Découverte d'itinéraire : l'Ain, Tour de la cluse des Hôpitaux (2/3)

Après avoir consacré le premier opus de notre série dédiée à l’Ain au Géant du Bugey, le fameux col du Grand Colombier, nous vous proposons cette fois la découverte d’un itinéraire de moyenne montagne tracé au cœur du Bugey et qui vous permettra de faire littéralement le tour d’une curiosité naturelle pour le moins exceptionnelle : la cluse des Hôpitaux.

Complexe géologique appartenant au Jura méridional long d’une trentaine de kilomètres et orienté NO-SE, la cluse des Hôpitaux constitue un axe de communication stratégique important reliant la Bresse et la Bourgogne à la Savoie. Constituée de falaises calcaires de plusieurs centaines de mètres de hauteur et de réseaux karstiques propices à la contemplation de cascades au gré de la versatilité du régime pluviométrique, sa formation pourrait être liée à un paléo-cours du Rhône qui aurait existé avant le plissement du massif.

Notre itinéraire prend pour sa part sa source dans la cité cheminote d’Ambérieu-en-Bugey, desservie par une gare depuis 1856 et accessible donc par le rail depuis Lyon, Génève, Annecy, Chambéry, Bourg-en-Bresse…

De là, cap vers Saint-Rambert-en-Bugey en empruntant de préférence la route des Balmettes afin d’éviter le trafic relativement important de l’axe Bourg-en-Bresse / Chambéry (D1504). En passant devant le monument de l’Aigle des Balmettes, souvenez-vous qu’ici qu’en 1814, une poignée d’habitants et une soixantaine d’hommes du 23 e régiment d'infanterie de ligne tendirent une embuscade à un détachement de 600 Autrichiens !

Après ce petit échauffement, l’heure est venue de s’attaquer au premier morceau de la journée : le col d’Evosges. De difficulté moyenne (6,6 km à 7,2 % de moyenne), son ascension est très agréable – surtout au petit matin – et offre à son sommet une vue époustouflante ! Il constitue en outre une porte d’entrée privilégiée sur le plateau d’Hauteville (et ses 12 cols répertoriés), patrie de l’illustre Roger Pingeon (lauréat notamment du Tour 1967 et de la Vuelta 1969). Sa première partie (env. 2,5 km) jusqu’au curieux village circulaire d’Oncieu, le « diamant du Bugey », vous permettra d’entrer dans le vif du sujet avec des pentes atteignant très vite 9 %. La suite présente une pente moyenne plus régulière dans un ballet de lacets reliés par des pourcentages oscillants entre 6 et 10 %.

Après une courte bascule, la route remonte rapidement mais sans grande difficulté jusqu’à passer un col non recensé en direction de Tenay. Propulsés alors dans une descente rapide affichant jusqu’à -12 %, vous aurez tout juste le temps d’apprécier la vue que vous atteindrez la bourgade industrielle jadis spécialisée dans le textile et aujourd’hui fière d’héberger le lynx (et pas qu’en peinture !).



A la sortie du village, quelques coups de pédale sur la D1504 vous conduiront rapidement au pied du col de Ballon. Impossible de rater l’embranchement : la petite route qui s’élève brusquement sur la gauche sera le signal ! Vos efforts seront récompensés par le plaisir d’évoluer sur cette route pittoresque à flanc de falaise (gare aux chutes de pierres et au coup de chaud toutefois !). Cette deuxième ascension présente elle aussi une difficulté relative avec 9,2 km à 6,1 % de moyenne. Mais avec ses derniers 2,5 km en faux plat, ce sont surtout les 5,5 km centraux entre 6 et 9 % de moyenne qui seront les plus exigeants. Après une première partie surplombant magistralement la cluse des Hôpitaux, la seconde partie vous fera cheminer au cœur d’une épaisse forêt vous octroyant un véritable « coup de fraîcheur ». La toute fin du col n’étant pas particulièrement intéressante, vous ne serez pas forcés de pousser jusqu’au col de Ballon (alt. 942 m) ; prenez dans ce cas immédiatement la direction d’Armix en atteignant Prémillieu.


Par temps dégagé, la descente est un pur plaisir en offrant une vue imprenable sur les sommets enneigés des Alpes toutes proches. Une mer de nuage sur la cluse des Hôpitaux constituera la cerise sur le gâteau ! Au pied de la descente, à Rossillon, prenez alors la direction de Contrevoz. Dès lors, nous espérons que vous en avez encore sous la pédale… car vous voici au pied de la dernière grosse difficulté du jour : le col de Portes via la montée d’Ordonnaz empruntée par l’édition 2021 du Tour de l’Ain.


Le col de Portes (alt. 1007 m)


Le col de Portes est à lui-seul un motif de belles sorties et, comme son grand-frère du Bugey Sud (le Grand Colombier), il propose un challenge sportif très intéressant tout en restant plus abordable (à découvrir dans un prochain article).


Le début de l’ascension offre une vue imprenable sur les Alpes du Nord et le Mont Blanc ! C’est aussi un point de vue privilégié sur le vignoble de Manicle (le plus réputé du Bugey, avec celui du Cerdon) ! La suite vous plongera au cœur d’une forêt agréable, mais vous privant du spectacle de la cluse des Hôpitaux sauf en de rares percées au travers de cette canopée bugiste. Sur le papier cette ascension est plus longue que difficile (environ 18 km à 4 % de moyenne) mais sa position après plusieurs dizaines de kilomètres pourrait vous donner une toute autre sensation. D’autant plus que les six premières et les deux dernières

bornes présentent tout de même un profil dépassant les 6-7 % de moyenne avec une pente maximale au- delà des 10 %...

Arrivés enfin au col de Portes (alt. 1007 m), nous vous recommandons de profiter à fond de la magnifique descente en direction de Lagnieu offrant des panoramas à coupe le souffle sur la plaine du Rhône et les Alpes !

Les derniers kilomètres vous permettant de boucler ce circuit et rejoindre votre point de départ seront mal plats, mais nul ne doute que vous apprécierez cet itinéraire à sa juste valeur !


Par Jérôme TOME


Données clés :


- Départ/Arrivée : Ambérieu-en-Bugey

- Long. : environ 100 km ; D+ : env. 2150 m

- Durée estimée : 4 à 5 h (pour le commun des mortels)

- 3 cols : col d’Evosges (6,6 km à 7,2 %) + col de Ballon (9,2 km à 6,1 %) + col de Portes via la montée d’Ordonnaz (17,8 km à 4,1 %)


Liens utiles :


https://www.cols-cyclisme.com/


https://toquesducoldeportes.jimdofree.com/






118 vues

Posts similaires

Voir tout