top of page

Ben Healy, prêt à écrire son livre

A 22 ans, Ben Healy explose littéralement au yeux du public. Brillant 2e de l'Amstel Gold Race 2023, il s'avance comme un futur vainqueur des Ardennaises et un coureur hyper offensif, comme on aime.

Au départ de l'Amstel Gold Race 2023, Ben Healy avait gagné sa place parmi les outsiders, grâce notamment à un dernier mois de compétition de haute volée. Pourtant, en début de saison, peu connaissait son potentiel.


L'éclosion de Ben Healy


Plutôt discret en début de saison, Healy répond présent sur la Semaine Coppi et Bartali, qui met régulièrement en avant de jeunes talents comme ce fut le cas avec Hirschi, Vingegaard ou Almeida ces dernières années. Vainqueur à Forli, il décroche sa première victoire en carrière, en réglant au sprint un petit groupe. Troisième du contre-la-montre final, il s'assure un podium au général et lance sa saison. Dès le lendemain, il impressionne sur le GP Industria, avec une attaque dévastatrice dans les pentes les plus fortes pour s'imposer en solitaire. La concurrence restait cependant mineure et la Flèche Brabançonne allait donc être un premier vrai test pour connaître son niveau réel.


Inépuisable, il attaque à tout va. Traité même de "sans cerveau" sur les réseaux sociaux, en cassant la bonne entente du groupe à l'avant, il finit par se faire rattraper quelques kilomètres plus loin. Seulement battu par un grand Damien Godon, le coureur d'EF Education-EasyPost confirme cependant les promesses entrevues quelques jours avant.


C'est donc logiquement qu'il est cité parmi les outsiders de l'Amstel Gold Race. Mais il brille bien plus qu'imaginé puisqu'il termine finalement 2e, en étant l'un des plus fort à la pédale. Il se paie même le luxe de lâcher Tom Pidcock ! Un premier podium mais, surtout, un rendez-vous pris pour l'avenir sur les Ardennaises.


Le livre d'Healy

Healy est doucement en train d'écrire son histoire, un livre qui devrait être riche en victoires tant il a impressionné son monde à 22 ans. Mais l'Irlandais ne sort pas de nulle part. Vainqueur d'étape à deux reprises sur deux éditions différentes du Tour de l'Avenir, il a aussi régalé sur le Baby Giro, lors des arrivées pour puncheurs. Sa victoire en solitaire sur la dernière étape du Ronde de l'Isard 2020 a aussi été l'un des moments forts de sa jeune carrière, en s'imposant avec 1 min 45 d'avance sur ses adversaires. Des performances qui ont facilement convaincu EF Education-EasyPost, adepte en plus des nationalités inhabituelles.


Un avenir radieux


On mise très clairement sur les Ardennaises dans le futur pour Ben Healy. Mais pas que. Le principal concerné a avoué qu'il aimerait bien jouer les classements généraux : "Je suis quand même impatient de me tester sur une course par étapes". Même s'il reconnaît également qu'il est plus "un chasseur d'étape" sur le papier. Son profil ferait de lui un redoutable chasseur c'est certains, à commencer par le Giro 2023 ?



Capable de bien rouler, il a beaucoup de flèches à son arc. Finalement, comme la plupart des coureurs de la nouvelle génération, hyper polyvalente. Mais c'est sans aucun doute sur les courses d'un jour qu'Healy écrira les plus belles pages de son livre.


MAJ : Healy remporte la 8e étape du Giro 2023, confirmant son potentiel de chasseur d'étapes.



1 345 vues0 commentaire

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page