top of page

Tour de Suisse : Ayuso peut-il remporter sa première course WT ?

Plus jeune coureur à monter sur le podium d'un Grand Tour, avant même Pogacar, Juan Ayuso peut-il déjà remporter sa première course World Tour sur le Tour de Suisse ? Vu la présence de Evenepoel, le pari est osé mais loin d'être impossible. Analyse.

Ayuso, favori du Tour de Suisse 2023 ?

Absent du peloton à cause de douleurs récurrentes au tendon qui l'empêchaient de faire des entrainements à haute intensité, Juan Ayuso a raté plusieurs mois de compétition. Son retour, marquant, sur le Tour de Romandie, a écarté les inquiétudes sur une blessure handicapante. Elle a trainé mais sa blessure s'est soignée. S'il était loin d'avoir la caisse nécessaire pour enchaîner plusieurs jours de course et une étape de montagne arrivant à 2000m, il s'est tout de même permis de luxe de remporter le contre-la-montre, pourtant pas son exercice favori. Une démonstration qui a rappelé aux douteux qu'Ayuso fait bien partie de la caste des cracks.


Un potentiel immense :


Monter sur le podium d'un GT lorsqu'on a moins de 25 ans, ce n'est jamais anodin. Alors, lorsqu'on y parvient à 19 ans, c'est quelque chose d'assez énorme et rare. Certes, Pogacar l'a fait il y a peu mais l'Espagnol était encore plus jeune. Il a été moins dominateur que le Slovène mais il a semblé s'améliorer au fil des jours sur la Vuelta. Une caractéristique propre aux coureurs de courses à étapes.


Rappelons aussi qu'Ayuso ne sort pas de nul part. Chez les espoirs, ce fut une terreur. Il a écrasé le Baby Giro et remporté plusieurs courses d'un jour. Chez les jeunes, il écrasait tout en Espagne. Il a malheureusement été contraint d'abandonner sur sa seule participation au Tour de l'Avenir, mais sans cela, aucun doute sur le fait qu'il aurait dominé Tobias H. Johannessen, pourtant lui aussi très talentueux.


Excellent grimpeur, excellent puncheur, Ayuso a aussi une belle pointe de vitesse lui permettant de régler un petit groupe. Et il se met depuis cette année à gagner des chronos. Ses limites semblent infinies.


N'oublions pas non plus que début 2022, durant l'intersaison, Ayuso avait épaté Pogacar, réalisant des chiffres similaires aux siens en terme de Watts : « Juan et moi nous sommes entraînés ensemble. Rien que dimanche, c’était l’un des jours les plus durs de ce camp d’entraînement et nous nous sommes testés, nous avons vu comment nous étions en forme, sur le Col de Rates".

La Vuelta n'a finalement été qu'une confirmation de ce qui nous attend.


Le Tour de Suisse, un challenge corsé :


Leader de son équipe au départ du Tour de Suisse, Ayuso devra faire face à un concurrent de choix. puisqu'il retrouvera le vainqueur de la Vuelta 2022, Remco Evenepoel. Face au Belge, le palmarès d'Ayuso ne pèse pas grand chose mais l'Espagnol n'est pas du genre à se laisser intimidé. C'est un coureur déterminé, qui sait ce qu'il veut : "Je m’entraîne pour gagner. C’est ma motivation, c’est ce à quoi j’aspire. Quand je suis sur la ligne de départ, C'est pour gagner. L'équipe me le demande et comme je suis quelqu’un de très ambitieux, je suis le premier à l’exiger de moi-même », avait-il déclaré début 2022.


Le deuxième défi sera le parcours, que vous pouvez retrouver ici. Deux contre-la-montre au programme qui sont sur le papier favorables au Belge, et des étapes de montagne difficiles. Le peu de courses auxquelles il a participé (6 jours de course) n'est pas non plus idéal mais la remise en jambe début mai a été convaincante. Il a pu enchainer les entrainements de haut vol et les chiffres sont très rassurants.


Ayuso peut-il remporter le Tour de Suisse 2023 ?


OUI ! Pour nous, cela ne fait aucun doute. S'il est sûrement le 2e candidat au départ, plusieurs signes peuvent laisser imaginer une victoire.


Tout d'abord, sa forme est en progression et pour une reprise, il a déjà réussi à gagner en WT. Il ne sera que plus fort. Il aura par ailleurs plus de fraicheur que ses adversaires et fait du Tour de Suisse son seul objectif jusqu'à la Classica San Sebastian. L'autre notion à bien avoir en tête, c'est qu'Ayuso est un crack et que son niveau est sans doute meilleur que ce que certains peuvent imaginer.


Ensuite, Remco Evenepoel a été obligé d'abandonner le Giro pour cause de Covid. On ignore à quel point cela a impacté son corps et stoppé sa forme. Plus d'une semaine sans entrainement peut être fatal pour certains. D'autant que l'intéressé lui même a concédé que loin de ses objectifs, il avait tendance à prendre du poids. Une donnée qui ne l'aiderait pas sur un Tour de Suisse montagneux.


Le doute sur la forme d'Evenepoel, combiné à la progression de Juan Ayuso nous laisse donc imaginer que l'Espagnol peut remporter sa première course à étapes WT en carrière. Et si cela n'arrive pas ici, cela ne saurait tarder.

660 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page