• Titouan Lallemand

Nos favoris (9/10) : Egan Bernal, en route pour le doublé ?

Mis à jour : sept. 1

Vainqueur du Tour de France 2019, Egan Bernal a su s'imposer face à Geraint Thomas, pourtant tenant du titre et équipier. Cette année, il sera naturellement le favori mais devra lutter en interne au sein du Team Ineos, qui présentera un autre leader, en plus de ses autres adversaires.


Photo @teamineos

En remportant le Tour de France 2019 à 22 ans, Egan Bernal en est devenu le plus jeune vainqueur du 21e siècle et le premier Colombien à l'emporter. Un exploit. D'abord annoncé sur le Giro, il a dû abandonner suite à une chute avant le départ. C'était finalement un mal pour un bien, qui lui a permis d'imposer son leadership en l'absence de Froome, gravement blessé. Cette année, il n'y aura pas de débat sur le leadership au départ de la course, mais la blessure au dos du Colombien durant le Dauphiné, devra être à surveiller. Et si besoin il n'y a, on ne doute pas une seconde que Carapaz et Sivakov ne soient pas prêts à prendre le relais.


Pourquoi lui :


Tenant du titre, il est naturel de le citer comme principal favori surtout qu'il était le plus fort en montagne en 2019 avec Thibaut Pinot. Ce dernier contraint à l'abandon, c'était une voie royale qui s'ouvrait à lui et il n'a pas tremblé en s'adjugeant une étape en plus du général Son début d'année 2020 fut correct, avec une 4e place sur le Tour de Colombie remporté par son compatriote Sergio Higuita, pour sa reprise. A l'instar de Pogacar et Roglic, le Colombien devait s'aligner sur Paris-Nice pour ce qui aurait été la première manche de leur confrontation mais l'équipe Ineos ne s'y est pas rendue. Depuis la reprise, Bernal est en forme mais n'est pas aérien. Son Dauphiné fut même difficile mais expliqué officiellement par des douleurs au dos. Le voilà en tous cas au départ de son 3e Tour de France, dans la peau du tenant du titre.


Ses forces :


Il était, avec Pinot, le meilleur grimpeur du Tour l'an dernier. Ses aptitudes en haute montagne font de lui un grimpeur redoutable, qui n'a pas peur de prendre des initiatives. Capable d'effectuer de bons chronos, à l'image de Pinot, il devra néanmoins prendre de l'avance sur Roglic mais aussi sur Dumoulin notamment, si ces derniers sont en lutte pour la victoire. Il est en plus au sein de la meilleure équipe de la dernière décennie sur le Tour, qui a remporté 7 des 8 dernières éditions. Autant dire que le meilleur de l'équipe a de grandes chances de remporter la course. Encore faut-il être le meilleur et avoir les faveurs de l'équipe... Cette année encore, et malgré l'absence de Froome et Thomas, Ineos pourra compter sur Carapaz, vainqueur du Giro 2019 et Sivakov, en pleine forme depuis la reprise.


"Si je suis à 100%, je ne me sacrifierai pas". Egan Bernal

Ses faiblesses :


Il devra donc être très fort pour s'imposer cette année même si Carapaz devrait moins contester son leadership que Froome ou Thomas l’auraient fait. Il est par ailleurs difficile de savoir si le peu de courses avant le Tour le pénalisera ou non. De la même manière, il n'a jamais roulé en septembre donc difficile de savoir si cela peut être une difficulté supplémentaire. Finalement, il n'y a que peu de doutes sur ses capacités, c'est plutôt l'environnement général et la période qui pourraient freiner ses ambitions.


Derniers résultats importants :


1er Tour d'Occitanie 2020

4e du Tour de Colombie 2019

3e du Tour de Lombardie 2019

1er du Tour de France 2019

Logo vf4Bis2.png

NOUS SUIVRE

  • Twitter
  • Facebook - Gris Cercle

Par Romain & Titouan

Abonnez-vous à notre newsletter