Découverte du Petit Ballon : Raidars à la vosgienne

Le Petit-Ballon, emprunté par les coureuses du Tour de France 2022 féminin, et qui sera au programme du Tour 2023, s’est rappelé aux bons souvenirs des cyclistes l’ayant déjà gravit. Ce col laisse en effet un souvenir vivace dans les cuisses et la mémoire de ceux qui ont osé s’y frotter. Partons en Alsace le décrypter.

Situé entre les vallées de Munster et de la Lauch, le Kahlenwasen, son nom dans le dialecte alsacien, est accessible aux cyclistes par 3 versants principaux figurant parmi les montées les plus difficiles du massif vosgien. N’étant pas un axe routier essentiel (les trois vallées communiquent entre elles par les fonds de vallée de manière beaucoup plus rapide) la route du Petit-Ballon possède l’énorme avantage de n’être fréquenté que par les véhicules des randonneurs et les cyclistes. Au-delà du simple challenge sportif, ce col permet donc de profiter pleinement de superbes points de vue sur la plaine d’Alsace et les crêtes vosgiennes en toute quiétude et ce même en pleine saison touristique.

Le col du Petit-Ballon, situé lui à 1165 mètres (le sommet du Petit-Ballon culmine lui à 1272 mètres), est situé au centre de la chaîne des Vosges. Il domine les vallées de Munster, Sondernach et de Wasserbourg. Les routes menant au sommet du col sont d’ailleurs assez étroites et parfois en mauvais état, ajoutant, s’il en fallait, une difficulté supplémentaire.


Depuis Munster - 11,2km à 7% - Indice 292


Le Petit-Ballon par Munster peut être entamé par deux routes. En passant par le quartier du Leymel et Hochstaden, vous êtes directement dans l’ambiance. Une minuscule route en mauvais état serpente entre plusieurs fermes typiquement alsaciennes. Un mur – le mur de Leymel – long de 150 mètres à plus de 20 % se dresse devant vous avant un replat permettant de récupérer la route principale venant de Luttenbach.



Depuis Luttenbach - 8,9km à 8,4% - Indice 295


Depuis Luttenbach des panneaux à destination des cyclistes indiquent la route à suivre pour se rendre au sommet du col. Vous traversez la voie de chemin de fer et la montée débute sur des pentes régulières à 8-10 % au cœur d’une épaisse forêt de sapins. N’espérez pas de replat jusqu’au Ried. La pente moyenne jusque-là est à 8 % sur 5,5 kilomètres. Au Ried, une auberge de montagne vous offre une occasion de vous arrêter. La pente se fait là un peu moins prononcée sur environ 500 mètres avant de repartir sur les bases précédentes, autour des 8 %. La route à partir du Ried est complètement dégagée, vous serpentez à travers les pâturages et la vue sur la plaine d’Alsace est superbe. Il reste environ 3 kilomètres à gravir avant le sommet. A un kilomètre du but, les plus costauds pourront remettre la plaque à la faveur d’un replat de quelques dizaines de mètres. Au total ce versant totalise 9 km à 8,4 % de moyenne (778 mètres de dénivelé). C’est définitivement le versant le plus difficile, c’est celui qu’ont emprunté les filles du Tour de France cet été. Pour info, Annemiek, détentrice du QOM a gravit le col en 31 minutes à 18,5 km/h.



Depuis Wasserbourg - 8,9km à 7,9% - Indice 290

Pour rejoindre le Ried, une autre route part du village de Wasserbourg, dans la vallée du Krebsbach sur le versant est du Petit-Ballon. Depuis Wasserbourg, l’enrobé est parfait, le rendement est excellent contrairement à la route venant de Munster. La montée fait un peu plus de 4 kilomètres à près de 9 % de moyenne, la pente n’y est pas très régulière et certaines courtes portions dépassent allègrement les 10 %. Une fois arrivé à l’auberge du Ried, la fin du col est la même qu’en venant de Munster. Par Wasserbourg, le Petit-Ballon cumule seulement 7,6 km pour 610 mètres de dénivelé soit une pente moyenne de 7,9 %.


Depuis Sondernach - 9,7km à 6,4% - Indice 282


Le 3e versant du Petit-Ballon part du village de Sondernach, au pied du col du Platzerwasel. Cette route est la plus facile. La route, sans être en parfait état, est nettement meilleure que la route de Munster et la pente y est beaucoup plus douce et régulière à 6 % de moyenne (9 kilomètres pour 612 mètres de dénivelé). La montée s’effectue principalement en forêt à l’exception du passage à Landersen où se trouvent une auberge et une colonie de vacances et sur les derniers hectomètres. En descendant ce versant, les plus hardis pourront enchaîner avec un autre col très difficile du massif, le fameux col du Platzewasel (7 kilomètres à 8 %). L'enchaînement Petit-Ballon-Platz’ s’est imposé auprès des cyclistes vosgiens comme un des grands classiques des sorties montagneuses vosgiennes.


Rédigé par Simon REMY

@Simmbull sur Twitter

Archiviste - Explorateur des montagnes d'archives des Vosges

Histoires d'Illustres inconnus

http://www.montagnesdarchives.fr


Un Grand merci à Simon pour sa contribution :)



32 vues

Posts similaires

Voir tout