• Romain Bougourd

Dans les coulisses de « Victoires de légende » de Nicolas Geay

Mis à jour : sept. 1

De Guimard, Poulidor et Thévenet à Voeckler, Rolland ou Pinot, « Victoires de légende » de Nicolas Geay revient sur 25 victoires qui ont marqué le cyclisme français dans le Tour de France.

Qu’ont en commun les millions de téléspectateurs qui s’assoient confortablement chaque année devant leur téléviseur pour regarder le Tour de France ? La passion du vélo, pour beaucoup, des vacances en juillet, pour nombre d’entre eux. Mais ils ont surtout tous des souvenirs mémorables d’un moment, d’une étape ou d’un personnage de la Grande Boucle. Et ce qui reste le plus profondément ancré dans nos mémoires, ce sont les victoires. D’étapes, d’un maillot distinctif ou encore mieux, du maillot jaune, les triomphes marquent la vie des athlètes mais aussi de leurs suiveurs. Et comme il n’y a pas plus chauvin que le cyclisme en France, il est fort à parier que chacun a été marqué, dès son enfance, par la victoire d’un Français sur les routes du Tour.


C’est dans cet objectif de nous remémorer des moments de bonheur et d’extase que s’inscrit « Victoires de légende » de Nicolas Geay, publié le 25 août aux éditions Amphora. Dans ce très bel ouvrage de 315 pages, le célèbre journaliste de France Télévision retrace 25 victoires françaises qui ont fait l’histoire de la course. De Cyrille Guimard au Revard en 1972 aux succès de Thibault Pinot au Tourmalet et de Julian Alaphillipe à Epernay en 2019, en passant par Laurent Jalabert à Mende en 1995 ou Pierre Rolland à l’Alpes d’Huez en 2011, Geay a sélectionné des succès qui ont marqué plusieurs générations, de 1972 à aujourd’hui. « J’ai beaucoup aimé le côté subjectif de ce livre. J’ai sélectionné 25 victoires, mais je pense que personne ne sélectionnerait les 25 mêmes. Je me suis vraiment pris au jeu », nous raconte ce grand fan de Greg LeMond.


Casar, Moncoutié, Barguil : un attachement personnel


Né en 1976, le journaliste raconte des victoires qu’il n’a pourtant pas vécues comme celle de Raymond Poulidor au Pla d’Adet en 1974 ou de Bernard Thévenet à Pra Loup en 1975. Il s’appuie pour cela sur des témoignages forts de personnes proches des champions, comme le réalisateur Patrick Jeudy, auteur d’un documentaire sur l’éternel deuxième (Poulidor 1er, paru en 2015). Un chapitre particulièrement émouvant à écrire et qui offre une sorte d’hommage au champion décédé le 13 novembre 2019. « J’ai écrit ce chapitre quelques jours après sa mort. C’était très émouvant, et en quelques sortes, c’était jouissif de parler de lui dans un livre de victoires », confie Geay.


Et de l’émotion, vous devriez en avoir autant qu’en a eu l’auteur du livre. « J’étais très ému par les passages sur Sandy Casar et David Moncoutié, car je les ai beaucoup suivis, et ils se ressemblent beaucoup dans le sens où ils ont tous les deux été victimes de coureurs qui ont triché et qui leur ont enlevés des victoires. Moncoutié n'était pas loin du podium final en 2002. J’étais heureux de les interroger sur ces victoires, et eux-mêmes étaient très émus », confie-t-il.


Montrer ce que la victoire dit du champion


Car en plus de raconter des victoires légendaires, l’auteur s’attache également à montrer ce qu’elles disent de ces champions hors pairs, comme c’est le cas du triomphe de Richard Virenque à Morzine en 2000. « Ça aurait été trop facile de ne pas parler de Virenque sous prétexte qu’il s’est dopé. Parce que malgré ça, il était un coureur avec du panache et un mental d’acier. Cette victoire dit beaucoup de son état d’esprit en pleine affaire Festina, et je trouvais ça intéressant de le raconter », avance Geay, qui confie que sa venue sur le vélo a été motivée par son admiration pour le septuple vainqueur du maillot à pois entre 1994 et 2004.


Émouvant, riche en anecdotes et en témoignages, « Victoires de légende » est le deuxième ouvrage de Nicolas Geay après « Cols de légende », paru en octobre 2018 chez Amphora, et qui a le droit à une belle réédition en ce mois d’août. Un livre dans lequel le journaliste, qui a l’habitude de repérer les grands cols du Tour avec Thomas Voeckler, décrit et raconte 20 cols qui ont fait la légende du Tour de France. « Ecrire un ‘Cols de légende 2’ me titille, car il en reste encore des beaux comme le Port de Balès, le Grand Colombier ou les Aravis, mais ça prend du temps ». En attendant le tome 2, nous vous conseillons vivement la lecture de « Victoires de légende », pour vous replonger dans les souvenirs de formidables journées de juillet.


"Victoires de légende" de Nicolas Geay est à remporter dans le cadre de notre Grand Concours auquel vous pouvez participer dès lundi 24 août à partir de 18h. Pour cela, rendez-vous sur nos profils Twitter et Facebook.


#TourdeFrance #Livre #Légendes #Casar #Moncoutié #Geay

84 vues
Logo vf4Bis2.png

NOUS SUIVRE

  • Twitter
  • Facebook - Gris Cercle

Par Romain & Titouan

Abonnez-vous à notre newsletter