Les favoris de la Vuelta 2022

En 2022, la Vuelta sera probablement le Grand Tour le plus relevé en terme de concurrence. De nombreux leaders seront de la partie pour rattraper certaines désillusions durant la saison. Zoom sur les principaux favoris.



Si Tadej Pogacar sera finalement absent tandis que Primoz Roglic est lui très incertain à cause de sa chute sur le Tour de France, les coureurs alignés au départ de cette Vuelta 2022 sont de grande qualité avec un grand nombre de candidats au niveau très homogène. De quoi espérer une belle bagarre et du suspense, surtout avec la fatigue de fin de saison.


Présentation de nos favoris.


Le tenant du titre, Primoz Roglic, serait logiquement le grand favori de la Vuelta 2022. Seulement voilà, le Slovène s'est fracturé les vertèbres durant le Tour de France qu'il a dû abandonner lors de la 12e étape. Si il a repris le chemin de l'entraînement, difficile de connaître son niveau au départ de cette Vuelta. Le leader de la Jumbo Visma a tendance a être très vite en forme et aura sans doute de la fraîcheur mais attention à la première semaine, qui pourrait lui coûter du temps si il lui en manque un peu.


En l'absence de Roglic, triple tenant du titre, et de Pogacar, Richard Carapaz s'avance comme le favori de l'épreuve. Deuxième du Giro, il était aussi 3e sur le Tour de France 2021 et Dauphin de Roglic sur la Vuelta 2020. En clair, le leader d'Ineos a fini sur le podium de ses trois derniers Grands Tours. Une régularité et une fiabilité qui font de lui le leader le plus fiable pour le classement général. 2e du Tour d’Italie, il est toujours dans le coup et aura l’occasion de prendre sa revanche face à Jai Hindley.



Déjà vainqueur de la Vuelta en 2018, Simon Yates attaque son deuxième GT de la saison après le Giro. Il a plutôt bien géré sa préparation et va arriver frais avec seulement 41 jours de courses. Un bon moyen d’éviter l’explosion en fin de Vuelta. Avec 9 victoires au compteur, il est aussi le favori le plus couronné en 2022 et sort de trois victoires en trois jours de course. Attention cependant à un mauvais jour ou une chute, qui l’ont souvent pénalisé dans le passé mais il est à coup sûr l’un des grands favoris.


Après un Tour décevant, le seul Grand Tour qu'il n'a pas terminé dans le top 5 depuis 2020, Enric Mas doit se rattraper. Alors qu'il sera, avec Alejandro Valverde, l'atout principal de l'équipe, il a aussi la lourde responsabilité d'assurer un podium pour éviter à son équipe la relégation. Avec la retraite de Valverde, il doit être l'assurance tout risque de la Movistar. Une pression qu’il a du mal à supporter mais la présence de Valverde pourrait le rassurer comme l’a expliqué Eusebio Unzué. Nous croyons beaucoup en ses chances de podium voire mieux. Chez lui, il peut le faire, même s’il ne faut pas forcément compter sur lui pour enflammer la course.


Le vainqueur inattendu du Giro 2021 s'avance naturellement comme l'un des principaux protagonistes de la Vuelta. Impressionnant sur les gros pourcentages en Italie, l'Australien devrait apprécier les routes espagnoles, si tant est qu'il soit dans la même forme. On ne l'a encore jamais vu jouer deux Grands Tours dans la même année. Son équipe, avec notamment Vlasov, Kelderman, Buchmann ou Higuita sera l'une des plus fortes au départ. Un atout de plus pour renverser la course, à la manière de la Jumbo sur le Tour de France.


Le prodige belge va se lancer dans son premier Grand Tour bien préparé, après un Giro 2021 attaqué sans aucun jour de course. Parmi les meilleurs rouleurs du monde, Remco a perdu du poids en milieu d'année et semble plus à l'aise quand la route s'élève. Est-ce que cela sera suffisant pour tenir sur la durée ? Si on ne peut pas le considérer comme le grand favori, il sera sans aucun doute un challenger XXL. On a hâte de voir comment il va se comporter. Le voir gagner ne serait pas une surprise non plus.


Sans Tadej Pogacar au départ, le Portugais prend naturellement le Leadership. 4e du Giro, Almeida est telle une sangsue. Il n'explose jamais et gère parfaitement ses ascensions. Si les gros pourcentages ne sont pas forcément adaptés à son style, ni la chaleur, Almeida sera quand même présent pour jouer le podium. On l'imagine mal cependant jouer la victoire. Prudence tout de même.


Enfin remonté sur le podium sur le Giro 2022, Landa s'avance en confiance sur la Vuelta. Sa 6e participation seulement sachant qu'il n'a pas fini la course depuis 2015. Il n'a d'ailleurs jamais fini dans les 10 premiers de son Tour national. Une anomalie qui doit être réparée dès cette année. A l'instar de Hindley, Landa disposera d'une équipe très forte pour l'épauler. Il partagera d'ailleurs le leadership avec Jack Haig, 4e l'an dernier et pourra bénéficier d'un équipier de luxe en la personne de Gino Mäder, 5e en 2021. Vous ajoutez à cette liste Wout Poels et Pello Bilbao et vous avez l'équipe la plus forte en montagne de cette Vuelta. A condition que l'équipe se soit remise en marche après les perquisitions et le Tour de France raté. A noter que Landa a déclaré forfait pour la Klasikoa San Sebastian à cause de problèmes à la jambe. Des problèmes qui ont perturbé sa préparation et qui se sont ressenti lors de sa reprise sur le Tour de Burgos. Grosse inquiétude sur la Vuelta qui nous met le doute sur ses capacités à jouer le général.



La dernière fois que Nairo a doublé Tour / Vuelta, c’était en 2019. Respectivement 8e et 4e, Nairoman avait su se montrer à la hauteur. En 2022, le Colombien renaît après deux saisons compliquées à cause des chutes. Sa 6e place sur le Tour de France laisse penser qu’un top 4 est jouable dès lors qu’il y aura moins de kilomètres de contre-la-montre. En montagne, peu de ses adversaires lui sont vraiment supérieurs. Il a donc une belle carte à jouer si la forme est là.


Séance de rattrapage pour Ben O'Connor, après un Tour de France raté, qu'il a finalement abandonné. Sa chute aura détruit ses chances et cette Vuelta est l'opportunité idéale de se rattraper. Son Tour de France 2021 nous laisse imaginer qu'il peut viser le Top 5, mais nous le voyons plutôt entre la 5e et 10e place. Il faudra d'ailleurs qu'il ait récupéré de ses blessures.


Blessé au poignet à cause d’une chute sur le Tour de France, Jack Haig n’a pas pu défendre ses chances de top 10. Mais finalement, c’est un peu le même scénario qu’en 2021, où il avait dû abandonner dès la 3e étape. Un abandon qui ne l’avait pas empêché de finir 4e de la Vuelta 2021. Pourquoi donc ne pas imaginer pareil scénario en 2022? D’autant qu’il était en jambe avec une 5e place sur le Dauphine. Si nous doutons qu’il puisse refaire un top 4, le voir dans les 10 est largement envisageable.


Le bonus :


A 42 ans, Bala se cesse de surprendre. Tel un Phoenix l’Espagnol renaît. Après un abandon sur le Tour de Catalogne, il termine deuxième de la Flèche un mois plus tard. Si son Giro a été difficile, on peut imaginer que sur ses terres, pour sa dernière Vuelta, il aura à cœur de marquer cette édition de son emprunte. Chaque jour sera une fête dans laquelle Bala espère briller. Une victoire d’étape est un objectif nécessaire et le voir dans le top 10 plus que plausible. L’absence de Pogacar et Roglic lui laisse de la marge pour jouer les bonifs, crucial sur la Vuelta. Alors pourquoi pas ? Top 10, top 5, podium, qui sait? Avec Valverde, on a appris à ne plus être surpris.



5 296 vues

Posts similaires

Voir tout