• Titouan Lallemand

Alaphilippe - Valverde : l'élève a t-il dépassé le Maître ?

Brillant et surprenant 2e en 2015 de la Flèche Wallonne derrière Valverde, Julian Alaphilippe fut vite désigné comme le successeur d'El Imbatido sur les Ardennaises. Six ans après, Alaphilippe a bien assuré la relève d'un Valverde forcément vieillissant mais toujours capable de coups d'éclats, à bientôt 41 ans. Nous nous sommes donc demandés où en était le Alaphilippe actuel face au Valverde du même âge. L'élève a t-il dépassé le maître ? Décryptage.

Au matin de la Flèche Wallonne 2018, Alaphilippe est toujours en quête d'une classique Ardennaise, après avoir échoué deux fois derrière Valverde sur la Flèche et sur Liège-Bastogne-Liège. En fin de journée, il devient pourtant celui qui a enfin détrôné le maître du Mur de Huy, Alejandro Valverde, quadruple vainqueur d'affilée. Ce jour-là fut le début d'une passation de pouvoir. L'image en haut du podium d'un Valverde souriant, heureux que ce soit Alaphilippe, est aussi parlante que mille mots. L'élève avait enfin battu le maître. Aujourd'hui à bientôt 29 ans, où en est-il face au Murcien ? Duel de puncheurs.


Avant toute chose, nous ne cherchons pas à désigner le meilleur coureur mais simplement de comparer les trajectoires des deux meilleurs puncheurs de leurs temps réciproque. Peu importe le résultat, nous estimons énormément ces deux grands champions.


Les classiques : performants rapidement mais pas au même âge


Après une année de découverte en 2005, Valverde réalise le doublé Flèche-Liège dès 2006, soit pour sa deuxième participation aux classiques. Un regret qu'il ne les ait découvert qu'à 25 ans. Il remporte à nouveau la Doyenne deux ans plus tard, à 27 ans. Alaphilippe lui, est monté sur le podium dès sa première année sur la Flèche Wallonne et Liège, à 23 ans, mais a buté deux fois sur Valverde. Il aurait sans doute buté sur lui en 2017, face à un Valverde imbattable cette année-là, mais absent pour blessure. Avec trois victoires en 2018, 2019 et 2021, le Français est cependant extrêmement régulier en haut du Mur, n'ayant jamais fait pire que 2e ! Sur la Doyenne, la donne est cependant différente. Sa première participation est aussi son meilleur résultat (2e) et il court toujours après une victoire. Finalement, sur les Ardennaises, le compteur est à égalité 3-3 mais le Murcian a remporté deux Monuments avant 29 ans.


Sur la Classica San Sebastian, les deux ont réussi à remporter la course avant leurs 29 ans. A 26 ans pour Alaphilippe et à 28 ans pour Valverde.


A noter que Alaphilippe a lui aussi remporté un Monument, Milan-San Remo. Cette classique n'est pas une classique de puncheur à proprement parler, mais le Français a fait parler ses qualités de punch pour l'emporter. Difficile de comparer avec Valverde puisqu'il n'y a jamais participé dans ses meilleures années (uniquement entre 22 et 25 ans) et que la Primavera se jouait au sprint chaque année. Une autre époque. C'est cependant un atout pour le coureur Deceuninck.

Pas de Strade Bianche ? La course étant créée 2007, Valverde n'y a jamais participé avant ses 29 ans

* Sont éliminés du graphique les places incohérentes comme les 36e place jour de neige, qui ne sont pas représentatives de leur réel niveau.


Bilan : Finalement, Alaphilippe est plus performant que Valverde au même âge sur les classiques World Tour. Pour les purs puncheurs, le Français a 3 Ardennaises, comme l'Espagnol. Ce dernier a cependant deux Doyennes, quand Julian n'en a aucune. Fin de la disette ce dimanche ? On donne l'avantage à Alaphilippe avec son titre de champion du monde.



Très similaire sur les étapes en WT :


L'un jouant le classement général sur toutes les courses à étapes et notamment les GT, il est difficile de comparer les victoires.


Sur les Grands Tour tout d'abord, Alaphilippe a remporté plusieurs étapes sur le Tour de France, dont 2 en tant que puncheur. On se rappelle notamment de sa splendide victoire sur la 3e étape du Tour 2019, en solitaire, après avoir attaqué dans la dernière côte. Sur la Vuelta, le Français a remporté une victoire. Nous l'avons compté dans les statistiques mais celle-ci n'était pas vraiment à la pédale, celui-ci s'étant échappé en début d'étape.

Concernant Valverde, lui aussi a remporté de nombreuses victoires sur les GT avant ses 29 ans. En tant que puncheur, Valverde a notamment remporté la 1ère étape du Tour à Plumelec, décrochant tous ses adversaires de sa roue à 400m de la ligne. Il a cependant remporté 3 étapes pour puncheur sur la Vuelta, et à la pédale. Une différence à son avantage.


Sur les courses à étapes World Tour (uniquement les étapes), c'est là aussi très serré. Les deux champions ont notamment brillé sur le Tour du Pays Basque avec 3 victoires pour Alaphilippe et 4 pour Valverde. Avec 8 victoires au total pour Valverde et 7 pour Alaphilippe, les performances sont très serrées.



Bilan : Avantage Valverde


Qui est le plus prolifique ?


De manière générale, avant leurs 29 ans, les deux coureurs sont les cadors du peloton. Les deux gagnent aussi bien quantitativement que qualitativement.


Mais y en a t-il un qui gagne plus que l'autre ? En World Tour ?


C'est assez amusant de voir qu'en World Tour, Alaphilippe et Valverde ont quasi autant de victoires l'un que l'autre, avec un léger avantage pour Julian.

La différence se fait clairement au nombre de victoires totales. Ayant moins de courses World Tour il y a 15 ans, les coureurs passaient plus souvent par les courses "Continental". Aujourd'hui, il est possible de ne courir qu'en World Tour, à l'image de Van Aert, qui ne s'est pas aligné sur une course "Continental" depuis septembre 2018, excepté Milan-Turin à la sortie du confinement début août 2020. Avec 54 victoires à 28 ans, soit 20 de plus qu‘Alaphilippe, Valverde reste le coureur de ce profil qui a le plus gagné avant ses 28 ans au 21e siècle, pour le moment et celui qui a le plus gagné aussi après. On dira donc que Alaphilippe gagne moins mais gagne en qualité.


Bilan : Léger avantage Valverde qui gagne plus mais pas mieux.


En conclusion, Julian Alaphilippe a fini par détrôner Valverde sur le Mur de Huy, alors que ce dernier avait 38 ans. Une belle performance au vu du niveau de Valverde, champion du monde 2018. On aurait vraiment aimé voir un affrontement entre le Alaphilippe actuel et le Valverde de 2017 par exemple. A 28 ans, Alaphilippe s'est forgé un palmarès quasiment à la hauteur de l'Espagnol mais ne l'a pas dépassé sur tous les plans, même si il le devance du côté des classiques. Avec 20 victoires de retard, il lui faudra encore 100 victoires pour espérer rattraper les 131 victoires en carrière d'El Imbatindo car oui, la plus belle partie du palmarès de Valverde arrive à partir de 2009, à commencer par un GT, même si celui-ci ne sera pas pris en compte dans la comparaison. Il lui reste 2 Flèche et 4 Liège à aller chercher notamment. Alaphilippe a cependant pris le relais de l'Espagnol et est devenu le maître actuel des courses pour puncheurs. L'élève est à hauteur du maître à 28 ans mais devra augmenter la cadence pour dépasser le maître dans le futur.

1,585 vues

Posts similaires

Voir tout