Des places d'honneur aux victoires prestigieuses : Mollema et Fuglsang, la transformation

Derniers lauréats du Tour de Lombardie, Bauke Mollema et Jakob Fuglsang vivent une fin de carrière glorieuse, en tant que chasseurs de Classiques. Le résultat d’un changement d’orientation plus que fructueux.

Après plusieurs décennies de cyclistes carnivores tels Jacques Anquetil ou Eddy Merckx, capables de gagner sur tous les styles de course, l’heure est, depuis la fin des années 1990, à la spécialisation : grimpeur, puncheur, rouleur ou sprinteur, il faut choisir. Rares sont ceux qui performent dans deux types de disciplines. Mais depuis quelques années, un phénomène bien singulier apparaît : le changement de spécialisation. Bradley Wiggins en est l’exemple le plus frappant : issu du cyclisme sur piste, ce rouleur grand et lourd s’est affiné, amaigri pour remporter, à la suite d’un immense travail sur son corps, le Tour de France 2012, devant de véritables grimpeurs, habituels membres du podium final de la Grande Boucle.


Si certains se sont aussi essayé à cette bascule, d’autres l’ont effectué dans le sens inverse : de coureurs de Grand Tour, ils ont épousé le rôle de chasseurs de Classiques et de courses prestigieuses. Parmi eux, deux ont connu des succès probants : Bauke Mollema et Jakob Fuglsang....


L'article complet dans notre magazine à télécharger ci-dessous :

Mag septembre2021
.pdf
Download PDF • 27.41MB

149 vues

Posts similaires

Voir tout