• Titouan Lallemand

Team Sunweb: Place à la jeunesse

Mis à jour : sept. 10

Avec la perte de Tom Dumoulin, parti chez Jumbo-Visma, l'équipe Sunweb mise en majorité sur la jeunesse pour briller. Seul deux coureurs ont plus de 30 ans dans un effectif de 25 ans d'âge moyen.

La formation allemande, qui possède une équipe de développement au niveau continental (3e division), a pris un virage clair en terme de stratégie et mise plus que jamais sur les jeunes. Le recrutement du jeune espoir allemand Marco Brenner, 17 ans, confirme encore plus cette tendance récente. Mais la jeunesse est-elle incompatible avec les résultats ? L'effectif est-il capable de briller dès cette saison sur le Tour de France ? Quelles sont nos attentes ?


Résultats récents : La vie sans Dumoulin


Avec 9 victoires en 2019, la Sunweb n'a pas été l'équipe la plus prolifique. Dumoulin blessé toute la saison, c'est en majorité sur Michael Matthews que les espoirs reposaient. Ce dernier représente un tiers des victoires de l'équipe, dont une des classiques canadiennes World Tour, le Grand Prix du Québec. Dumoulin, blessé durant la plupart de la saison, n'a pas pu peser sur les résultats de sa formation.


La saison 2020 a pris elle une tout autre tournure, en l'espace de deux mois de compétition à peine, l'équipe a remporté 7 victoires dont 2 sur Paris-Nice. Un début canon qui leur fait regretter la trêve imposée par le coronavirus. Sur ces 7 victoires, seul Tiesj Benoot était âgé de plus de 25 ans et encore, il n'a que 26 ans. L'avenir semble donc assez intéressant pour la Team Sunweb, même si elle manque pour le moment de grands leaders.

"Nous avons de grandes ambitions pour l'avenir et nous visons plus haut. Nous savons comment nous allons atteindre nos objectifs et nous sommes prêts". Dirigeant de l'équipe Sunweb

Un effectif en devenir :


Le leadership de l'équipe est principalement réparti entre Michael Matthews, sprinteur polyvalent, et Tiesj Benoot, coureur complet capable d'être présent aussi bien en montagne que sur les pavés. Ce dernier est d'ailleurs la meilleure carte de l'équipe. En progression chaque année, il a été brillant sur Paris-Nice en début d'année, où il a remporté une étape en solitaire et a terminé 2e du général. Ses progrès en montagne font d'ailleurs de lui un candidat au maillot à pois sur le Tour.


Au delà de ses leaders, la formation allemande compte de nombreux grands espoirs. Si nous ne pouvons pas tous les citer, nous allons vous présenter les principaux. Alberto Dainese est l'avenir du sprint mondial. A 22 ans, il a déjà décroché une victoire sur le Tour Herald Sun. Marc Hirschi est quant à lui l'un des meilleurs puncheurs à son âge. Du haut de ses 22 ans, il a été plusieurs fois au niveau des meilleurs sur des arrivées en côte, notamment sur le Tour du Pays Basque. Il s'est aussi montré à l'aise sur les pavés, même si son avenir semble plutôt destiné aux classiques ardennaises. De part son profil, il fait en tout cas penser à Philippe Gilbert. Nous pouvons aussi citer Soren Kragh Andersen, puissant rouleur, capable de performer sur tous les terrains. Nils Eekohff, malheureux disqualifié du mondial U23, après avoir pourtant franchi la ligne en tête ou encore les grimpeurs Van Wilder, Hinley et Gall, respectivement âgé de 20, 24 et 21 ans complètent cette liste non-exhaustive.


Si nous devions cibler un manque, il est incontestablement au niveau de la montagne, où pour le moment, aucun des coureurs de l'effectif ne fait partie des meilleurs mondiaux, même si Benoot progresse dans ce domaine et peut essayer de remporter le classement de la montagne sur le Tour.

"Nous serons tous des éléctrons libres. Aucun coureur ne jouera le général, nous viserons des victoires d'étapes avec différents coureurs." Tiesj Benoot

Viser les étapes et les poids :


La Sunweb a plusieurs cartes à jouer sur le Tour de France. Dans les sprints, nous attendons Cees Bol, jeune sprinteur néerlandais, qui a remporté cette année la 3e étape du Tour d'Algarve devant fabio Jackobsen. Assez puissant, il arrive à avoir du punch sur les arrivées en faux plat. La 5e étape pourrait de ce fait parfaitement lui convenir. Tiesj Benoot devrait être en vue en montagne, en prenant les échappées, avec pourquoi pas le classement de la montagne en tête, et une victoire en prime. Il fait en tous cas partie de nos candidats au maillot à pois. Soren Kragh Andersen pourrait lui venir jouer les troubles fêtes sur le contre-la-montre lors de la 20e étape ainsi que dans de longues échappées en montagne, en compagnie du jeune Marc Hirschi et Nicolas Roche.


Pour le reste de la saison, nous voyons de belles performances sur les classiques du Nord, de la part de Kragh Andersen, Benoot et Matthews. Ce dernier pourrait aussi tenter de participer à l'Amstel Gold Race, qui lui convient plutôt bien. Marc Hirschi devrait lui avoir carte blanche sur les classiques ardennaises et peut viser un top 10-15.


Sélection pour le Tour de France :

Benoot, Hirschi, Bol, Roche, Kragh Andersen, Sütterlin, Arndt, Nieuwenhuis


Chance de victoire : 5/21

Chance de remporter maillot distinctif : 5/10


#sunweb #teamsunweb #tdf #tourdefrance #letour #Vélofuté #Matthews #maillot vert #Benoot #maillotàpois #Dainese #Hirschi #Dumoulin #cyclisme #vélo #zoomsur #lepeloton

80 vues
Logo vf4Bis2.png

NOUS SUIVRE

  • Twitter
  • Facebook - Gris Cercle

Par Romain & Titouan

Abonnez-vous à notre newsletter