Mercato Cyclisme : nos 5 transferts coups de cœur

La période des transferts 2021 a été très animée avec des transferts marquants. Nous vous avons sélectionné cinq transferts qui nous ont marqué positivement, pour diverses raisons.

Il y a des transferts qui marquent. Pas forcément parce qu'il s'agit de grands noms mais parce que c'est un transfert d'avenir, qui marque une progression pour l'équipe ou qui a une valeur sentimentale. Nous vous présentons nos coups de cœur de ce mercato cyclisme 2022.


Michael Storer vers Groupama FDJ


C'est probablement l'une des meilleures pioches de ce mercato. Recruté juste avant la Vuelta, après sa victoire sur le Tour de l'Ain, le jeune Australien a littéralement explosé sur la Vuelta, démontrant toute sa classe. Deux victoires d'étape dans son escarcelle et le maillot de la montagne. A 23 ans, il sera un soutien de choix si Thibault Pinot retrouve son niveau. Il a même démontré qu'il pouvait être une carte majeure de l'équipe dès 2022. On l'attend donc sur les classements généraux des courses d'une semaine, tout en visant les victoires d'étape.


Biniam Ghirmay vers Intermarché Wanty-Gobert


Intermarché Wanty-Gobert était sur le papier l'équipe la plus faible du World Tour en 2021, mais a su faire bonne figure en GT. Son recrutement est cette année prometteur, avec en tête le recrutement du jeune Erythréen. Arrivé en provenance de Delko en début d'été, il a déjà réussi à lever les bras, sur la Classic Grand Besançon. Son profil puncheur-sprinteur pourrait ramener plusieurs victoires à la formation belge et aussi marquer de gros points en World Tour.


Alex Aranburu vers Movistar Team


Un des meilleurs Espagnols du peloton qui signe dans la seule équipe ibérique World Tour, cela nous plaît. D'autant que son profil est très intéressant. Il pourrait être d'une grande aide sur les classiques ardennaises pour Valverde, voire jouer sa carte sur l'Amstel Gold Race ainsi que d'autres classiques comme Milan-San Remo. Sans parler qu'il peut être un possible candidat au maillot vert sur le Tour ou la Vuelta. Une vraie bonne idée pour la Movistar Team.


Peter Sagan vers Total Energies


C'est peut-être le transfert le plus inattendu. Voir arriver Peter Sagan dans une équipe de 2e division, et française qui plus est, est à la fois surprenant et jouissif. D'abord, c'est un gros renfort pour la Total Energies, qui aura un coureur de renom et toujours performant (même s‘il n'était plus si fort depuis deux ans). Sagan n'aura que 32 ans en janvier prochain et son association sur les Flandriennes avec Anthony Turgis sera intéressante à suivre. On a hâte de voir cela.


Vincenzo Nibali de retour chez Astana


Après deux années très difficiles chez Trek-Segafredo, le Requin de Messine est de retour dans l'équipe qui l'aura fait changer de dimension, lui permettant de devenir l'un des meilleurs coureurs du 21e siècle. Trois Grands Tours dont le Tour de France et un Monument ont fait de lui le coureur le plus prolifique de l'équipe Kazakh. Son retour est donc forcément très excitant même si l'on doute réellement qu'il puisse jouer un podium en GT. Mais nous ne sommes pas à l'abri d'un exploit venant de Nibali.


Bonus : Le recrutement de la Bora-hansgrohe


La formation allemande a été très active de son recrutement. Le retour de Bennett, au nez et à la barde d'un Lefevere plus que limite dans ses déclarations nous rend heureux. Le sprinteur irlandais a tout de même rapporté de très belles victoires à la Quick-Step, dont le maillot vert sur le Tour 2020, jusque-là propriété de Peter Sagan. La manière dont cette histoire se termine est malheureuse et on salue le choix de Bennett de retourner dans la maison qui l'a révélé.


Alexander Vlasov fait partie des coureurs solides sur les courses à étapes et progresse d'année en année. C'est justement un point qui pouvait faire légèrement défaut au sein de la formation allemande. Entre un Buchmann malchanceux et un Kelderman, certes solide cette année, mais irrégulier en général, l'arrivée du Russe ajoute une grande plus-value à l'équipe. Un transfert qui va renforcer les positions de la Bora dans le Big Six. Ajoutez à cela l'arrivée de Hindley, Higuita, van Poppel ou de la dernière pépite belge Uijtdebroeks et l'on comprend que la Bora a sûrement réalisé le meilleur mercato de la saison.

1 208 vues

Posts similaires

Voir tout