Top 10 des grimpeurs : Roglic, l'insatiable

Coureur complet, Primoz Roglic fait figure d'épouvantail. Redoutable en contre-la-montre, il n'est pas moins intraitable en montagne. Mais s'il a rarement écrasé la course sur ce terrain, son palmarès démontre sa capacité à gagner dès que la route s'élève. Aérien, explosif et à l'aise en haute-montagne, la légitimité du grimpeur-puncheur slovène dans ce Top 10 est toute trouvée !

Tour de France 2017. Sur les pentes du Galibier, entre La Mure et Serre-Chevalier (17e étape), les (télé)spectateurs ont la surprise de voir un jeune slovène se défaire de ses compagnons d'échappée, parmi lesquels Alberto Contador. Le coureur passe en tête au sommet du col et file vers une victoire de prestige à Serre-Chevalier. Roglic vient de se révéler aux yeux du grand public. Considéré alors comme un excellent rouleur, il fait ce jour-là une entrée fracassante dans le monde des grimpeurs et annonce la couleur pour la suite.


Pourquoi lui ?


Lui, l'incroyable sauteur à ski (rappelons qu'il a débuté sa carrière dans le saut à ski avant de découvrir le vélo sur le tard) est devenu maître dans l'art de grimper. Dominateur dès que la route se cabre, il s’est constitué un riche palmarès en peu de saisons, performant non seulement sur les courses à étapes montagneuses mais aussi sur les classiques à fort dénivelé. Capable d'asphyxier ses adversaires par ses démarrages tranchants, il mérite sa place dans notre top 10.


Le Slovène est devenu intraitable sur les arrivées en côte ou altitude et fait figure d'épouvantail. Son punch redoutable lui a permis de triompher sur de belles étapes montagneuses, au sommet de cols réputés comme la Colmiane sur Paris-Nice 2021 ou le Col de Porte sur le Dauphiné 2020. Ses talents de grimpeur, Roglic les aura surtout mis à profit sur les étapes exigeantes et escarpées de la Vuelta, son terrain de chasse favori. 5 des 10 étapes de hautes montagnes remportées par le Slovène l'ont été à l'issue d'une arrivée en altitude ou en côte. Ses qualités de grimpeur-puncheur siéent parfaitement aux cols et côtes espagnols, réputés pour leurs pourcentages extravagants !


Sur le Tour, il a toujours triomphé en haute-montagne. Vainqueurs de 3 étapes, il a paradoxalement brillé sur des arrivées en vallée après des enchaînements de cols hors-catégorie, avec Serre-Chevalier 2017 et Laruns 2018 , prouvant qu'un grimpeur performant peut aussi être un bon descendeur. Sa dernière victoire sur le Tour, en 2020 à Orcières-Merlette, tout en maîtrise, démontre sa capacité à gagner en patron. Rarement pris à défaut dans les ascensions et à l'aise en haute altitude, le Slovène est aujourd'hui une référence lorsque l'on parle de montagne.


Son plus bel exploit : Roglic assome la Vuelta aux Lacs de Covadonga


Véritable machine à gagner, Roglic n'avait pourtant jamais écrasé ses adversaires en montagne... jusqu'à cette somptueuse 17e étape de la Vuelta 2021.


Le Tour d'Espagne a déja débuté sa 3e semaine tandis que se profile la 17e étape, avec une arrivée au sommet aux Lacs de Covadonga. Elle s'annonce décisive dans la bataille du classement général, dominé provisoirement par le Norvégien Eiking. En difficulté et incapable de lutter avec Roglic jusqu'à présent, Egan Bernal tente le tout pour le tout : sous la pluie et à 61 kilomètres de l'arrivée, il lance une attaque dans la deuxième ascension du jour, immédiatement suivi par Roglic. Les deux coureurs vont se lancer dans un raid d'un autre temps ! Ils basculent au sommet et collaborent dans la vallée pour atteindre le pied de l'ascension finale avec 1min30 d'avance sur les poursuivants. Bien plus puissant, Roglic dépose finalement Bernal à 7,5 km du sommet et file vers non seulement une victoire de prestige mais aussi son plus bel exploit en montagne ! Il récupère le maillot de leader et scelle sa 3e victoire finale sur la Vuelta. Une étape épique pour un exploit sportif qui va marquer l'histoire de l'épreuve.


Roglic, entre efficacité et attentisme


Trouver un défaut au Slovène serait mesquin tant il a marqué de son empreinte les dernières saisons cyclistes. Pourtant, les critiques ont souvent fusé quant à son attentisme et sa prise de risque mesurée. "Cette défaite, ils l’ont bien cherchée", lançait Eddy Merckx suite à son échec sur le Tour 2020 et sa manière de courir à minima alors qu'il semblait une jambe au-dessus. "S'il veut me suivre jusque chez moi, je lui montrerai mes trophées", taquinait Nibali sur le Giro 2019 à propos de l'attentisme du Slovène.


Malgré tout Roglic ne peut pas être considéré comme un attentiste. Son style est efficace et ses victoires assez cliniques, mais Roglic n'a que rarement écrasé ses adversaires en montagne. Il lui manque sans doute de grandes envolées épiques, comme ont pu le réaliser les autres grands grimpeurs tels que Contador, Nibali ou Froome ainsi que du temps, car oui Roglic n'a que 9 GT dans les jambes. Cependant, un certains Pogacar risque de le contraindre à prendre d'avantages de risques pour triompher ? A lui de faire taire ses détracteurs et faire preuve de panache.... pour le grand plaisir des suiveurs.


Plus réputé par son punch terriblement efficace que ses envolées en haute montagne, ses changements de rythme capables d'asphyxier ses adversaires lui ouvrent les portes de notre Top 10 grimpeurs. Alors que sa carrière se poursuit et que son duel avec Pogacar présage de magnifiques joutes en montagne, ses futurs succès peuvent lui laisser espérer un meilleur classement dans notre Top 10.

764 vues

Posts similaires

Voir tout