top of page

10 coureurs à suivre en 2024 en cyclisme

Parce qu'ils sont jeunes ou parce qu'ils cherchent à se relancer, voici 10 coureurs à suivre en 2024 sur le circuit de cyclisme professionnel.


10 coureurs à suivre en 2024 en cyclisme

Nos 10 coureurs à suivre pour la saison de cyclisme 2024


Biniam Girmay - Intermarché Wanty - 23 ans


L'année 2024 a déjà bien commencé pour Biniam Girmay, en jambes suf le Tour Down Under et vainqueur de la nouvelle Surf Classic Coast. Depuis fin 2023, l'Erythréen devient un sprinteur solide et nous l'attendons clairement au tournant dans ce domaine cette année. Mais c'est surtout sur les classiques que nous allons le suivre avec attention, après sa victoire sur Gent-Wevelgem en 2022, il y a de cela 2 ans déjà. Pour sa première année chez les pros, Bini avait fait forte impression sur les classiques flandriennes et on espère qu'il retrouvera de l'allant dans ce domaine. On y croit fort.


Fabio Jakobsen - DSM-firmenich PostNL - 27 ans


Suite à une année 2023 correcte mais assez loin des attentes, Jakobsen a quitté le navire Soudal Quick Step. Pour un sprinteur, quitter l'équipe belge n'est jamais bon signe et il est souvent difficile de s'en relever, à l'image de Viviani qui, sans son train bleu, avait beaucoup souffert. C'est donc dans cette incertitude que Jakobsen va attaquer 2024, sous bastion néerlandais. A 27 ans, il a encore de belles années de sprinteur devant lui mais son choix doit être le bon, sans quoi cela sera difficile après 30 ans de se relever. Une grosse curiosité que l'arrivée de Jakobsen chez DSM.


Lennart Van Eetvelt - Lotto Dstny - 22 ans


Comme en 2023, Van Eetvelt a parfaitement commencé l'année 2024 avec une victoire sur l'une des classiques de Majorque devant Vlasov, excusez du peu. Néanmoins, l'année passée, tout n'avait pas été rose pour le Belge et on attendra le mois de mars pour confirmer qu'il est bien lancé et qu'il a franchi un cap, notamment en montagne. Il sera l'un des coureurs majeurs lorsque la route s'élève mais aussi dans la course aux points UCI du côté de la Lotto Dstny.


Mathieu Burgaudeau - TotalEnergies - 25 ans


Le Français a vécu un début de saison galère en 2023, enchainant les déconvenues jusqu'au mois de juin, où il a retrouvé une forme intéressante. S'il a stoppé assez tôt sa saison, Burgaudeau a surtout épaté son monde sur la Bretagne Classic, où il est le dernier coureur à accompagner Valentin Madouas, l'un des coureurs les plus solides et endurants sur les courses d'un jour. Cette performance est pour nous un déclic et on le voit réussir une très belle année 2024, avec une étape du Tour dans le viseur.


Julien Alaphilippe - Soudal Quick Step - 31 ans


Clairement, Julian Alaphilippe fait partie des coureurs à la relance en 2024. Les deux dernières années ont été particulièrement difficiles pour le Français. Sa dernière grande victoire reste son titre de champion du monde 2021. Depuis, c'est la soupe à la grimace. Cependant, Alaphilippe a bien travaillé cet hiver et a effectué une reprise prometteuse sur le Tour Down Under, face à certains coureurs déjà très en forme. Les conditions, très chaudes, ne jouaient pas non plus en sa faveur. C'est donc avec beaucoup d'optimisme qu'il a quitté l'Australie. Optimisme partagé par Patrick Lefevere, qui croit encore en son ancien poulain. On l'attend donc de pied ferme cet avril.


Rasmus Tiller - Uno-X Mobility - 27 ans


Voilà un coureur qu'on espère voir en mars et notamment sur les courses belges. Le Norvégien a un profil parfait pour ces courses, combinant endurance, puissance et vitesse. A l'aise sur les pavés, rapide au sprint et passant bien les bosses, on attend qu'il se révèle enfin. Des tops 10 qui feraient du bien comptablement à Uno-X, qui vise un accessit en 2026 en World Tour. L'an dernier, sa période flandrienne fut décevante mais la fin d'année, accompagnée d'un succès sur le Tour de Grande Bretagne, a été bien plus probante. A suivre.


Ethan Hayter - Ineos Grenadiers - 25 ans


Il était vu comme un énorme talent. Capable aussi bien de remporter des chronos que des sprints, tout en étant un excellent puncheur. Sa saison 2022 fut très prometteuse mais 2023 a marqué un véritable coup d'arrêt dans sa progression. C'est pour cette raison que 2024 ressemble à une année charnière pour lui, à 25 ans déjà. Hayter devrait participer au Giro avec l'idée d'une victoire d'étape mais nous espérons aussi le voir sur les courses d'un jour. 2024 doit être une grande année pour Hayter.


Florian Sénéchal - Arkea B&B Hotels - 30 ans


Voilà deux ans que Sénéchal rate SA période, les classiques flandriennes, tout comme Soudal Quick Step d'ailleurs. C'est pour cela qu'un transfert semblait être une belle opportunité pour lui. L'idée de rejoindre Arkea lui a fait déjà beaucoup de bien en fin de saison dernière puisqu'il a obtenu plusieurs top 10 sur les classiques belges de fin de saison. Avec moins de pression sur les épaules et un rôle de leader sur les pavés, Sénéchal doit retrouver sa meilleure forme, avec en point de mire Paris-Roubaix, son rêve. Il devrait être d'une grande aide dans la quête des points UCI pour Arkea, dans sa bagarre pour le maintien en WT.


Ben Turner - Ineos Grenadiers - 24 ans


Un autre malheureux en 2023. Après un début de saison éclatant, remportant le Tour de Murcie en puncheur dans les rues de Cartagène, l'Anglais a subi une grosse chute lui causant une fracture de la clavicule. Malgré un retour rapide sur le vélo, il n'était évidemment pas en mesure de se battre avec les meilleurs sur le Ronde par exemple. Il attaque donc 2024 revanchard. Rendez-vous sur les Flandriennes !


Magnus Sheffield - Ineos Grenadiers - 22 ans


Et si c'était lui le leader d'Ineos sur le Giro ? Depuis l'an dernier, l'Américain semble évoluer doucement vers un profil de coureur par étape. Avant cela, il était plutôt à l'aise sur les courses d'un jour, gagnant par exemple la Flèche Brabaçonne en 2022, à seulement 19 ans. Ce qui est certain, c'est que son potentiel est immense et qu'il semble avoir le luxe de devenir le coureur qu'il souhaite. Mais nous espérons que la tragédie Mäder, qu'il a vécu de terriblement près, ne l'a pas trop boulversé. Son beau Tour de Grande Bretagne l'an dernier était rassurant et seul 2024 pour nous dire si oui, Sheffield suit bien les traces qui lui sont destinées.


2 414 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


Notez l'article
Je n'aime pasPas superBienParfaitJ'adore
bottom of page