller sur trois semaines, mais semble moins fort que son jeune équipier, Antonio Tibéri. Il aura sûrement un rôle de mentor sur la course mais peut sans doute intégrer le top 10 dans le même temps.



7 - Antonio Tibéri 🇮🇹 - Bahrain Victorious - 1%

SI Antonio Tibéri s'est fait aussi connaître du côté extra-sportif en abattant un chat à la carabine, son avenir sportif semble plus glorieux, en espérant que ce soit une "erreur" de jeunesse. 8e du général du Tour de Catalogne, l'espoir italien a impressionné alors qu'il n'a que 22 ans. Il a déjà l'expérience des Grands Tours malgré son jeune âge avec deux Vuelta dont une 18e place prometteuse en 2023. Bon rouleur, très bon grimpeur, Tibéri sera sans doute la révélation de ce Giro d'Italia 2024. La question est de savoir à quelle place il finira. On mise sur une 7e place.



6 - Cian Uijtdebrocks 🇧🇪 - Visma Lease a Bike - 3%

Hauteur d'une superbe Vuelta en 2023, Cian Uijtdebrocks fut la révélation de la course. Son transfert retentissant chez Visma a été l'un des feuilletons de l'intersaison. Et pourtant, le début d'année n'est pas aussi bon qu'espéré. S’il suit le programme efficace Tirreno-Catalogne- Stage dans sa préparation pour le Giro, il n'a pas vraiment engrangé de confiance durant le mois de mars. Sa 7e place à l'arrachée en Italie avant son abandon sur le Tour de Catalogne n'ont pas vraiment rassuré ses supporters et la dynamique générale de Visma Lease a Bike n'aide pas non plus. Dès lors, il va falloir du caractère et une confiance retrouvée, mais le potentiel du garçon est si grand qu'on y croit. Attention néanmoins, c'est sans doute l'un des moins bons rouleurs de notre top 10. Face à Arensman notamment, cela peut compter.



5 - Thymen Arensman 🇳🇱 - Ineos Grenadier - 3%

Ineos Grenadier aura sûrement l'équipe la plus forte au départ du Tour d'Italie. Avec Sheffield, Foss, Thomas et donc Arensman, elle a de quoi être très solide en montagne pour aller chercher le podium. 6e en 2023 alors qu'il était déjà équipier de Thomas, le Néerlandais a encore des arguments pour faire mieux en 2024. Dans le top 6 de toutes les courses à étapes depuis le début de l'année, il n'y a pas de raison que cela s'arrête sur le Grand Tour italien. Les chronos lui seront très favorables et les étapes de montagne devraient lui convenir. La 5e place est presque un minimum de notre point de vue. Le voir sur le podium ne serait pas une surprise en soit. On est pas inquiet de son résultat en Romandie, qui n'était pas non plus probant la saison passée. Le syndrome "Thomas" est contagieux semble t-il.



4 - Romain Bardet 🇫🇷 - DSM Firmenisch - 2%

En 2022, Romain Bardet a raté le rendez-vous avec son destin... En course pour la victoire finale, il est peut-être passé à côté de quelque chose de très grand... Moins en jambes en 2023, il a bien fini la saison et semble retrouver un niveau satisfaisant en 2024. 3e de la Classic Var, 17e des Strade Bianche, il est à nouveau dans le match. Son Tour des Alpes a confirmé son retour au premier plan avec une 5e place au général et il sera le leader de son équipe. Il devrait être dans le match pour le podium mais sera défavorisé par les deux contre-la-montre. Mais un Romain Bardet au top de sa forme, 2e de Liège-Bastogne-Liège, peut très largement rattraper son retard et finir sur la boite.



3 - Ben O'Connor 🇦🇺 - Decathlon AG2R - 5%

Decathlon AG2R est l'équipe en forme de cette première partie de saison. Le passage sur vélo Van Rysel semble avoir relancé une nouvelle dynamique au sein de la formation française, qui est heureuse de son nouveau matériel. Et Ben O'Connor, le leader de l'équipe, est le principal concerné puisqu'il réalise le meilleur début d'année de sa carrière. Vainqueur du Tour de Murcie en solitaire, 2e de l'UAE Tour, 5e de Tirreno Adriatico, il a confirmé sur le Tour des Alpes en étant solide sans être transcendant (difficile avec ce parcours). L'Australien est clairement le 3e homme dans notre hiérarchie en montagne. Surtout que tout sourit en ce moment à l'équipe française, 3e au classement UCI 2024. Un podium en GT serait une première depuis Romain Bardet.



2 - Geraint Thomas 🇬🇧 - Ineos Grenadier - 8%

Malheureux vaincu en 2023, lors du dernier chrono au Monte Lussari face à Roglic, Geraint Thomas est revanchard en 2024. Comme à son habitude, il n'est pas au top de sa forme en ce début d'année mais il se dit "en meilleure forme que l'an dernier à même époque". Il sera donc prêt pour son objectif majeur mais le voir battre Tadej Pogacar nous paraît improbable. Dans ces conditions, la 2e place semble lui tendre les bras et être la meilleure place possible pour lui, à moins que Pogacar ne subisse un incident de course. Il misera sans doute sur les chronos pour refaire son retard mais même dans cet exercice, Pogacar n'est pas forcément moins bon, au contraire.




1 - Tadej Pogacar 🇸🇮 - UAE Team Emirates - 75%

Bon, voilà, Tadej Pogacar est au départ donc il devrait gagner sauf incidents de courses. C'est le meilleur coureur du monde et devrait remporter au moins trois ou quatre étapes si ce n'est plus, avant de gérer son avance avec le Tour de France dans le viseur. Et ce scénario a pour nous 75% de chance de se produire. Mais on l'a vu au Pays Basque, on n’est jamais à l'abri de quoi que ce soit. Tout est possible en sport.


Ils peuvent aussi briller : Ajout de dernière minute, Alexey Lutsenko est en grande forme, en témoigne sa 8e place sur La Doyenne. Les chronos vont le favoriser par rapport à son équipier Fortunato mais des interrogations existent sur son niveau en haute montagne. Si Quintana est au départ, les espoirs d’un bon CG pour Movistar viendront plutôt du côté de Rubio Einer, 11e en 2023. Wout Poels sera le 3e laron de la Bahrain mais on imagine plutôt le néerlandais chasser les étapes, avec l’idée de rentrer dans le cercle des vainqueurs sur les trois GT. Révélation du Tour de Romandie, Florian Lipowitz a épaté en montagne et semble plus fiable que D.F. Martinez.

6 678 vues1 commentaire

Posts similaires

Voir tout

1 Comment


Guest
May 01

0 suspense, sauf chute Pogacar va gagner avec 10 minutes d'avance ! Par contre la lutte pour le podium est intéressante ! Thomas Bardet pour moi

Like
Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page