top of page

Amstel Gold Race 2023 : Parcours et favoris

Les Flandriennes tout juste dans le rétroviseur, les coureurs vont s'attaquer au mythique tryptique ardennais. Le peloton aura fort à faire avec l'Amstel Gold Race, la course d'ouverture. Considérée comme plus ouverte que la Flèche et Liège, elle sert de passage de relais entre les flandriens et les punchers-grimpeurs. Ses routes étroites et ses successions de côtes rendent la course difficile à maîtriser. Et récompensent un costaud, toujours ! Qui des cadors pourra lever les bras le 16 avril prochain ?

Histoire de l'épreuve


Lancée en 1966 et sponsorisée par la marque de bière Amstel, les organisateurs avaient pour ambition de concurrencer les épreuves italiennes et belges. Bien leur en a pris puisque la course est considérée comme l'épreuve la plus importante du calendrier néerlandais.

Entre 1989 et 2004, l'Amstel est inscrite au calendrier de la Coupe du monde, puis elle fait partie du ProTour entre 2005 et 2010 avant d'intégrer le calendrier UCI World Tour en 2011.

L'épreuve s'est longtemps cherchée une identité propre, luttant aussi bien pour trouver sa place dans le calendrier international que par ses multiples changements de parcours et déplacements de points de départ et d'arrivée. Le Cauberg, la côte la plus difficile et emblématique de l'épreuve, a été le théâtre de l'arrivée de la course de 2003 à 2012 avant que les organisateurs ne déplacent l'arrivée 1,8km après le sommet. En 2017, l'arrivée est à nouveau modifiée et place le Cauberg à 19km de l'arrivée dans l'espoir d'une course plus ouverte, rendant ainsi l'approche finale plus tactique et difficile à appréhender.


Epreuve de référence pour les Néerlandais, ils dominent logiquement le palmarès avec 18 victoires, devant la Belgique (14) et l'Italie (7).

Jan Raas est le coureur le plus titré de la course avec 5 victoires finales, talonné par Philippe Gilbert et ses 4 succès. Niveau Français, le bilan est assez maigre, avec 2 victoires, Stalbinski ayant le mérite de gagner la première édition, avant que l'indéboulonnable Hinault ne remporte la course en 1981.



Parcours de l'Amstel Gold Race 2023 :

La 57ème édition se tiendra donc le 16 avril prochain sur 255,8km. Avec ses routes étroites, ses successions de côtes et changements fréquents de direction, le parcours tricote dans la région vallonnée du Limbourg. Depuis le départ, donné à Maastricht, jusqu'à l'arrivée à Valkenburg, les coureurs devront affronter un dénivelé positif de 3 266 mètres, ce qui en dit long sur le niveau de difficulté du parcours.

34 côtes sont répertoriées avec l'enchaînement Gulperbergweg-Kruisberg-Eyserbosweg-Fromberg et les 22% du Keuterberg. La dernière ascension du Cauberg fera entrer les coureurs dans l'ultime boucle de 16km. Ces derniers devront affronter l'ultime ascension du Bemelerberg, 900 mètres à 4,5%, avant de voir se profiler le final plat de l'épreuve.


La course devrait se jouer décanter dans le Kruisberg ! Enchainé au Eyserbosweg (9% sur 1km), le Kruisberg est le tremplin idéal pour les meilleurs puncheurs. C'est probablement à cet endroit que Pogacar passera à l'attaque ou que le bon coup partira.


Le profil de l'Amstel Gold Race 2023 :

Les favoris de l'Amstel Gold Race 2023 :

Si Pogacar est l'immense favori sur le papier, l'Amstel est souvent une course qui réussit aux outsiders. C'est pourquoi nous ne voyons pas le slovène s'imposer mais plutôt un des coureurs à deux ou trois étoiles, dans un mouvement de courses dans les 100 derniers kilomètres. Comme un Simmons ou Mohoric par exemple.


++++ Pogacar


+++ Pidcock, Cosnefroy, Powless, Mohoric


++ Gaudu, Costa, Simmons, Zingle, Higuita, Benoot, Aranburu, Healy, Teuns, Gregoire, Lutsenko


Grosses côtes : Barguil, Kwiato, Martinez DF, Honoré, Kron, Only , Sobrero


6 661 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page