Parcours et profil du Paris-Nice 2022

La 80e édition de Paris-Nice s’élancera de Mantes-la-ville le 6 mars 2022. Les coureurs rallieront Nice le dimanche suivant après quatre étapes montagneuses et un contre-la-montre court mais tortueux. Les sprinteurs auront aussi de quoi s'exprimer avec trois étapes de plaine.


VERSAILLES. C’est sous un étonnant soleil de janvier et dans la ville du roi soleil que Christian Prudhomme, directeur du cyclisme d’ASO, accompagné de Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines, ont présenté le parcours de la 80e édition de Paris-Nice, la course du soleil, qui se disputera du 6 au 13 mars 2022. Pour la 13e fois d’affilée, c’est donc le département des Yvelines qui accueillera le grand départ de la course d’une semaine, avec Mantes-la-ville. 12 villes étapes dont 7 inédites, c’est donc un parcours original que les organisateurs nous proposent, avec quatre étapes montagneuses et un contre-la-montre court mais sinueux.


Etape 1 : Mantes-la-ville - Mantes-la-ville (161 km) - Plaine

La première étape se fera en deux boucles autour de Mantes-la-Ville, avec un passage par le Val d'Oise. On compte 4 côtes de 3e catégorie, mais l'étape devrait revenir aux sprinteurs.


Etape 2 : Auffargis – Orléans (159,2 km) - Plaine

1ere fois ville-étape pour village des Yvelines. On compte deux côtes de 3eme catégorie dans les 30 premiers kilomètres. Arrivée à Orléans pour la 5e fois dans l’histoire de l’épreuve, la dernière fois était en 2012 avec une victoire au sprint de Tom Boonen. Arrivée pour sprinteurs sur Boulevard Alexandre Martin.


Etape 3 : Vierzon – Dun-le-Palestel (190,8 km) - Plaine

Vierzon est pour la 3e fois ville étape de l’épreuve. Le peloton traversera les départements du Cher, de l’Indre puis de la Creuse, avec deux boucles à l’arrivée de 40 km. Arrivée pour sprinteurs.


Etape 4 : Domérat – Montluçon (13,4 km) – Contre-la-montre

Le contre-la-montre sera court mais sinueux avec beaucoup de relances, une deuxième partie relativement vallonnée et une véritable rampe à la fin avec un passage à 8%.


Etape 5 : Saint-Just-Saint-Robert – Saint-Sauveur-de-Montagut (188,8 km) - Montagne

Le peloton longera le Rhône, passera en Ardèche, puis au Col de la Mure (7,6 km à 8,3% de moyenne), puis 30 km jusqu’à l’arrivée avec 3300 m de dénivelé.


Etape 6 : Courtezan – Aubagne (213,6 km) - Montagne

C’est l’étape la plus longue, avec beaucoupp de cols dans le Vaucluse, les Bouches-du Rhône, ddont le col de l’Espigoulier (2e catégorie) à 20 km de l’arrivée.


Etape 7 : Nice – Col de Turini (155,4 km) - Montagne

Le peloton s’élancera de la place Massena, puis ira dans l’arrière-pays niçois, avec notamment la cote de Coursegoules de 2e catégorie. L’arrivée se fera en altitude au col de Turini 1ère catégorie, 14,9 km à 7,3%.


Etape 8 : Nice – Nice (115,6 km) - Montagne

La dernière étape offre un parcours dynamique avec 5 difficultés qui s’enchaînent, 3 cols de 2e catégorie et 2 de 1ère catégorie, en finissant par col d’Eze avec un début d’ascension inédit. L’arrivée se fera sur la promenade des Anglais.


Christian Prudhomme a également confirmé l’invitation d’Alpecin Fenix et de B&B Hotel comme équipes pour la course aux côtés des 18 autres équipes WT. Lauréat l’an passé, Maximilian Schachmann défendra son titre et tentera de remporter Paris-Nice pour la 3e fois, une performance rare réalisée par Laurent Jalabert notamment. Malheureux l’an passé, Primoz Roglic, sera également présent pour prendre sa revanche et commencer l’année 2022 comme il avait terminé 2021, avec une victoire.


Les favoris de Paris-Nice 2022 :


+++ Roglic, A. Yates, Almeida


++ Quintana, Schachmann, Vlasov, Gaudu, Martinez


+ Martin, Haig, McNulty, O'Connor, S.Yates, Mäder, Poels, Battistella, Paret-Peintre


1 971 vues