top of page

En quête de points UCI, Burgos-BH s'exporte vers l'Est en 2024

32e au classement UCI, la formation espagnole Burgos-BH a décidé de changer de stratégie afin de progresser et obtenir plus d'invitations en World Tour. Son recrutement, très orienté sur le circuit Asiatique / Océanie, a très clairement pour but de rentrer dans le top 25 UCI, mais cela reste trop faible pour viser une montée en World Tour. Décryptage.

Burgos BH s'internationalise en 2024

Histoire de la structure


La structure espagnole a été créée en 2006 sous le nom de Vina Magna-CROPU, au rang d'équipe continentale. Ce n'est qu'en 2008 que la province de Burgos a décidé d'investir dans le cyclisme et d'avoir sa propre formation. Cela fait donc 16 ans que Burgos est présente au sein du peloton et garde une forme de stabilité depuis 2014, avec la présence de BH à ses côtés. Ce n'est cependant qu'en 2018 que Burgos-BH obtient une licence Continental Pro, qui lui permet notamment d'être candidate à une invitation sur les Grand Tours, et particulièrement sur la Vuelta. D'ailleurs, dès 2018 elle participe à son Grand Tour national et ne quittera plus la liste des équipes invitées depuis. Elle est parvenue à remporter une victoire, sur le Tour d'Espagne 2019 grâce à son leader de l'époque, Angel Madrazo Ruiz.


La province de Burgos est propriétaire de l'équipe et s'allie avec BH (Beistegui Hermanos), un équipementier cycliste espagnol qui a la particularité de venir... du Pays Basque, et plus précisément de sa capitale Vitoria-Gasteiz, où est situé le siège de l'entreprise ainsi que son principal centre de production. Cependant, la province de Burgos - qui fait partie de la région de Castille-et-Léon - est frontalière avec la région du Pays Basque et sa province : Alava dont la capitale est Vitoria. C'est une forme d'association de proximité entre Burgos et BH, qui ont la même zone de rayonnement commercial et touristique. Un partenariat qui a du sens et qui dure depuis 10 ans maintenant.


Des résultats en progrès constants


Globalement, l'équipe n'a fait que progresser, jusqu'à atteindre cette fameuse victoire sur la Vuelta 2019. Si en 2023, cette victoire reste la plus belle de l'histoire de l'équipe, elle ne cesse tout de même de progresser au classement UCI. Pour l'illustrer, nous vous proposons ci-dessous le classement PCS (très proche du classement UCI), qui permet de remonter assez loin dans l'histoire de l'équipe et de voir l'évolution en termes de résultats.

classement uci Burgos BH

En 2023, l'équipe espagnole a réalisé la meilleure saison de son histoire. Celle-ci s'est aussi matérialisée en termes de victoires, avec 7 succès, soit le meilleur total depuis son accès en 2e division. Certes, les victoires sont toutes concentrées sur le circuit Europe, avec des courses .1 et .2 et pas des courses UCI Pro Series, mais Burgos BH souhaite vraiment se donner les moyens de progresser. Pour cela, elle a décidé d'élargir le spectre de son recrutement, et s'exporter vers l'autre bout du monde. A l'Est, bien plus à l'Est.


Un nouveau cycle chez Burgos BH en 2024, qui s'exporte vers l'Est


Comme il est difficile de recruter les meilleurs espagnols, puisque même Movistar en World Tour n'y arrive pas, la Burgos-BH a décidé de se tourner vers l'international, en allant chercher des coureurs aux nationalités "exotiques" et peu coûteuses qui pourraient leur permettre de remporter plusieurs victoires et rapporter de précieux points UCI. Une stratégie vraiment intéressante et très intelligente selon nous. Pour se faire, elle a ciblé trois régions précises du monde : Océanie, l'Asie et l'Est de l'Europe avec quatre coureurs :


- SAINBAYAR Jambaljamts (Mongolie 🇲🇳)

- GATE Aron (Nouvelle Zélande 🇳🇿)

- JACKSON George (Nouvelle Zélande 🇳🇿)

- BOÚGLAS Georgios (Grèce 🇬🇷)


Avec ces recrues, les Burgalais s'offrent le luxe de jouer sur plusieurs tableaux en espérant des invitations sur les circuits Asiatique, Océanique et d'Europe de l'Est mais aussi de briller sur les championnats nationaux moins concurrentiels mais tout aussi intéressants en termes de points UCI comme la Mongolie et la Nouvelle Zelande. Afin d'illustrer notre propos, ces chiffres valent plus que mille mots.


Burgos a inscrit 1369 points UCI en 2023 et son meilleur scoreur, Antonio Fagundez, 287 pts alors les quatre recrues à elles seules en ont inscrit 1509. Jambaliamts Sainbayar, le Mongolien, en a marqué 640, soit plus du double de Fagundez, en participant à des courses comme le Tour de Langkawi, le Tour de Thaïlande, les Jeux d'Asie ou encore ses championnats nationaux. Si l'on combine les 1509 aux points marqués par l'équipe Burgos en 2023, le total s'élèverait à plus de 2800 pts soit un gain de 7 places pour se placer en 25e position, devant la formation Tudor Pro Cycling.


La Burgos BH a donc été très intelligente dans son recrutement et devrait en plus permettre à ses recrues de progresser dans une structure avec un peu plus de moyens qu'une équipe continental.




555 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comentários


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page