Trois vallées Varésines : Présentation et favoris

Première des trois semi-classiques italiennes précédant Il Lombardia, Les trois Vallées Varésines offre souvent un spectacle très agréable. Elle sert aussi de répétition générale, étant placée tous les premiers mardi d’octobre (depuis 2014) en terre Lombarde. Présentation de la course.

Son parcours favorise les grimpeurs ascendant puncheurs. Oui, sur le papier comme dans la réalité, cette classique de niveau UCI Pro Series a tout pour plaire au spectateur. Course test et préparatoire en vue du Tour de Lombardie pour le gratin mondial, c’est aussi un nom prestigieux à accrocher à son palmarès.


L’histoire :


Rares sont les classiques aussi anciennes, la première édition de cette course eut lieu en 1919. Interrompue à seulement deux occasions, en 1943-1944 lors de la Seconde Guerre mondiale, et en 2020 lors de la pandémie mondiale de Covid-19, nous aurons droit à la 100e édition ce mardi 5 octobre 2021. En 99 éditions, nous comptabilisons 86 victoires italiennes et 13 étrangères (dont 7 sur les dix dernières éditions). Les coureurs les plus titrés, Giani Motta et Giuseppe Saronni, sont naturellement italiens et ont remporté la course à quatre reprises.


Historiquement reconnue pour ses paysages somptueux, cette classique se courait au mois d'août et ce jusqu'au changement récent en 2014 pour la déplacer au premier mardi d’octobre. D’aucuns diront que la classique a perdu de sa superbe, pourtant, profiter des feuilles qui tombent à l'automne est tout aussi charmant. Force est de constater que l’intérêt sportif, lui, ne s’est pas retrouvé en reste. La lecture seule du palmarès depuis ce changement suffit à venir en hérisser les poils des suiveurs que nous sommes. Cette course est aujourd’hui une véritable rampe de lancement pour le Tour de Lombardie (Nibali vainqueur des deux courses en 2015, Pinot 2e en 2018 avant de remporter le Monument…). En 2021, le vainqueur des Trois Vallées Varésines sera t-il le vainqueur de la classique des feuilles mortes?

Le parcours : 198,7KM - 4471m D+


45,5KM de mise en jambes au départ de Busto Arsizio, avant d'arriver dans la ville de Varèse, où se dérouleront 8 tours d’un premier circuit, et finalement deux tours du circuit final. La rampe finale propose 2,7km à 5% de moyenne avant un replat de 800m pour la ligne d’arrivée. De quoi favoriser à première vue des coureurs rapides en cas d'arrivée en petit groupe. Cependant, l’histoire récente nous montre qu’avec autant de dénivelé dans les jambes, les grimpeurs ont leur carte à jouer. Attention, contrairement à Milan-Turin, les Trois Vallées Varésines convient très bien aux puncheurs.



La dernière édition (2019) :


Roglic a remporté d'une courte tête les Tri Valli Varesine 2019. Pourtant, cela semblait bien mal embarqué lorsqu'un groupe de cadors, composé de Valverde, Nibali, Mollema ou encore David Gaudu, avait pris les devants. Mais l'improbable se produisit. La moto choisissait la mauvaise route, emmenant avec elle la quinzaine de coureurs qui composait le groupe, ce qui a entrainé leur abandon. Roglic et son groupe reprirent Luis Leon Sanchez dans les derniers hectomètres et le Slovène fît la différence grâce à son finish, au terme d'une course à rebondissements.

Les favoris des 3 Vallées Varésines 2021 :


*** Cosnefroy, Hirschi, Valverde


** Woods, Gaudu, Lutsenko, D.Martin, Mollema, Hayter, Aranburu


* Ulissi, Pogacar, Clarke, Hermans, Nibali, Pinot, Latour, Powless, Uran, Wellens, Covi, Konrad, G.Martin, Stannard, Tao G, Higuita, Vlasov

243 vues

Posts similaires

Voir tout