• Titouan Lallemand

Eolo Kometa, l'objectif World Tour de Contador

Créée en 2018 par Alberto Contador, la formation Kometa, qui a comme manager Ivan Basso, grandit vite, très vite. D'abord équipe Continental UCI entre 2018 et 2020, Kometa a obtenu la licence Pro Tour. Elle vise maintenant l'adhésion au World Tour dans les années à venir mais avant cela, elle découvrira le prochain Giro. Décryptage d'un projet lié à la formation.


Nous sommes en 2013. Une année charnière pour le cyclisme espagnol. Alors qu'une des équipes légendaires du cyclisme, la formation Euskaltel-Euskadi, va s'arrêter, de nouveaux projets voient le jour. C'est notamment le cas du projet d'Alberto Contador, alors encore dans le peloton, et Kometa avec la création d'une Fondation composée d'une équipe junior et U23. Bien évidemment, le départ à la retraite d'El Pistolero accélère la progression du projet qui franchit un palier en 2018 lorsqu'une équipe Pro voit le jour.


La formation au cœur du projet :


Le lancement en 2018 de la structure pro a toujours eu pour but de mettre la formation au cœur du projet sportif. Dès son lancement, Kometa a démarré avec l'idée d'être l'équipe de développement de Trek-Segafredo. C'est d'ailleurs à travers cette relation que la Trek a sorti un espoir du sprint Italien, Matteo Moschetti. Avec 9 victoires en 2018 au sein de Polartec-Kometa, Moschetti a porté haut les couleur de la nouvelle équipe espagnole. Une belle promotion pour une équipe qui, très vite, va devenir bien plus qu'une équipe destinée à sortir uniquement des jeunes talents.


Cette saison prometteuse a incité Kometa à augmenter son investissement dans la Fondation d'Alberto Contador. L'équipe, assez omniprésente sur les courses, que ce soit dans les échappées ou dans les classement secondaire, permet aux sponsors d'avoir une belle visibilité. L'ADN reste cependant toujours la même, faire confiance à la jeunesse.


Au final, en trois saisons, la formation d'Alberto Contador aura permis à 6 coureurs de franchir le pas vers le peloton professionnel. Parmi eux, 4 sont allés directement en WT : Moschetti chez Trek en 2020 et Carlos Rodriguez chez Ineos, Oldani chez Lotto-Soudal ainsi que Michael Ries chez Trek, en 2020. Les deux autres ont signé chez Burgos BH et Euskaltel, là aussi en 2020.


2021 est donc une nouvelle étape dans l'évolution de la Fondation, qui obtient la license Pro Tour, et passe sous fanion italien avec l'arrivée du sponsor Eolo. Une évolution qui permet donc à quasiment l'ensemble de l'effectif de découvrir le peloton pro. Clairement, la formation reste au centre du projet, malgré sa progression rapide. Passer des juniors au pro, en passant par les U23, tout cela au sein de la même structure.

"Nous pensons à, pourquoi pas, faire le saut en World Tour." Alberto Contador

Le World Tour à l'horizon ?


Déjà en 2018, alors que la structure Pro venait d'être créée, l'objectif était d'atteindre le World Tour. C'est ce qu'avait révélé Guillermo Gutierrez, directeur sportif de l'équipe junior, en 2018 : "Nous sommes déjà contents d’avoir une équipe continentale (NDLR : l’équipe U23, depuis 2018). A long terme, le souhait des frères Contador, qui sont managers de l’équipe, est d’avoir une équipe World Tour. L’objectif pour les jeunes, c’est de rester dans l’équipe. La fondation est un centre de formation pour cela."


En 2021, c'est encore plus vrai. L'équipe se consolide, l'investissement du sponsor est plus conséquent et la formation italienne a obtenu une invitation pour le Giro. Elle ne compte donc pas s'arrêter là. El Pistolero lui-même se met à rêver : "Cela sera peut-être possible l'an prochain et nous pensons à, pourquoi pas, faire le saut en World Tour. Nous espérons trouver d'autres sponsors pour pouvoir recruter des coureurs de qualité. Par ailleurs, nous voulons offrir aux coureurs de la Fondation des opportunités pour qu'ils deviennent professionnels."


Le Giro comme tremplin


L'équipe Eolo-Kometa fait partie des équipes invitées pour le Tour d'Italie 2021.

Une fierté pour Alberto Contador, qui voit le travail récompensé : "Nous sommes très heureux. Dès le début de ce projet, nous nous étions fixés comme objectif de nous battre pour être dans le Giro d'Italia. Cela n'allait pas être facile, c'était clair, car nous sommes des nouveaux venus dans la catégorie et il y avait beaucoup de concurrence pour la wildcard."


Réussir à animer la course, en étant présent dans les échappées et dans les classements annexes comme celui de la montagne sera une belle manière de mettre en avant l'équipe, dans sa quête du World Tour. La formation italienne nourrit d'ailleurs beaucoup d‘ambition puisqu'elle vise une victoire d'étape. Une telle performance, qui plus est avec un jeune de la fondation, serait une formidable récompense et une nouvelle pierre à l'édifice que bâtit Contador.

306 vues

Posts similaires

Voir tout