top of page

Tour de France 2023 : Le classement des équipes par points UCI

Après deux semaines de course, il est temps pour un premier bilan comptable pour les formations du Tour de France. Vélofuté a dressé un classement des points UCI obtenus par chaque équipe, pour mesurer les performances comptables de chacune.

La réussite d’un Tour de France se détermine de différentes façons, mais un indicateur très objectif gagne en importance ces dernières saisons, celui des points UCI. Avec le système de promotion-relégation tous les trois ans et des divisions professionnelles, les équipes se battent pour faire partie des 18 meilleures du circuit, celles en World Tour. A ce titre, après deux semaines de course et un Tour de France qui tourne autour du duel Vingegaard-Pogacar, le classement des points UCI obtenus lors des classements d’étapes offre une autre grille de lecture.


Les points pour le port du maillot jaune (25 par jour) n’ont pas été comptés, mais seulement ceux attribués pour le classement de l’étape. De 210 au premier à 5 points au 15e, les scores obtenus par les coureurs de chaque équipe ont été additionnés pour obtenir un classement sur deux semaines. Et ce dernier offre quelques surprises.


Cofidis, les maîtres de la course aux points


Si Jumbo-Visma, UAE et Alpecin-Deceuninck, avec le quadruplé de Philipsen (seul scoreur de son équipe) mènent la danse, on est plus surpris de retrouver Bahrain-Victorious mais surtout Cofidis dans le top 5. Les hommes de Cédric Vasseur, vainqueurs de 2 étapes et surtout régulièrement placés (305 points récupérés par Coquard, 120 par Martin) empochent les points et montrent encore qu’ils maîtrisent parfaitement la course aux points.


La bonne opération de TotalEnergies


Les trois autres bonnes surprises sont Israel-Premier Tech (620 points), Lotto Dstny (550) et TotalEnergies (530). Ces trois Pro Teams amassent des points, ce qui reste primordial dans la course à la montée en WT fin 2025, alors que seule IPT a gagné une étape. Elles font mieux que 9 équipes WT dont AG2R-Citroën, DSM-Firmenich, Astana et Arkéa-Samsic, qui ont du mal depuis le début de l’année. Cela devient particpulièrement inquiétant pour les trois dernières formations citées qui ne comptent aucun coureur placé au général pour sauver le bilan comptable de la Grande Boucle.


Il leur faudra tout miser sur cette dernière semaine, comme pour EF Education-EasyPost, Intermarché-Circus-Wanty mais surtout Soudal Quick Step, bon dernier avec seulement 125 points. Très certainement le pire bilan des Belges dans leur histoire.


2 155 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

コメント


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page