top of page

Le Grand Test de Pro Cycling Manager 2024 : Vaut-il le coup ?

Nous avons pu nous procurer le jeu un peu en avance afin de vous proposer le Grand Test de Pro Cycling Manager 2024. Alors qu'on attendait cette année un changement de moteur graphique, il n'en est finalement rien. Si c'est plus problématique sur le jeu Tour de France, on aurait quand même espéré une mise à jour de ce moteur graphique vieillissant. Alors, que vaut cette nouvelle version de PCM 2024 ?

Le Grand Test de Pro Cycling Manager 2024 : Vaut-il le coup ?

Comme chaque année, Pro Cycling Manager est de retour pour sa version 2024. Une version avec plusieurs petits ajustements et une modification importante de la partie Sponsoring et Objectif en mode carrière.

Découverte des nouveautés de Pro Cycling Manager 2024 :


Voici les nouveautés de Pro Cycling Manager 2024 promises par les développeurs, on vous donne notre avis.


  1. Un système de sponsors retravaillé et réaliste / Une nouvelle manière de gérer ses objectifs 

Effectivement, la partie sponsor a été retravaillé ! Vous avez la possibilité d'ajouter vous-même des objectifs et de fixer le niveau des attentes par courses. Plus les attentes sont élevées, plus cela vous rapportera de points. Exemple : Top 10 = 2 pts mais remporter 3 étapes = 4 pts. Ces points vous permettrons de renégocier à la hausse ou non votre sponsor. A noter qu'il y a une plus grande diversité d'objectifs avec notamment la "visibilité".

A noter qu'une autre partie du côté des sponsors a été rajoutée, celle de la recherche d'un nouveau sponsor et donc de la prospection qui devient disponible en cours de saison. L'objectif étant d'affiner votre recherche de sponsor et de trouver un partenaire qui a les mêmes objectifs que vous.


2. Le parcours officiel du Tour de France 2024 :

Ça, c'est la base.


3. Une immersion accrue avec l’implémentation d’un assistant guidant les phases interactives

Honnêtement, on ne l'utilise pas du tout. C'est un ajout qui plaira peut-être à certains.

4. Refonte de la page de Recherche et de l’onglet Effectif

L'onglet effectif est en effet plus intéressant avec une centralisation des informations et l'ajout notamment des objectifs des coureurs. Un détail de choix.

5. Une interface d’informations revue et un nouveau volet « Directeur Sportif »

Voilà une amélioration intéressante. A la manière de Football Manager, vous avez maintenant la possibilité d'échanger en tant que Directeur Sportif sur l'orientation et la répartition des investissements. Bon a priori, pas de refus, vous aurez ce que vous voulez et ce n'est pas vraiment un échange, c'est surtout une mise en scène pour choisir le budget alloué au matériel et à quels coureurs. Mais c'est très intéressant puisque cela vous permet finalement de développer l'équipe dans le sens que vous souhaitez en favorisant un type de coureur.

6. Une prise en compte des chemins de terre dans le comportement de l’IA

Alors ça c'était une des grosses nouveautés niveau gameplay et honnêtement on ne l'a pas trop ressenti sur la fameuse étape de Troyes sur le Tour de France 2024. Peloton passif dans le passage clé, la côte en chemin empierré. On n'a pas trop vu de mouvement de vibration de la caméra mais par contre on ressent quand même une manière de courir différente. Effectivement, les coureurs attendent les chemins pour attaquer, comme sur les courses pavés. Maintenant, l'IA a attaque à 15km de l'arrivée, dans l'avant dernier secteur. Il y a fort à parier que ça se décantera de bien plus loin in real life.



Gameplay : Y a t-il une évolution?

Pour nous, la chose plus importante dans le gameplay, c'est l'écrémage. Un jeu PCM avec un mauvais écrémage est un mauvais jeu. De ce point de vue là, on est un peu inquiet. On précise qu'on a surtout couru en mode "course simple" avec toutes les formes à 100%, ce qui peut changer la donne. Mais globalement, on avait beau faire rouler toute l'équipe UAE à bloc avec Wellens - Soler - Sivakov - Yates et Almeida, il restait 30 coureurs à 9km du sommet. Et ça, c'est très décevant. Et une fois qu'on arrêtait de rouler, plus personne ne prenait le relais, alors qu'Ineos avait 5 coureurs par exemple.

A quand deux styles de coureurs ? Si on avait encore comme PCM 2006 une barre rouge divisée en trois, on pourrait imaginer des coureurs qui se mettent en effort curseur lorsqu'ils n'ont plus qu'une barre rouge en mode Almeida et des gars qui vont jusqu'au bout avant d'exploser comme O'Connor. Des coureurs qui se relèvent pour garder de l'énergie pour les autres étapes ? Ca ne paraît pas si compliqué.


Il est tout à fait possible qu'un patch vienne rectifier la donne dès le jour J mais c'est à surveiller.


A noter que sur les courses pavées, c'est toujours aussi palpitant, tout comme sur Liège-Bastogne-Liège, même si l'on a trouvé l'IA un peu passive notamment du côté de Pogacar et Evenepoel.


Côté échappée, la bonne nouvelle c'est que les leaders entre la 8e et 15e place n'hésitent pas à prendre l'échappée matinale dans les dernières étapes. Cela offre un côté très réaliste et satisfaisant. Une vraie lutte pour le top 10 qui va stimuler ceux qui ne courent pas avec les Pogacar and co.

Le mode Pro Cyclist :

Rien à signaler de ce côté... Le mode n'a pas changé.


Toujours pas de nouveau moteur graphique :


Plus de 10 ans qu'on attend un nouveau moteur graphique et toujours rien. Pourtant, l'an dernier, ce nouveau moteur semblait être sur la table pour 2024. On comprenait alors que la version 2023 était peut-être une version d'attente pour un grand pas en 2024. Le visionnage du premier trailer fut donc une énorme déception, d'autant plus qu'il était vraiment catastrophique !


Nous voilà donc avec les mêmes graphismes, les mêmes animations, la même gestuelle des coureurs, les mêmes paysages, encore et toujours depuis 10 ans... Et là, on en a marre et on pousse un petit coup de gueule. Si c'est moins important pour PCM, qui doit offrir beaucoup plus grâce à son mode carrière, c'est surtout un drame de notre point de vue sur le Jeu Tour de France sur console. Et pourtant, on n’est pas très difficile. Un nouveau moteur avec des couleurs plus vives, des variétés d'arbres et surtout des animations d'attaque ou autres pour les coureurs. Sans que ce soit de la 4K, on peut faire un jeu beaucoup plus beau, même un peu cartoon et très sympa.


Conclusion :

Evidemment, en tant que passionné de cyclisme, nous allons prendre du plaisir dans le temps à jouer à ce Pro Cycling Manager 2024 mais on a tellement la sensation que les développeurs sont sur plusieurs jeux à la fois durant l'année et ne travaillent sur PCM que pendant 3 mois, que cela en devient terriblement frustrant. Trop peu d'améliorations, pas toujours très fonctionnelles, c'est dommage tant le jeu a du potentiel. Et parler du parcours du Tour de France 2024 comme une nouveauté, c'est presque une mauvaise blague... Quand on compare à Football Manager, ça fait mal.

En bref, on espère vraiment une prise de conscience, pour enfin avoir un jeu que les fans de cyclisme méritent. Surtout qu'il y a du monde pour proposer des idées d'amélioration, il suffirait d'écouter les joueurs.


Les +

  • La gestion des sponsors et des objectifs, sympa et apporte un gros + en carrière

  • Les leaders actifs en début d'étape

  • Le volet DS intéressant, même si l'on a peur de l'évolution dans le temps

  • Les classiques plaisantes à jouer


Les -

  • L'ajout de l'assistant en course, tellement inutile. Y a tellement d'autres urgences

  • L'écrémage mauvais, à confirmer en carrière avec les formes des coureurs

  • Toujours le même moteur graphique

  • Pro Cyclist qui n'évolue pas


La note : 12/20





2 703 vues0 commentaire

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page