Paris-Tours Elite 2021 : Présentation et favoris

C'est la 115e édition de Paris-Tours Elite dimanche 10 octobre 2021. Autrefois classique de référence dans le monde du cyclisme, la "classique des feuilles mortes" a un peu perdu de sa superbe durant les années 2010 et a été obligée de se réinventer. Présentation d'une course chargée en histoire.

Course à suivre sur France 3 *


L'histoire :


Peu de courses ont un tel passé. Créée en 1896, elle est l'une des plus anciennes classiques du circuit UCI. Elle est d'ailleurs la deuxième course la plus courue dans l'histoire, derrière Paris-Roubaix et à égalité avecle Tour de Lombardie (115 éditions), couru la veille et qui partage le nom de "classique des feuilles mortes". Si la course fut créée au 19e XIXe, elle ne fut réservée aux professionnels qu'à partir de 1907, date à laquelle est devint une course annuelle. A cette époque, elle était organisée par L'Auto, lui-même créateur du Tour de France. Si le tracé a été modifié à plusieurs reprises, le profil de la région a toujours favorisé les sprinteurs, même si par le passé, les spécialités n'avaient rien à voir avec le cyclisme actuel.

La course est nommée "Paris-Tours Elite" en raison de la présence de "Paris-Tours Espoir".

Contrairement à beaucoup de classiques aussi anciennes, ce ne sont pas les coureurs locaux (France) qui ont inscrit le plus souvent leur nom au palmarès, mais les Belges. C'est d'ailleurs eux aussi qui co-détiennent le record de victoires. Récemment, Erik Zabel a fait de cette course une habitude et partage le record de 3 succès avec Paul Maye et Gustave Danneels, deux coureurs des années 1930. Ces dernières années, la course plaît aux Danois, qui sont venus inscrire leur nom au palmarès pour la première fois, à deux reprises. D'ailleurs, c'est Casper Pedersen (Danemark) qui est le tenant du titre.

Le profil/ parcours de Paris-Tour 2021 :


Jadis destiné aux sprinteurs, Paris-Tours a dû se réinventer pour reprendre une place plus importante dans le calendrier professionnel. Tombé un peu dans l'oubli, l'organisation a choisi d'emprunter des chemins de vignes, changeant ainsi drastiquement l'orientation de la course, beaucoup plus animée. Cette année, neuf chemins de vignes seront au programme dans les 50 derniers kilomètres, alors que la course en fait 212 ! L'actuel parcours favorise donc les coureurs de classiques et incite aux mouvements de courses. 9,5 kilomètres seront à parcourir à travers les vignes, dans lesquelles chutes ou crevaisons peuvent intervenir et ruiner les espoirs de victoire.



Météo annoncée :


Après la pluie vient le beau temps. C'est donc le soleil qui devrait accompagner les coureurs tout le long de la course. A noter un taux d'humidité de 68 % mais aucun risque de pluie. Il y aura un vent assez fort, d'environ 18 km/h en fin de course.


L'édition 2020 :


L'an dernier, la course s'est décantée dans les chemins de vignes lorsqu'un petit groupe avec Barguil, Bardet, Madouas, Pedersen, Vakoc ou Cosnefroy s'est détaché à la pédale. C'est finalement Cosnefroy qui place une nouvelle attaque avec Pedersen dans sa roue. Les deux hommes s'envolent et ne seront pas rejoints. Tout allait donc se jouer au sprint sur l'avenue de Grammont et au grand dam des supporters français, c'est Pedersen qui s'impose et devient le 114e vainqueur de Paris-Tours et le deuxième Danois après Soren Kragh Andersen.


Les favoris de Paris-Tour Elite 2021 :


**** Kragh Andersen, Stuyven, Laporte


*** Turgis, Philipsen, Madouas, Tillier, C.Pedersen


** Van der Horn, Dewulf, Vermeersch, Bouhanni, Küng, Van Poppel


* Groenwegen, Démare, Vanmarcke, Meeus, Gilbert, Teunissen, Van Avermaet, Barbier, Bonnamour, Eenkhoorn, Van Moer, Bol, Coquard



510 vues

Posts similaires

Voir tout