top of page

Sören Waerenskjold, l'envol en 2023 ?

A 22 ans, Soren Wærenskjold débute sa deuxième saison chez les professionnels. Le coureur d'Uno-X Pro Cycling est un véritable buldozer, taillé pour les sprints et les classiques. Portrait d'un des grands talents du cyclisme mondial.

Néo pro en 2022, Soren Waerenskjold faisait déjà partie des jeunes à suivre avant son titre de champion du monde Espoir, en fin de saison dernière. Discret chez les pros, patron chez les Espoirs, le buldozer norvégien doit franchir un cap en 2023 et son début de saison semble dessiner les contours d'une saison prometteuse.


Saudi Tour, le tremplin


Pour sa première course de l'année, Waerenskjold a impressionné en remportant la première victoire de sa carrière chez les pros. Attendu d'abord sur les chronos, c'est bien au sprint que le coureur d'Uno-X Pro Cycling a levé les bras. Il devance d'ailleurs Jonathan Milan, révélation de la fin de saison 2022 et Dylan Groenewegen, l'un des meilleurs sprinteurs du monde qui a cette fois lancé son sprint bien trop tôt.


Ce succès lui permet de lancer sa saison 2023 de la plus belle des manières. Il n'aura pas à tergiverser à l'idée d'obtenir sa 1ère victoire et fait le plein de confiance avant d'attaquer les classiques flandriennes du type Gent-Wevelgem, où il sera naturellement attendu.


Déjà patron chez les Espoirs


Déjà intéressant chez les juniors, Waerenskjold trustait les podiums, que ce soit sur les chronos ou les épreuves en ligne. A l'époque il faisait aussi la différence lors des sprints, chose qu'il a montré par la suite au profit de ses qualités de rouleur. En effet, nous l'avons dit, le Norvégien est champion du monde espoir en titre mais a aussi remporté le prologue du Tour de l'Avenir 2021. Une performance sur une course qui trompe rarement. Mais excepté les chronos et une victoire sur le Tour de l'Avenir, son année 2021 ne fut pas aussi bonne qu'espérée sur les épreuves en ligne. Assez loin de ce qu'il avait montré chez les juniors.


Son passage chez les pros en 2022 chez Uno-X reste cependant une évidence mais il ne parvient pas vraiment à exploser, à l'inverse d'un Arnaud De Lie. Pourtant, Waerenskjold est un véritable buldozer, extrêmement puissant sur le plat. Sa 7e place sur la Bredene Classic est un peu l'arbre qui cache la forêt jusqu'au Tour de l'Avenir 2022 où il retrouve des couleurs. Un résultat assez logique cependant pour un coureur qui court toute l'année chez les pros (mais c'est un autre débat). Il n'empêche que cette victoire au sprint, une première en 1 an, déjà sur le Tour de l'Avenir, va véritablement le relancer. Sa fin de saison est excellente avec en plus une 3e place sur course en ligne U23 des mondiaux. Tout était en ordre de marche pour qu'il puisse démarrer 2023 sur les chapeaux de roue.


Profil et attentes : du Pedersen dans le style


Vouloir cibler le profil d'un jeune coureur est toujours difficile tant ils peuvent évoluer mais les caractéristiques de Soren Waerenskjold sont assez claires. Surpuissant, capable de développer un énorme braquet comme sur la 3e étape du Saudi Tour, il est clairement un sprinteur / rouleur. Des qualités qui ressemblent à celle de Bissegger à ses débuts à la différence que le Suisse semble avoir mis le sprint de côté. Le seul sprinteur / rouleur qui nous vient donc à l'esprit est Mads Pedersen voir Wout Van Aert (toutes proportions gardées). Evidemment, le jeune coureur d'Uno-X est loin de son niveau et passe beaucoup moins bien les bosses, mais cela permet de se faire une idée. Avec de telles qualités, il sera évidemment attendu sur les contre-la-montre ainsi que sur les sprints des classiques flandriennes mais aussi sur le Tour de France, s'il a l'occasion d'y participer.


Nos attentes sont donc assez claires, remporter des courses comme le mondial CLM mais aussi des courses comme Gent-Wevelgem, Brugge De Panne, Kuurne-Bruxelles-Kuurne ou encore Paris-Roubaix, qui sait. Et des victoires d'étape sur les Grands Tours, au sprint ou sur les contre-la-montre plat. En tous cas, Jens Haugeland en est persuadé, il tient un gros potentiel :"Soren Waerenskjold est un formidable rouleur mais il est aussi très rapide au sprint, ce sera une de nos cartes sur ce type d'arrivée. C'est un grand talent". Ce dernier n'aura pas mis longtemps à lui donner raison.

469 vues0 commentaire

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page