Chrono des Nations : Présentation et favoris

Parmi les originalités du calendrier UCI Europe Tour, nous trouvons le reluisant Chrono des Nations. En effet, c'est la seule course d'un jour courue en.. Contre-la-montre, hors championnat. Une originalité qui se doit d'être mise en avant, d'autant plus que c'est le dernier jour de course en France.


Considérée à une époque comme LA référence du CLM par le passé, le Chrono des Nations a perdu de sa superbe depuis l'apparition du mondial. Et c'est bien dommage. Donnons-lui une seconde jeunesse avec cette présentation qui va, on l'espère, vous donner envie de le suivre avec attention.


L’histoire, le Chrono des Nations tel un phénix


L'épreuve a vu le jour en 1932 grâce au journal Paris-Soir. Les premières éditions programmaient 140km de chrono (toujours plus !). Au fur et à mesure des années, elle a été modifiée pour passer de 90km (des années 70 à 90) pour redescendre autour des 70km. C'était plus raisonnable, surtout en solo !

Les plus grands noms s'y sont imposés car la course faisait presque office de Mondial ITT jusqu'en 1995. Anquetil (recordman de l'épreuve x9), Merckx, Hinault et Coppi y ont inscrit leur nom au palmarès, c'est dire ! La course était même intégrée dans la Coupe du monde de cyclisme en 1991, 1992 et 1993. Un sacré prestige. Elle disparaît en 2005 avec l'arrivée de l'UCI Tour Europe et renaît de ses cendres très rapidement en 2006 en fusionnant avec le Chrono des Herbiers pour donner : Le Chrono des Nations.

Des nations d'ailleurs bien représentées car on en compte 14 victorieuses. La France domine le classement, ce qui est logique étant donné que lors des premières compétitions, les inscrits étaient essentiellement des Français. Dernièrement, ce sont les cyclistes des pays émergents du cyclisme (hors Tony Martin) qui ont trusté les premières places : Grande-Bretagne, Danemark, Pays de l'Est (République Tchèque, Hongrie également non marquées sur le classement avec 1 victoire). Cela nous prouve une fois de plus que la spécialisation de CLM n'est plus archi dominée par les nations historiques.


Positionné en fin d'année, le Chrono des Nations n'attire pas forcément tous les plus grands noms. Il reste une belle épreuve pour les gros rouleurs qui souhaitent terminer la saison dans leur discipline de prédilection. Certains grands noms y ont remporté des succès : Serhiey Honchar (x3) Sylvain Chavanel (x1), Vasil Kiryienka (x2) ou David Millar (x1) par exemple. Le français Pascal Lance est le recordman de victoires, avec 4 succès entre 1987 et 1995.


Le parcours : Pour les spécialistes


44,49km relativement roulants mais cassants. Le parcours emprunte des routes plutôt larges et ouvertes au vent.

Le dénivelé de 400d+ est dû à un enchaînement de petites bosses tout le long du parcours. Il faut maintenir un rythme soutenu en effectuant quelques relances. Pas de difficulté notoire répertoriée. Un vrai parcours de rouleurs.

Météo annoncée :


A l'inverse de Paris Roubaix, il devrait faire beau le Samedi 17/10 après-midi. Le temps annoncé est digne d'un beau mois de Mai : 17°, avec du Soleil. Aucun vent. Un temps parfait pour couronner le meilleur des rouleurs.


La dernière édition représentative (2019) :


En 2019, date de la dernière épreuve (Covid oblige), ce sont des gros cadors qui se sont affrontés. Le Néerlandais Jos Van Emden remportait la course devant un duo royal : Ganna et Roglic. Cette année, le plateau sera encore plus impressionnant et est à la hauteur de ce que devrait être la renommée de l'épreuve. Voici nos favoris. [Mise à jour] - Ganna, annoncé en grande pompe par l'organisation, est finalement forfait.



Les favoris du Chrono 2021 :


*** Küng, Evenepoel


** Latour, Toft Madsen, Hermans


* De Marchi, Taaramae, Rossetto, Wolf, Braun

525 vues

Posts similaires

Voir tout