• Titouan Lallemand

Maillot vert : Explications et pronostics pour le Tour 2021

Le maillot vert, représentant le classement par points, est destiné à un sprinteur mais pas forcément au plus rapide. L'appeler maillot de meilleur sprinteur est donc souvent erroné. Mais alors, à qui est donc destiné ce maillot distinctif et qui le ramènera à Paris sur le Tour de France 2021?

Sagan en Blanc, en lutte avec Greipel et Cavendish

Avant l'ère Sagan, le maillot du classement par points était régulièrement porté par le meilleur sprinteur du Tour. Mark Cavendish, vainqueur en 2011, en était le meilleur exemple jusqu'à ce que le Slovaque arrive et ne terrasse la concurrence. Très bon sprinteur, il n'est cependant pas le meilleur, même si il a remporté plusieurs sprints massifs (moins ces dernières années).


Point d'histoire : le maillot vert est apparu en tant que maillot distinctif d'un classement annexe en 1953.

Les candidats au maillot vert 2021 :


Il existe deux types de profils : les sprinteurs polyvalents, capables de prendre des points partout, et les purs sprinteurs. Ces dernières années, c'est la première catégorie qui domine. Cette catégorie pourrait se résumer à un seul homme, Peter Sagan, si celui-ci n'avait pas été expulsé du Tour 2017. Mais son expulsion a couronné un coureur qui lui est très similaire : Michael Matthews. L'an dernier, Sam Bennett a réussi à stopper l'hégémonie du Slovaque. Qu'en sera-t-il cette année ?


Car justement, cette année nous avons un sacré plateau de sprinteurs, dont des sprinteurs complets très riches. En plus de Sagan et Matthews, il faudra évidemment compter sur Van der Poel et Van Aert ou encore Colbrelli, Garcia Cortina et Aranburu. Naturellement, tous les regards, y compris le notre, seront tournés vers Van der Poel. Mais aura-t-il la possibilité de jouer sa carte à chaque fois avec Merlier dans ses rangs ?



Les sprinteurs polyvalents : Peter Sagan, Wout Van Aert, Mathieu Van Der Poel, Sonny Colbreli, Ivan Garcia Cortina, Jasper Stuyven, Alex Aranburu, Christophe Laporte, Davide Ballerini


Les purs sprinteurs sont nombreux mais n'ont pas la même réussite du classement par points. La première raison est qu'actuellement, aucun sprinteur ne domine assez pour faire la différence, comme c'était le cas pour Cavendish en 2011 avec 5 victoires d'étapes. Il existe plusieurs sprinteurs d'un niveau très proche, ce qui entraîne le partage des points. La seconde raison est qu'ils abandonnent vite le classement et la lutte lors des sprints intermédiaires, après avoir laissé passer des points lorsque le profil était vallonné, pour se consacrer aux victoires d'étapes. Il est donc difficile de voir un pur sprinteur ramener le maillot vert à Paris, mais pas impossible. La preuve, Sam Bennett l'an dernier.


Les purs sprinteurs : Caleb Ewan, Mark Cavendish, Arnaud Démare, Tim Merlier, Alexander Kristoff, Cees Bol, Hugo Hofstetter, Bryan Coquard, Rudy Barbier

Le record du nombre de victoires au classement par points est détenu par Sagan : 7 fois.