Deutschland Tour 2022 : Présentation et favoris

Pour la 4e édition depuis sa relance par ASO, le Deutschland Tour propose sur cinq étapes (24-28 août) un parcours vallonné voire montagneux. De quoi attirer une jolie startlist pour une course 2.Pro. Présentation et favoris.

Alors que la Vuelta sera le centre de l’attention en ce mois d’août, l’Allemagne, elle aussi nation historique du cyclisme, connaîtra en 2022 la 4e édition de son Tour national new look. Cette course 2.Pro, qui a évolué au rythme des déboires et des exploits du cyclisme germanique, comptera cette fois 5 étapes et devrait poursuivre son succès populaire. Avec un parcours vallonné voire montagneux, le Deutschland Tour 2022 attire un plateau large et intéressant.


Histoire de l’épreuve :


Organisé pour la 1ère fois dès 1911, le Tour d’Allemagne connut de nombreuses interruptions. Les deux guerres mondiales, le manque d'intérêt du public mais aussi des sponsors ont entraîné à plusieurs reprises des interruptions de la course, et ce pour plusieurs années. Si à la fin des années 1930, plusieurs courses de trois semaines étaient organisées en Allemagne (plus longues, à l’époque, que le Tour de France et le Giro), il s'agissait surtout d'un outil de propagande nazi visant à démontrer la taille du pays. Le Deutschland Tour a connu un véritable succès entre 1999 et 2008 : la course comptait alors 9 étapes et attirait des coureurs de renom comme Vinokourov, Klöden, Ullrich, Voigt, Leipheimer ou Rodgers. Mais à cause des grands scandales de dopage, les chaînes publiques ARD et ZDF se sont retiré de la diffusion des courses, entraînant la fin du Tour d’Allemagne en 2008.


Après des années d’errance, le cyclisme allemand a fini par se reconstruire avec une génération propre et se revendiquant aux antipodes de la précédente. Martin, Kittel, Degenkolb, Greipel puis Schachmann, Buchmann ou Kämna : l’Allemagne a retrouvé goût au cyclisme. C’est ainsi qu’ASO a réorganisé la course en 2018, après avoir œuvré depuis 2015 pour relancer le cyclisme outre-Rhin. Pour un succès populaire certain, comme nous expliquait l’an passé Claude Rach.


Le parcours 2022 :



De quatre étapes les années précédentes, le Deutschland Tour passe à cinq, ou plutôt 4,5, en commençant par un prologue de 2,7km dans les rues de Weimar, la ville de Goethe. Suivront quatre étapes aux profils relativement vallonnés, avec une grande première depuis la relance de la course : l’arrivée de l’avant-dernière étape se fera au sommet, à Schauinsland. Une côte de 11,6km à 6,5% de pente moyenne qui attire les grimpeurs et puncheurs, contrairement aux éditions précédentes qui rassemblaient et couronnaient surtout des sprinteurs. Une audace et une orientation appréciable pour une course qui mérite une plus grande envergure.





La météo :


Contrairement à ce que certains peuvent penser, il fait généralement chaud et lourd dans le centre et le sud-ouest de l’Allemagne fin août. Si des orages ne sont pas improbables, la chaleur sera sûrement au rendez-vous. Même si on sera loin du cagnard de la Vuelta…


L’édition précédente (2021)


Avec un parcours surtout fait pour les sprinteurs, trois des quatre étapes de l’éédition 2021 s’étaient jouées au sprint, avec des victoires d’Ackermann et de Kristoff. Mais c’est bien Nils Politt, en puissant baroudeur, qui s’était imposé au général grâce à sa victoire en solitaire sur la seule étape vallonnée. Il devançait finalement les deux sprinteurs Ackermann et Kristoff de quatre petites secondes. Mais ce type de scénario n’arrivera plus cette année.


Les favoris :


**** A.Yates, Bardet, Fuglsang


*** Kamna, Schachmann, Bilbao


** Jorgenson, Dunbar, Skjelmose, Guerreiro


* Formolo, Majka, Gall, Vansevenant, Pedrero, Mollema, Quinn, Covi

548 vues

Posts similaires

Voir tout