top of page

Les 10 favoris de la Vuelta 2023

Le dernier Grand Tour de la saison approche à grand pas. Nous vous proposons donc nos 10 favoris de La Vuelta 2023, qui partira de Barcelone le 26 aout.

les 10 favoris de la Vuelta 2023

La qualité de la startlist de la Vuelta 2023 est impressionnante. Outre Remco Evenepoel ou Primoz Roglic, le vainqueur du Tour de France, Jonas Vingegaard, doublera pour la première fois deux GT dans la saison. Voici nos 10 favoris. Attention, ce sont nos 10 favoris théoriques, mais évidemment qu'entre les chutes et autres, il y aura des surprises.


10 - Geraint Thomas - Ineos Grenadier


Depuis 1 an et demi, Thomas s'est remis en ordre de marche. Sur le podium des deux derniers GT auxquels il a participé, le Britannique attaque la Vuelta avec ambition. Une course à laquelle, en plus de 15 ans de carrière, il n'a quasiment jamais participé (1 fois). Malgré son niveau retrouvé, c'est cet argument qui nous fait douter. La Vuelta est un GT très spécial, dans lequel le punch est un atout très important, bien plus que sur le Tour de France par exemple. L'autre inconnue sera sa capacité à enchainer deux GTs, ce qu'il n'a pas encore fait, à 37 ans. Si Thomas est redevenu une valeur sure, difficile pour nous de l'imaginer à nouveau sur le podium, surtout au vu de la concurrence au départ.


9 - Mikel Landa - Bahrain Victorious


Encore Landa dans le top 10 ? Oui bien sur. Un parcours montagneux et un Landa qui monte en puissance suite à son Tour de France raté à cause d'une préparation perturbée par une maladie. Ce Tour lui a permis de prendre du rythme pour la Vuelta et sa se voit. Il était bien plus à l'aise sur la Classica San Sebastian, en revenant sur Felix Gall en fin de course avant que cela ne se regroupe derrière. On pense donc qu'il sera à 100% sur son GT national, une course sur laquelle il n'a jamais brillé. Il serait temps de changer les choses.


8 - Thymen Arensman - Ineos Grenadiers


Si la logique voudrait que le leader sur le papier, Geraint Thomas, soit le coureur le mieux classé d'Ineos, on sait que la Vuelta est souvent gage de surprises. Notre regard se tourne donc vers Arensman. Après un début de saison compliqué, avec des difficultés à assumer son nouveau statut et sa nouvelle équipe, Arensmann a été impressionnant sur le Giro d'Italia. Sa belle place au général, alors qu'il était équipier était une vraie confirmation suite à sa 6e position sur La Vuelta 2022. De retour sur le GT espagnol, on le voit bien piquer le leadership à Thomas.


7 - Alexander Vlasov - Bora hansgrohe


Lui aussi a connu mauvaise fortune sur le Giro. C'est Kämna qui a dû prendre le relais. Pour la Vuelta, le coureur de la Bora sera bien le leader absolu, d'autant qu'il s'avance frais et en pleine forme vu sa superble Klasikoa San Sebastian, durant laquelle il a été capable d'accompagner Evenepoel et Bilbao. 3e de la course, il s'avance sur le dernier GT de la saison en pleine confiance et aura une belle équipe autour de lui avec Kämna et Higuita. Son finish peut lui permettre aussi de prendre des bonifications même si, dans le domaine, il aura une très forte concurrence.


6- Joao Almeida - UAE Team Emirates


2e du Tirreno 2023, 3e du Tour de Catalogne 2023 et 3e du Giro, Almeida est en train d'effectuer une magnifique saison. Systématiquement sur le podium en WT, le Portugais confirme année après année ses capacités de coureur par étapes. Le voir 7e dans la hiérarchie pourrait être difficile à accepter pour certains mais la startlist est tellement riche qu'on ne peut pas le mettre plus haut à la pédale. Evidemment, si abandon devant ou méforme, Almeida peut très bien finir encore sur le podium. C'est un coureur d'une fiabilité extrême qui ne déçoit que très rarement. Mais c'est aussi un coureur qui surprend peu et qui reste dans ce que l'on attend de lui. Nous attendons donc qu'il soit entre la 4e et 8e place sur cette Vuelta.


5 - Jonas Vingegaard - Jumbo Visma


Comment ne pas mettre Vingegaard numéro un ? Lui qui a écrasé le Tour de France 2023 ? C'est avant tout à cause de sa préparation. Le Danois a tout misé sur le Tour de France, qu'il a très bien fini. Il a donc décidé de rajouter la Vuelta à son programme mais cela sera la première fois qu'il double les GT dans une même saison. Par ailleurs, il n'a encore jamais connu de pic de forme à ce moment de la saison. Le corps n'y est pas forcément habitué et peut réagir différemment, parole d'entraineur. Il ne sera donc peut-être pas à 100% de ses moyens. C'est du moins ce que l'on imagine mais rien ne nous l'assure évidemment. Si Vingegaard est au même niveau que sur le Tour, il n'y aura pas de combat. S'il est un peu en-dessous, cela peut offrir une Vuelta passionnante. On vote pour cette deuxième possibilité.


4 - Enric Mas - Movistar Team


Depuis deux ans, la chance fuit autant Enric Mas sur le Tour qu'elle lui réussit sur la Vuelta. Deux abandons sur les deux derniers Tour de France et deux podiums sur les deux dernières Vuelta. Le dernier en date, en 2022, juste derrière Evenepoel fut extrêmement convaincant. Meilleur grimpeur de ce Tour d'Espagne, le leader de la Movistar a effectué un début de saison prometteur par la suite, rivalisant avec Pogacar, avant de subir à nouveau la malchance enchainant chute et maladie jusqu'à son abandon sur le Tour avec sa fracture de la clavicule. De retour sur le vélo fin juillet, Mas n'a pas connu la meilleure préparation possible mais sera frais, plus que ses adversaires, excepté Ayuso peut-être. Par ailleurs, il a toujours su être en forme en août, sur son Tour national et il n'a pas de raison de penser que cela ne sera pas le cas cette année. Il sera dans le coup et jouera le podium... L'an dernier, on pensait même qu'il pouvait gagner la Vuelta 2023. Aujourd'hui, on sera un peu plus prudent.


3 - Juan Ayuso - UAE Emirates


Avec Pogacar ou Evenepoel qui cartonnent, beaucoup ont tendance à oublier un autre crack, Juan Ayuso. Du haut de ses 20 ans seulement, l'Espagnol est déjà monté sur le podium de la Vuelta 2022. Le plus jeune coureur de l'histoire à réussir pareille performance sur un GT, devant Pogacar. S'il a raté le début de saison à cause d'une blessure, son retour sur le Tour de Romandie fut prometteur. Sa victoire sur le chrono était une demi-surprise qui confirme cependant qu'en plus d'être un grand grimpeur, Ayuso est aussi un formidable rouleur. Une performance qu'il a d'ailleurs rééditée sur le Tour de Suisse, en remportant le chrono final ainsi que l'étape reine. Deux chronos, deux victoires. Il n'a cependant pas remporté le classement général, la faute à un jour sans. C'est d'ailleurs encore sa faiblesse. Le leader d'UAE semble avoir des jours de moins bien. Il devra donc gérer au mieux ces moments de faiblesses s'il espère remporter la Vuelta. Sur le papier, il est 4-5e dans la hiérarchie mais certains au sein de l'équipe VF miseraient bien sur sa victoire ! Rien ne paraît assez fou pour Juan Ayuso. On ne lui fixe aucune limite.


2 - Remco Evenepoel - Soudal Quick Step


Vainqueur en 2022, Remco Evenepoel s'avançait sur le Giro comme favori. Le Covid en a décidé autrement et Remco a été contraint de se fixer un nouvel objectif après les mondiaux, La Vuelta. Sa victoire de l'an dernier a convaincu les méfiants concernant sa capacité à gagner un GT. Mais le parcours de 2023 est encore plus montagneux et ne propose qu'un seul chrono individuel, de 25 km. Le col du Tourmalet sera notamment son plus grand challenge et sur ce genre d'étape, Mas, Vingegaard ou encore Ayuso sont pour nous plus fort. En bref, Evenepoel est évidemment l'un des favoris de cette Vuelta mais nous ne le voyons pas gagner cette année, d'autant qu'il sera moins bien préparé qu'en 2022 où il avait tout misé sur le GT espagnol.


1 - Primoz Roglic - Jumbo Visma


Vainqueur du Giro cette année, suite à un exceptionnel contre-la-montre, remporté haut la main malgré un déraillement : voilà Roglic en lice pour une 4e victoire sur la Vuelta. Si le Slovène n'a pas été dominateur en Italie, il a été très régulier et va retrouver La Vuelta, son GT préféré, en pleine confiance. Comme chaque année, il pourra faire la chasse aux bonifications. Il pourra compter sur une équipe incroyable, avec notamment Jonas Vingegaard. Sur le papier, le Danois est peut-être le leader naturel mais va t-il réussir à programmer un 2e pic de forme aussi efficace que sur le Tour de France ? Pas certain. Roglic lui, a préparé sa course à merveilleuse. Peu de jours de course, énormément de fraicheur, une recette qui réussit souvent au coureur de la Jumbo Visma. Favori numéro un pour nous.


++++ Roglic, Evenepoel


+++ Vingegaard, Ayuso, Mas


++ Almeida, Vlasov, Thomas, Landa


+ Uitjdebroecks, Ciccone, Carthy, Kamna, Dunbar, Bardet, Martinez, Vine, Bernal, Poole, Caruso

19 957 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page