• Titouan Lallemand

Maillot vert : Explications et pronostics pour le Tour 2021

Le maillot vert, représentant le classement par points, est destiné à un sprinteur mais pas forcément au plus rapide. L'appeler maillot de meilleur sprinteur est donc souvent erroné. Mais alors, à qui est donc destiné ce maillot distinctif et qui le ramènera à Paris sur le Tour de France 2021?

Sagan en Blanc, en lutte avec Greipel et Cavendish

Avant l'ère Sagan, le maillot du classement par points était régulièrement porté par le meilleur sprinteur du Tour. Mark Cavendish, vainqueur en 2011, en était le meilleur exemple jusqu'à ce que le Slovaque arrive et ne terrasse la concurrence. Très bon sprinteur, il n'est cependant pas le meilleur, même si il a remporté plusieurs sprints massifs (moins ces dernières années).


Point d'histoire : le maillot vert est apparu en tant que maillot distinctif d'un classement annexe en 1953.

Les candidats au maillot vert 2021 :


Il existe deux types de profils : les sprinteurs polyvalents, capables de prendre des points partout, et les purs sprinteurs. Ces dernières années, c'est la première catégorie qui domine. Cette catégorie pourrait se résumer à un seul homme, Peter Sagan, si celui-ci n'avait pas été expulsé du Tour 2017. Mais son expulsion a couronné un coureur qui lui est très similaire : Michael Matthews. L'an dernier, Sam Bennett a réussi à stopper l'hégémonie du Slovaque. Qu'en sera-t-il cette année ?


Car justement, cette année nous avons un sacré plateau de sprinteurs, dont des sprinteurs complets très riches. En plus de Sagan et Matthews, il faudra évidemment compter sur Van der Poel et Van Aert ou encore Colbrelli, Garcia Cortina et Aranburu. Naturellement, tous les regards, y compris le notre, seront tournés vers Van der Poel. Mais aura-t-il la possibilité de jouer sa carte à chaque fois avec Merlier dans ses rangs ?



Les sprinteurs polyvalents : Peter Sagan, Wout Van Aert, Mathieu Van Der Poel, Sonny Colbreli, Ivan Garcia Cortina, Jasper Stuyven, Alex Aranburu, Christophe Laporte, Davide Ballerini


Les purs sprinteurs sont nombreux mais n'ont pas la même réussite du classement par points. La première raison est qu'actuellement, aucun sprinteur ne domine assez pour faire la différence, comme c'était le cas pour Cavendish en 2011 avec 5 victoires d'étapes. Il existe plusieurs sprinteurs d'un niveau très proche, ce qui entraîne le partage des points. La seconde raison est qu'ils abandonnent vite le classement et la lutte lors des sprints intermédiaires, après avoir laissé passer des points lorsque le profil était vallonné, pour se consacrer aux victoires d'étapes. Il est donc difficile de voir un pur sprinteur ramener le maillot vert à Paris, mais pas impossible. La preuve, Sam Bennett l'an dernier.


Les purs sprinteurs : Caleb Ewan, Mark Cavendish, Arnaud Démare, Tim Merlier, Alexander Kristoff, Cees Bol, Hugo Hofstetter, Bryan Coquard, Rudy Barbier

Le record du nombre de victoires au classement par points est détenu par Sagan : 7 fois.

Le profil du vainqueur en 2021 :


Etre capable de prendre des points chaque jour, aux sprints intermédiaires en plaine ou en montagne, est quasiment une obligation, chose que parvient à faire Peter Sagan à la perfection. Le triple champion du monde est logiquement l'un des favoris, surtout qu'il a remporté le classement par points du Giro. Régulièrement dans le top 5 des étapes de plaine, il est aussi capable de bien franchir les courtes côtes, pentues, ce qui lui permet de gagner et marquer de gros points là où les sprinteurs les plus rapides n'en marquent pas. Mais il devra faire face à une grosse concurrence aussi sur les arrivées vallonnées. Ces derniers pourraient donc se tirer dans les pattes sachant qu'il y a moins de points à se partager sur les étapes vallonnées. De ce fait, un Arnaud Démare efficace sur les étapes de plaine peut prendre un avantage. Caleb Ewan est lui le plus rapide sur le papier mais l'on ignore si celui-ci ira au bout, au vu de son objectif de victoires sur les 3 GT.


D'autres part, Mathieu Van Der Poel devra lui partager les sprints avec Tim Merlier et Jasper Philipsen. Le Néerlandais devra-t-il être le poisson pilote du Belge ou aura-t-il sa chance chaque jour ? Si c'est le cas, c'est notre grand favori.

Quant à Van Aert, il a annoncé qu'il aurait du mal à être en forme cette année. En cause, son opération de l'appendicite. Il a malgré cela remporté le titre de champion de Belgique. Attention. La clé cette année sera donc, en plus de la régularité, la domination, que ce soit au sprint ou sur les arrivées vallonnées.


Qui décrochera le vert?



Etes-vous d'accord avec nous ? N'hésitez pas à venir en parler en commentaire ou sur Twitter @VéloFuté.

512 vues

Posts similaires

Voir tout