• Titouan Lallemand

NTT Pro Cycling : Chasser les étapes

Mis à jour : août 26

L'équipe NTT Pro Cycling est la seule formation africaine du circuit World Tour. L'ex-Dimension Data est en difficulté de résultats depuis plusieurs saisons et peine à imposer sa marque sur le circuit. Sans grand nom, elle compte cependant plusieurs jeunes de talent et certains coureurs d'expérience pour les encadrer.

La formation sud-africaine, dont le contrat court jusqu'à fin 2022, est l'une des rares formations africaines dans le cyclisme et la seule à être professionnelle. L'équipe compte évidemment dans ses rangs plusieurs coureurs africains et se serait bien vue accueillir Christopher Froome, le "Kenyan Blanc" de Nairobi, afin d'emmener l'équipe au niveau escompté. Seulement, ce dernier à signé chez Israël Start-Up Nation.


Zoom sur les performances récentes :


Pour être tout à fait clair, l'ex-Dimension Data n'est pas réputée pour ses résultats. Elle a fini en 2019 à la 22e place du classement UCI World Tour, étant devancée par cinq équipes du Pro Tour (2e niveau), dont la Cofidis et la Team Total Direct Energie. Avec 7 victoires au compteur seulement, la saison dernière fut difficile et l'équipe NTT Pro Cycling n'a jamais réussi à réellement exister durant la saison.


Mais l'année 2020 a démarré bien différemment des autres. En à peine deux mois, la NTT a levé les bras à 6 reprises dont deux sur le circuit World Tour grâce à son sprinteur Giacomo Nizzolo, d'abord sur le Tour Down Under puis sur Paris-Nice début mars. Sa jeune garde a aussi réussi à décrocher deux belles victoires avec Ben O'Connor, grimpeur australien et Ryan Gibbons, le sprinteur maison, âgés respectivement de 24 et 26 ans. L'heure est donc à l'optimisme.


Un effectif de baroudeurs avec des leaders sur le déclin :


La première analyse de l'effectif fait ressortir clairement l'absence d'un grand leader. Les promesses placées en Louis Meintjes, arrivé dans l'équipe en 2017 après deux 8e places sur le Tour, ont vite disparu. Les autres coureurs importants de l'effectif sont soit âgés comme Edvald Boasson Hagen, Roman Kreuziger, Enrico Gasparotto et Dominico Pozzovivo, ayant respectivement 33, 35, 38 et 37 ans, soit comme Michael Valgren, loin de son apogée chez Astana et en perte de vitesse depuis deux ans à seulement 28 ans.


Les principaux espoirs sont donc sur les épaules de deux nouveaux arrivants de 2019 et 2020, Nizzolo et Campenaerts. Giacomo Nizzolo semble être à son meilleur niveau cette année, tandis que Campenaerts est l'un des meilleurs rouleurs du monde. Point intéressant sur ce dernier, il semble avoir perdu du poids et a été surprenant lors du Tour UAE, finissant l'étape de Jebel Hafet au côté de grimpeurs comme Poels ou Konrad. Des performantes non habituelles qui semblent montrer un changement de préparation et d'objectif. Allons donc voir le Belge suivre une évolution à la Bradley Wiggins ? VéloFuté vous en parlera plus précisément dans les prochains jours.


Le reste de l'effectif a donc un rôle majeur à jouer. Si dans un premier temps ils devront gagner en prenant les échappées, Ben O'Connor, Gino Mäder ou Samuele Battistella sont l'avenir de l'équipe. Le premier a déjà réussi à finir 8e du Giro à seulement 22 ans mais reste très irrégulier pour le moment. Ryan Gibbons est rapide au sprint et passe bien les bosses. Il a, à 26 ans, une bonne marge de progression. Quant à Battistella, il a un profil de puncheur mais aussi une belle pointe de vitesse en cas d'arrivée groupée. Ses prochains résultats nous en dirons plus sur son profil, après avoir fini champion du Monde U23 !


Nos attentes : Une victoire et une surprise au général ?


Si elles étaient faibles en 2019, elles sont plus importantes en 2020. Avec Nizzolo pour les sprinteurs, dont nous avons fait le portrait, il est clair que la NTT peut envisager une victoire d'étape sur le Tour de France, même si le sprinteur italien ne sera pas le favori face aux Ewan, Bennett ou Viviani.


Par ailleurs, nous attendons de voir la NTT dans toutes les échappées, sous étape de plaine. Sans réel leader pour le général, l'équipe sera composée en grande partie de baroudeurs. Leur seul chance sera de gagner à travers une échappée, comme ce fut le cas pour Stephen Cummings en 2015, date de la dernière victoire de l'équipe sud-africaine sur la Grande Boucle. Nous devrions donc voir les Valgren, Pozzovivo, Gogl ou Kreuziger à l'attaque.


Pour la suite de la saison, il est difficile de voir l'équipe NTT en haut des classements sur les course à étape et sur les classiques mais nous devrions les voir à l'avant dans les échappées. Décrocher une victoire d'étape sur la Vuelta devrait être dans leur corde notamment, comme ce fut le cas avec Ben King, double vainqueur en 2018. Les performances de Ben O'Connor sur les classiques peuvent être à surveiller aussi, à l'instar de Kreuziger ou Valgren, vainqueur de l'Amstel en 2018.


Sélection pour le Tour :

Nizzolo - Gibbons - Pozzovivo - Kreuziger - Valgren - Boasson Hagen - Gogl - Walscheid


Chance de victoires : 6 /21

Chance de remporter un maillot distinctif : 2/10


Pour nous aider, n'hésitez pas à partager l'article sur les réseaux sociaux :)


#TDF #TDF20 #cyclisme #NTT #nttprocycling #campenaerts #Nizzolo #vélofute #vélo

30 vues
Logo vf4Bis2.png

NOUS SUIVRE

  • Twitter
  • Facebook - Gris Cercle

Par Romain & Titouan

Abonnez-vous à notre newsletter