top of page

Mikel Landa : 2023, l'année ou jamais ?

Relancé par un un podium sur le Giro 2022, son 2e podium seulement sur un Grand Tour, l'année 2023 paraît être le moment ou jamais pour Mikel Landa de gagner une course à étapes en World Tour. Son calendrier lui offre plusieurs opportunités qu'il n'aura peut être plus dans le futur. Décryptage.

En progression en ce début de saison avec d'abord une 7e place sur le Tour de Valence avant de finir 2e du Tour d'Andalousie derrière Pogacar, Mikel Landa arrive en bonne forme sur le Tirreno-Adriatico et devrait enchainer ensuite avec le Tour de Catalogne et le Tour du Pays Basque. Trois courses d'une semaine qui lui offrent l'opportunité unique de remporter une course de prestige. Un gros manque au palmarès du leader de la Bahrain Victorious.


Le Giro 2022, une bascule positive


En 2021, le Basque a connu une saison noire. Deux abandons sur le Giro et la Vuelta, aucune victoire et la sensation qu'il était en régression. Mais 2022 a ravivé les espoirs de ses supporters, nombreux. Prometteur 3e du Tirreno, c'est son Tour d'Italie qui a surtout fait basculer Mikel Landa dans une dynamique positive, lui offrant enfin la possibilité d'enchainer. S'il n'a remporté aucune victoire sur le Giro, sa régularité a été un élément clé de son podium final. Et surtout, il a évité les ennuis et notamment les chutes, qui gâchent régulièrement ses courses.


Depuis, tout semble aller pour le mieux pour Landa. Certes sa Vuelta était clairement décevante mais le retrouver sur le podium du Tour de Lombardie, une première pour lui sur un Monument, a confirmé la tendance positive. Il était tout sourire sur le podium : "J'aime beaucoup cette course, mais je n'étais jamais en forme quand je prenais le départ. Cette année, je suis venu ici en pleine forme. Je suis content de ce résultat. J'ai pensé qu'ils allaient peut-être se regarder un instant et que je pouvais les surprendre, mais dans les montées j'étais moins fort qu'eux. Donc c'était difficile. Aujourd'hui, Alejandro Valverde, le meilleur coureur espagnol de ces dernières années, prend sa retraite. Maintenant, nous avons à nouveau deux coureurs espagnols sur le podium, donc c'est positif pour le cyclisme espagnol". C'est cette dernière phrase qui a attiré notre attention. A 33 ans et dans la pleine force de l'âge, Mikel Landa se considère clairement comme l'un des moteurs de son pays. Un déclic pour effectuer une belle année 2023 ?


Un mois de mars 2023 décisif


Si son principal objectif, le Tour de France, arrivera plus tard, le printemps sera important pour Mikel Landa. Pourquoi ? Parce qu'il aborde trois courses d'une semaine en forme ascendante, et qu'il ne croisera pas la route de Tadej Pogacar, offrant ainsi une chance de victoire finale. Sur le Tirreno Adriatico, son principal adversaire sera Enric Mas. Un duel qui ressemble à un affrontement pour prendre la relève de Valverde. Match qui cependant devrait être bien court vue l'éclosion de Juan Ayuso. En Catalogne, il croisera la route de Roglic et Evenepoel, mais en l'absence de chrono, tous les rêves sont permis. Enfin, sur le Pays Basque, la tâche sera plus corsée avec la présence du vainqueur du Tour, Jonas Vingegaard. Il retrouvera aussi Mas, Ayuso, Yates ou encore David Gaudu. C'est ici qu'il aura sûrement le moins de chance de victoire.


L'enchainement de ces trois courses World Tour est l'occasion unique pour Landa de remporter une course à étapes d'une semaine. Jusqu'alors, le coureur de la Bahrain n'a remporté que des courses Pro Séries comme le Tour de Burgos. Une telle victoire ferait un bien fou à son palmarès et le mettrait en confiance avant la Grande Boucle voire la Vuelta. Avec déjà deux top 10, Landa peut clairement réaliser sa meilleure saison en termes de résultat et de régularité, le tout à 33 ans. S'il semble moins aérien que durant sa période Astana, où il était énorme en montagne, il reste toujours parmi les meilleurs et la dynamique positive actuellement, sans les pépins, peut le mener là où il n'est encore jamais aller.


Chances de victoire finale :

Tirreno-Adriatico : 30%

Tour de Catalogne : 35%

Tour du Pays Basque : 15%


Le Tour de France, chance unique ?


4e du Tour de France 2017, sous le maillot de la Sky, Landa avait laissé passer le podium pour quelques secondes, malgré un gros dernier contre-la-montre. On pensait que le train était passé, jusqu'à ce qu'ASO propose un Tour de France sans chrono ou presque. Une chance unique pour Landa d'enfin monter sur le podium ? Si les deux premières places semblent destinées à Pogacar et Vingegaard - hors chutes - la 3e marche du podium sera elle disputée. Si Mas semble avoir un peu d'avance, Landa sera clairement dans le match tout comme Carapaz. Mais à l'inverse des années précédentes, on croit cette fois-ci qu'il peut y parvenir. Réponse en juillet.



1 169 vues0 commentaire

コメント


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page