• Titouan Lallemand

UAE Team Emirates, sur tous les Fronts

Composée de nombreux jeunes talentueux mais aussi de coureurs expérimentés, l'équipe UAE Team Emirates possède plusieurs cordes à son arc afin de briller sur tous les fronts. L'arrivée surprise de Marc Hirschi n'a fait que renforcer la tendance rajeunissante de l'équipe depuis 2 saisons, pour gagner dans la durée. Décryptage d'une stratégie qui porte ses fruits.

Nous sommes le 19 septembre. Alors que Primoz Roglic, leader depuis 11 jours du Tour de France, est en souffrance dans la Planche des Belles Filles, son compatriote Tadej Pogacar est lui sur un petit nuage. Caressant les pédales et survolant les débats, le Slovène remporte le Tour de France à 21 ans. Un immense exploit. La consécration pour une petite nation du cyclisme mais aussi pour le sponsor UAE Emirates, arrivée en 2017, dans l'idée de porter haut les couleurs des émirats. L'image du visage juvénile de Pogacar affiché sur la Burj Khalifa fit le tour du monde et montrait toute l'importance de ce succès. Le début d'une grande histoire dans le cyclisme ?


Place à la jeunesse


Depuis 2 saisons, la formation UAE Emirates mise énormément sur les jeunes, à l'instar de l'équipe DSM. Au sein de l'effectif, 11 coureurs ont 25 ans ou moins, dont 7 qui n'ont pas plus de 22 ans. Parmi eux, certains des meilleurs espoirs dans leurs catégories. Pogacar évidemment pour les courses à étapes ainsi que McNulty, mais aussi Marc Hirschi pour les classiques, Bjerg pour le contre-la-montre et Covi et Ardila pour la montagne. Ce dernier n'a pas été bon l'an dernier pour sa première saison mais cela ne doit en aucun cas faire oublier son potentiel à seulement 21 ans. Au premier juillet, c'est l'un des plus grands talents du cyclisme selon nous qui rejoindra l'équipe, Juan Ayuso. Sur les traces des légendes ibériques, il sera à surveiller avec attention, même si du haut de ses 18 ans, il sera sûrement plus performant dans quelques années.


Pour encadrer tout ça, plusieurs hommes d'expériences là aussi dans chaque catégorie. De quoi permettre aux plus jeunes d'apprendre et progresser.


Un effectif taillé pour tous les terrains


Que ce soit en montagne avec Pogacar, sur les Ardennaises avec Hirschi voire Ulissi et Formolo, sur les Flandriennes avec Kristoff et Trentin ou au sprint avec Gaviria et Molano, la formation émiratie a de quoi briller sur tous les fronts. Mais c'est évidemment Pogacar qui sera l'atout et le leader incontesté de son équipe tant il a pris l'an dernier une dimension énorme. Le Tour de France sera bien sûr son grand objectif, lui qui défendra son titre, et aura une équipe sur le papier bien plus forte que l'an dernier. Majka, Formolo, De La Cruz, tous seront réquisitionnés pour montrer que cette victoire n'était pas qu'un exploit. Le Slovène pourrait d'ailleurs être le futur numéro 1 mondial à la fin de l'année tant son calendrier, Valverdien, lui permettra de gagner régulièrement des points. A condition évidemment d'être régulier et performant durant l'année, ce qui n'est jamais facile.


Davide Formolo et Brandon McNulty seront eux les chefs de fil sur le Giro, face à une concurrence féroce. Un plateau rarement aussi concurrentiel. De ce fait un top 10 serait déjà une belle performance. Sur la Vuelta, c'est Pogacar qui reprendra le flambeau, deux ans après s'être révélé aux yeux du grand public en terminant 3e avec deux victoires d'étape.


Par ailleurs, la formation UAE possède de solides équipiers, expérimentés et prêts à se sacrifier. On pense notamment à Richeze, atout majeur pour Gaviria ainsi que Mercato ou Rui Costa, même si ce dernier pourra jouer sa carte personnelle à plusieurs reprises. Rafal Majka sera lui un équipier du luxe dans la quête de la victoire sur le Tour.

"J’espère que cette année nous pourrons être plus proches. Avec Matteo, j'ai maintenant un coéquipier supplémentaire dans le final, ce qui peut, espérons-le, faire la différence" A.Kristoff

Nos attentes : Atteindre les sommets


Elles sont forcément énormes au vu du potentiel de cette équipe. Elle devrait d'ailleurs finir sur le podium UCI par équipe à la fin de saison, sauf accident comme une blessure de Pogacar ou Hirschi.


Forcément, nous attendons au moins un podium sur le Tour de France pour Pogacar. Il sera le favori naturel à sa succession, surtout vu sa performance sur le chrono et le nombre de kilomètres dans l'exercice pour l'édition 2021. Cependant, la pression sera lourde à porter. Un risque pour lui ? On en doute. Il sera de la même manière le grand favori sur la Vuelta, surtout que le double tenant du titre n'y est pas annoncé, pour le moment. Nous imaginons mal Roglic ne pas tenter une 3e victoire de rang, surtout si celui-ci échoue dans la quête de la Grande Boucle, mais Pogacar sera plus attendu. Le Giro devrait cependant être plus difficile, et un top 10 serait déjà une belle performance. Une victoire d'étape sera un minimum, pour Fernando Gaviria, qui cherchera à retrouver la réussite qui lui a échappé depuis son arrivée et ce, malgré l'arrivée de Richeze son poisson-pilote.



Sur les Flandriennes, Kristoff et Trentin forment un beau duo mais les voir gagner sur Roubaix et le Ronde paraît impossible. Un top 10 sur les deux Monuments paraît plus jouable et une victoire sur Gand-Wevelgem plus accessible pour l'un des deux. L'équipe dervait aussi être en mesure de briller sur les Ardennaises, notamment grâce à Hirschi, vainqueur de la Flèche Wallonne en 2020 mais aussi grâce à Pogacar, très à l'aise sur Liège et au mondial. Formolo pourrait aussi avoir sa carte à jouer. Il serait exagéré de dire qu’une absence de victoire serait un échec, mais les voir sur le podium est un minimum.


Un petit mot pour conclure sur les jeunes. On espère voir Bjerg rentrer dans le top 10 des chronos de manière régulière, à commencer par aujourd'hui sur l'UAE Tour. On espère aussi qu'Ardila, présenté comme un futur crack, se mette en avant. A suivre...


Place estimée au classement UCI : 2e ou 3e


82 vues

Posts similaires

Voir tout
logo.png

Nous suivre

  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Par Romain & Titouan

Abonnez-vous à notre newsletter

Nos partenaires